Les problèmes de ‘cultivation’ se résolvent grâce à une étude du Fa et une ‘cultivation’ véritable.

Certains pratiquants locaux ont récemment rencontré des problèmes dans leur cultivation. Au lieu de prêter attention à l'étude du Fa et de chercher en leur for intérieur, ils ont cherché des réponses auprès de pratiquants qui étaient censés avoir bien cultivé. Les résultats n'étaient généralement pas bons.


J'aimerais partager ma compréhension de cette question en me basant sur mes expériences au fil des ans.


Étudier le Fa sans le prendre à cœur
Certains pratiquants considèrent l'étude du Fa comme une formalité. Ils comparent rarement ce que le Maître dit dans les enseignements à leur propre cultivation pour trouver et éliminer leurs attachements de manière opportune et rester diligents.


Lorsqu'il s'agit de problèmes de xinxing importants, ils évitent souvent d'y réfléchir. De plus, certains pratiquants prennent la quantité comme objectif de l'étude du Fa. Certains finissent de lire le Zhuan Falun en un jour ou une nuit, et les autres les admirent pour cela. Je me souviens de ce que Maître a dit à ce sujet lorsqu'il a répondu à la question d'un élève :


    Un disciple : Quelqu'un a dit que vous aviez dit qu'il était trop lent de finir de lire le Zhuan Falun en un jour et demi ?


    Le Maître : Je n'ai pas dit ça, j'ai dit que c'était trop rapide. (Applaudissements) Je vous ai dit de faire le meilleur usage de votre temps pour lire le livre, mais cette personne est immédiatement allée à l'extrême. Elle a lu, lu, lu, lu, lisant de toutes ses forces, ne sachant même plus quels mots elle lisait. Alors qu'êtes-vous en train de lire ? N'êtes-vous pas en train d'étudier le Fa ? Qu'est-il arrivé à la partie « étudier » dans « étudier le Fa » ? Si vous ne savez même pas ce que vous êtes en train de lire, comment pouvez-vous cultiver ? Vous devez absolument savoir ce que vous avez sous les yeux en lisant ! Les mots que vous prononcez, leur sens superficiel, vous devez le savoir ! Sinon, comment cela peut-il être considéré comme étudier le Fa ? Quelle serait alors l'utilité de lire le livre ? Vous pourriez tout aussi bien prendre le livre et tourner les pages jusqu'au bout. La logique n'est-elle pas celle-là ? ( Enseignement du Fa à la conférence de Fa à Singapour )


Si vous dites que vous êtes le disciple du Maître, pourquoi ne faites-vous pas ce qu'on vous dit ? Ou bien lisez-vous intentionnellement le livre quelques fois de plus dans l'espoir que le corps de loi du Maître élimine pour vous certaines mauvaises choses? Si c'est le cas, alors vous devriez lire le Fa sérieusement et cultiver solidement.


Maître a dit :


Faire des choses spectaculaires n'est pas la même chose qu'être un disciple de Dafa
Certains pratiquants ont fait de grandes choses au cours des années, mais souvent ils n'ont pas prêté attention ou n'ont pas semblé se soucier de leur cultivation personnelle. Certains considéraient que produire ou distribuer de nombreux matériaux de clarification de la vérité de Dafa comme bien faire dans la cultivation. Ils pensaient souvent qu'ils étaient meilleurs que les autres.


Certains se sont immédiatement consacrés à faire des choses dès qu'ils ont été libérés d'un camp de travail forcé ou d'une séance de lavage de cerveau. Et ces pratiquants, avec essentiellement cette même compréhension, ont souvent formé leur propre cercle de pratiquants. Ils considéraient le fait de faire des choses comme la cultivation. Ils étaient souvent paralysés par leur propre vanité, négligeant l'importance d'une pratique solide et minimisant le trésor que représente le fait de regarder en son for intérieur lorsque des problèmes surviennent. Lorsqu'un tel pratiquant rencontrait quelque chose qui touchait un certain attachement, il était généralement contrarié et évitait d'en parler.


Le Maître nous a demandé à maintes reprises de nous cultiver et de regarder vers l'intérieur en toutes circonstances afin d'accomplir la tâche sacrée d'assister le Maître dans la rectification du Fa. Par conséquent, nous devons d'abord bien nous cultiver avant de pouvoir accomplir notre vœu préhistorique.


Ce n'est que par une cultivation solide que nous pouvons trouver les réponses
Lorsque certains pratiquants ont des problèmes, ils pensent d'abord à demander à d'autres pratiquants de les aider à trouver une solution le plus rapidement possible. Lorsque les autres pratiquants leur font gentiment remarquer leurs attachements, ils trouvent souvent des excuses pour éviter de les aborder. En fait, ils ne veulent pas endurer la douleur de l'élimination des attachements. Ils veulent seulement trouver un raccourci pour résoudre le problème.


Dans la cultivation, rien ne peut remplacer le fait de se cultiver soi-même. Même le Maître ne vous donnera pas directement la réponse au problème. Ce n'est que par une cultivation solide et en éliminant ces attachements petit à petit que nous pouvons trouver la raison du problème. En attendant, nous devrions faire plus d'efforts pour améliorer le xinxing et prendre au sérieux tout ce que nous rencontrons, grand ou petit.

Maître a dit :

    « En fait, il suffit de s'en tenir à un principe pour résoudre le problème, c’est de chercher au niveau du xinxing, dans ce cas, n'importe quel problème peut être résolu. »
    (« Enseignement du Fa pour les assistants de Falun Dafa à Changchun », Explication sur le sens intérieur du Falun Dafa )


Nous devrions être respectueux des conseils du Maître
Lorsqu'il y a un problème ou une gêne dans la cultivation d'une personne, le Maître protège souvent le disciple de toutes les manières possibles en donnant des conseils. Ces conseils peuvent être donnés avant ou après l'apparition du problème et sous n'importe quelle forme. Pourtant, certains pratiquants ne prêtent pas attention à la cultivation quotidienne ; ils ont l'habitude de regarder la surface du problème, ou ils cherchent simplement des solutions. Même s'ils savent qu'il s'agit d'une indication du Maître, ils y pensent brièvement puis l'oublient. Ils ne l'associent pas à leur propre cultivation pour trouver leurs problèmes de cultivation, les corriger et s'améliorer. En fait, c'est un manque de respect envers le Maître. Le Maître nous traite avec plus de soin que nous ne le faisons nous-mêmes. Pourquoi ne traitons-nous pas les conseils du Maître comme des encouragements et comme un autre moyen de trouver et de corriger nos mentalités problématiques ?


Les conseils du Maître ne sont pas seulement des conseils ; ils contiennent également la grâce de la relation Maître et disciple et reflètent le sens de la diligence. Comment pouvons-nous ignorer la compassion et les encouragements du Maître et les éluder ? Soyez diligents. Et ce n'est que lorsque vous êtes diligent que vous pouvez avoir une compréhension plus profonde. Sinon, cela restera à la surface du côté humain sous forme de gratitude envers le Maître. C'est bien en deçà de ce qui est requis pour un pratiquant.


J'ai écrit cet article de partage pour dire à ceux qui m’entourent et aux autres pratiquants que nous devrions toujours prendre le Fa pour maître, regarder en nous-mêmes lorsque nous rencontrons des problèmes, et étudier sérieusement le Fa et cultiver. Quant à savoir si nous sommes de véritables disciples de Dafa ou non, ce que nous disons ne compte pas. Si nous disons que nous sommes de vrais disciples du Maître, alors nous devons suivre ce que dit le Maître et cultiver pendant la rectification du Fa sans aucune exception ni compromis.


Enfin, rappelons-nous tous ce que le Maître a dit :

    « Abandonnez tous les attachements, ne pensez à rien, faites seulement tout ce que doit faire un disciple de Dafa, tout sera contenu dedans. » (« Enseignement de Fa lors de la Conférence de Fa internationale à Washington, D.C. », Guider le voyage )


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Traduit de l'anglais :
Cultivation Issues Are Resolved Through True Fa-study and True Cultivation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.