Appeler le Maître aux moments critiques

De nombreux articles de partage d’expériences de Minghui ont mentionné que demander l’aide du Maître aux moments critiques est une manifestation de son niveau de cultivation. J’ai vécu une expérience similaire lorsque j’ai eu la pensée droite d’appeler le nom du Maître.


Je me sens si chanceuse d’être une pratiquante de Dafa ! J’aimerais partager cette expérience avec les compagnons de cultivation.


Arrestation et détention
Il y a plus de 10 ans, j’ai été arrêtée et détenue pour ma pratique du Falun Dafa. J’ai fait les exercices le lendemain après le dîner, devant la caméra de surveillance.


Soudain, j’ai entendu des gens me dire qu’un gardien me cherchait. J’ai ouvert les yeux et j’ai vu un gardien à l’extérieur des barreaux de fer, posant une chaise sur le sol.


Il tenait une pile de formulaires et s’est assis lentement alors que je m’approchais de lui. Le détenu responsable m’a ordonné de m’accroupir derrière une ligne comme les autres détenus, pour répondre aux questions.


J’ai ignoré l’ordre. Au lieu de cela, je me suis tenue droit en face du garde et je lui ai demandé de quoi il s’agissait.


Ignorer les règles de la prison
Le gardien m’a regardé et m’a dit de façon arrogante : “Accroupissez-vous avant de me parler.” J’ai répondu : “Dites-moi simplement ce que vous avez à dire ; je peux répondre debout.”


Il a insisté pour que je m’accroupisse pour répondre à ses questions et m’a dit que c’était la règle.


Je lui ai dit : “La règle ne s’applique pas à moi. Je suis une pratiquante du Falun Dafa et je suis les principes de Vérité-Bonté-Tolérance. Je m’efforce d’être une bonne personne.


“Je n’ai enfreint aucune loi. C’est le Parti communiste chinois (PCC) pervers et le régime de Jiang Zemin qui persécutent les pratiquants de Falun Dafa et qui m’ont amenée ici.”


“Je suis persécutée et ne suis pas une criminelle. En plus, il n’est pas approprié que vous demandiez à une personne âgée comme moi de s’accroupir devant un jeune homme comme vous.”


Il s’est mis en colère et a hurlé : “Je m’en fiche ! Vous êtes venu dans mon endroit et vous devez suivre mes règles. Vous devez vous accroupir !”


Sauvegarder la dignité d’un pratiquant
J’ai également haussé le ton et lui ai dit mot à mot : “Je ne m’accroupis pas. Je dois sauvegarder la dignité d’un pratiquant de Dafa. Laissez-moi vous dire que Maître Li Hongzhi est mon Maître !”


Dès que j’ai mentionné le nom du Maître, son corps entier a tremblé violemment comme s’il avait été réveillé par un coup de tonnerre pendant son sommeil. Il a presque sauté de sa chaise en panique et a dit : “D’accord, d’accord, d’accord. Li Hongzhi est votre Maître ! Li Honghzi est votre Maître !”


J'ai également été choqué que le fait de prononcer le nom du Maître ait un tel effet dissuasif et spectaculaire.


Le Maître a dit :