Un rassemblement et un défilé organisés à Dublin en soutien aux 384 millions de démissions du Parti communiste chinois.

Le 25 septembre, les pratiquants de Falun Gong d’ Irlande ont organisé un défilé et un rassemblement à Dublin en soutien aux 384 millions de citoyens Chinois qui ont démissionné du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations pour la jeunesse. Le sénateur David Norris a écrit une lettre de soutien pour l’évènement.


Bien qu’il faudra encore un mois pour que toutes les restrictions de distanciation sociale COVID soient levées, de nombreux Irlandais se promènent dans les rues, et beaucoup se sont arrêtés pour regarder le défilé. Ils ont lu sur la grande bannière le message concernant le mouvement pour quitter le PCC, certains faisaient signe de la main, d’autres levaient le pouce pour exprimer leur soutien. Les spectateurs ont chaleureusement salué le défilé et on pouvait entendre “Vous avez fait un excellent travail !” “Nous vous admirons !” Beaucoup ont signé la pétition appelant à la fin de la perséecution du Falun Gong en Chine.


Un rassemblement s’est tenu à l’extérieur bureau de l’Irish General Post Office, bâtiment emblématique à l’arrivé du défilé. De nombreuses voitures ont klaxonné pour montrer leur soutien. Un habitant n’arrêtait pas de venir dire aux pratiquants, “Je vous admire énormément !” Des irlandais ont écouté tous les discours au rassemblement puis ont signé la pétition pour arrêter les atrocités à l’encontre du Falun Gong.






Un défilé et un rassemblement se sont tenus à Dublin, Capitale de l’Irlande, le 25 septembre pour soutenir les 384 millions de démissions du PCC.


Lettre de soutien d’un membre du Parlement Irlandais
Le sénateur David Norris, membre du Parlement Irlandais, a écrit une lettre aux organisateurs de l’évènement pour exprimer son soutien. Il a dit : “ Je me suis toujours opposé à toutes les formes de torture, qu’elles soient physiques,sexuelles, mentales, ou racistes. Je déteste toute forme de discrimination, c’est pourquoi je soutiens chacun d’entre vous dans la quête d’un traitement équitable pour vos amis et votre famille qui luttent en Chine. Toute personne a droit à la liberté de pensée, à l’égalité et à la justice. J’espère que cela pourra se réaliser grâce à vos efforts.


Vous faîtes la chose qui donne le plus d’espoir

Samuele Ruffini (à gauche) a pris une photo du rassemblement, et l’a postée sur sa plateforme de médias sociaux pour la partager avec ses amis. Il a également exprimé son soutien aux citoyens chinois courageux qui ont démissionné du PCC.


Mr Samuele Ruffini, originaire d’Italie, a suivi le défilé du début à la fin. Il s’est fait prendre en photo avec un pratiquant et la bannière portant le message “Soutien aux 380 millions de Chinois qui ont quitté le PCC” .Il a ensuite posté la photo sur sa plateforme de médias sociaux pour partager l’information avec les amis. Il a également montré la photo à d’autres spectateurs pour les encourager à ne pas avoir peur de démissionner du PCC. Il a déclaré que ce que font les pratiquants “ est le plus grand espoir “.


Il a commencé à accorder de l’attention au PCC en raison de l’expérience militaire de son père, et de l’histoire fasciste de l’Italie. Il a suivi la répression des citoyens de Hong Kong par la Chine et la persécution des Ouighours. Il a conclu après avoir lu quantité d’informations et analysé la situation : “Le PCC est la cause du problème”. “Le PCC ne cache pas son ambition d’expansion de sa présence militaire et d’infiltration du monde occidental. Si cela continue, le régime pourrait déclencher une guerre et provoquer une catastrophe mondiale.”


Étudier le communisme
M. Art, qui étudie l’autoritarisme, est retourné au rassemblement pour montrer son soutien peu après avoir signé la pétition pour mettre fin aux brutalités. Il a dit qu’il étudiait le communisme soviétique depuis longtemps. Il est certain que le contrôle de la Chine sur les médias et les tactiques de propagande sont les mêmes que celles de l’Union Soviétique – critiquer ou s'opposer au "parti" ou aux personnes au pouvoir revenait à s'opposer à leur pays. ; arrêter ceux qui s'expriment ou ont de l’influence sur les autres est une des tactiques du PCC de même que contrôler les médias nationaux et interdire les plateformes de médias sociaux qui ne sont pas sous contrôle.


Un spectateur qui travaille dans l’industrie informatique à Dublin a même expliqué les choses en détail aux autres après avoir signé la pétition lors du rassemblement. Il a dit qu’il s’opposait au PCC et pensait qu’il utilisait l’idéologie communiste pour qu’un groupe de personnes puisse prendre la richesse d’un autre groupe de personnes. Il a également souligné qu’il était contre le PCC, pas contre le peuple chinois.


Deux autres Irlandais ont dit que la première fois qu’ils avaient appris le prélèvement forcé d’organes par le PCC sur des prisonniers de conscience détenus, c’était il y a plus de dix ans. Ils étaient tristes de voir que ce crime a toujours lieu. Ils ont dit espérer que leurs signatures et leurs voix puissent aider à mettre fin plus tôt à la persécution brutale en Chine.


Se retirer du PCC est une décision importante que tout citoyen Chinois doit prendre
Mr. Zhao, un pratiquant de Falun Gong, a pris la parole lors du rassemblement et partagé son expérience personnelle d’avoir été détenu et torturé dans un camp de travail Chinois, pour sa pratique du Falun Gong. Il a exposé les mensonges du régime et sa nature maléfique avec des faits. Son expérience témoigne du traitement brutal infligé par le PCC aux pratiquants de Falun Gong. Le pire de tout, c'est qu'ils sont victimes de prélèvements d'organes. Malheureusement, ces atrocités se poursuivent aujourd'hui.


Mme Liu, qui présidait le rassemblement, a également présenté l’infiltration du PCC dans la société occidentale, y compris ses ambitions mondiales à travers le projet “une ceinture, une route”, l’“Institut Confucius”, en utilisant des avantages économiques pour contraindre les médias occidentaux et les entreprises de haute technologie à autocensurer l’information. Mme Liu a dit que la société occidentale devrait voir la vraie nature du régime et s’y opposer.

Mme Liu, qui est porte-parole du centre Quitter le PCC d’Irlande, a déclaré dans son discours, “Le PCC a fait beaucoup de mauvaises actions depuis son arrivée au pouvoir. Chaque citoyen Chinois est confronté à une décision importante en choisissant ou non de renoncer au Parti. Lorsque la moralité des gens décline, les dieux les puniront par des catastrophes. Le virus actuel du PCC est un avertissement aux gens de maintenir leur nature bienveillante. J’espère que les citoyens Chinois en Irlande pourront saisir l’occasion de démissionner du PCC et être bénis en retour.”


Selon Mme Liu, de plus en plus de Chinois en Irlande ont quitté le PCC, depuis le début de la pandémie, et n’hésitent pas à venir apprendre des pratiquants la vérité sur la persécution. Certains ont même commencé à visiter le site Web Minghui. Elle a dit : “Mme Ann, qui vit en Irlande depuis près de deux décennies, a renoncé à son adhésion avec l’aide des pratiquants. Elle lève le pouce quand elle voit des pratiquants, en disant : “Je soutiens le Falun Gong ! Le PCC réprime le Falun Gong depuis si longtemps, mais les pratiquants continuent de résister à la persécution. Ils sont vraiment courageux et résilients. C’est admirable !”


Version chinoise
爱尔兰集会游行声援3.84亿勇士退出中共
Version anglaise:
http://en.minghui.org/html/articles/2021/10/3/196011.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.