Le secret d'un acteur improvisé pour émouvoir profondément le public à travers deux rôles principaux

Produit par New Tang Dynasty Television et New Realm Studios, le long métrage Coming For Youet son second volet, Eternal Fifty Minutes, ont recréé un segment de l'histoire de la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) avec une intrigue touchante et des performances sans prétention.


Les personnages principaux, Liu Dawei et Liu Chengjun, sont tous deux interprétés par Fan Wentuo, qui a immigré de Chine à Toronto. Fan a profondément ému le public par son interprétation réaliste et sincère de Liu Dawei, Liu Dawei, qui a changé après avoir pratiqué le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong), et de Liu Chengjun, un pratiquant de Falun Gong qui a intercepté une émission de la télévision d'État pour dénoncer les mensonges du PCC.

Affiche de Coming For You

Affiche de Eternal Fifty Minutes

Les films peuvent être visionnés gratuitement aux liens ci-dessous :
Coming For YouComing For You (2nd Installment)

- Eternal Fifty Minutes


En fait, Fan Wentuo, qui a interprété avec succès les deux personnages principaux Liu Dawei et Liu Chengjun, n'a pas reçu de formation professionnelle de comédien. Comment a-t-il fait ? Un correspondant de Minghui a récemment réalisé une interview exclusive avec lui et a trouvé des réponses tirées de son expérience et de celle de sa mère, Luo Yanjie.


Obtenir le Fa et lire le Zhuan Falun à l'âge de huit ans
Fan Wentuo est né dans une famille d'enseignants de la ville de Shuangcheng, dans la province du Heilongjiang, en 1986. Le Falun Dafa a été présenté à Shuangcheng en 1992.


Fan Wentuo s’est souvenu : " Ma mère a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1994. Elle est une athlète à la retraite, et grâce à sa pratique, les séquelles de ses blessures sportives ont disparu, et elle a guéri de sa maladie cardiaque. "


" À l'âge de huit ans, j'ai commencé à lire le Zhuan Falun et à pratiquer le Falun Gong avec ma mère. En suivant le principe du Falun Gong de Vérité – Bonté -Tolérance, notre famille menait une vie très heureuse et épanouissante. Chaque matin, la musique d'exercice pouvait s’entendre dans le complexe [où nous vivions]."


Il participait souvent aux exercices de groupe sur la place de la Porte de l'Est dans la ville de Shuangcheng avec sa mère.

Les pratiquants de Falun Dafa faisaient le exercices sur la place de la Porte de l'Est, dans la ville de Shuangcheng, dans la province de Heilongjiang, en mai 1999.

Protéger Dafa en tant qu'adolescent : Je ne veux que la justice pour Falun Dafa
Une campagne de persécution nationale contre le Falun Gong s'est étendue à la ville de Shuangcheng le 20 juillet 1999, rompant la tranquillité dans le complexe des enseignants où vivait la famille de Fan Wentuo.


Du jour au lendemain, les pratiquants de Falun Gong sont devenus un groupe pourchassé par le PCC. À partir du 20 juillet 1999, le PCC a répandu des mensonges pour discréditer le Falun Gong. Ces mensonges ont été diffusés tous les jours à la télévision, tandis que les pratiquants de Falun Gong de tout le pays sont allés pétitionner à Pékin, demandant justice pour le Falun Gong.


Lorsque Fan Wentuo qui avait alors 13 ans, a appris par sa mère que des pratiquants de Falun Gong de la ville de Shuangcheng se rendaient également à Pékin pour y déposer une pétition, il a immédiatement déclaré : " J'y vais aussi, je ne peux pas rester à la traîne. "


Sept pratiquants de Falun Gong, dont Fan Wentuo et sa mère de la ville de Shuangcheng, sont arrivés à Pékin après un voyage de dix heures en train en janvier 2000.


À l'aube, la cérémonie de lever du drapeau se déroulait sur la place Tiananmen. La place était remplie de policiers en civil. De nombreux pratiquants de Falun Gong se trouvaient dans la foule. " Je pouvais distinguer dans leurs yeux qui était un compagnon de pratique et qui était un policier en civil ", se souvient Fan Wentuo.


Soudain, des cris de " Falun Dafa Hao- Zhen-Shan-Ren Hao " ont rompu le silence et ont retenti de différents endroits de la place. Les véhicules de police ont klaxonné, et des hommes en civil se sont déplacés rapidement parmi la foule, leurs yeux scrutant chaque visage. L'atmosphère était si tendue qu'elle a paru se figer.


" On déploie [la bannière] ou pas ? " La mère a regardé son fils.

" Oui ! Pourquoi pas ? " a répondu aussitôt Fan Wentuo.


Instantanément, sa mère a sorti une bannière et l'a dépliée. " Falun Dafa est bon ! ... " Avant qu'elle n'ait pu achevé son cri, un officier en civil l'a plaquée au sol. Presque simultanément, Fan Wentuo et les cinq autres pratiquants ont été arrêtés. " Nous avons été traînés dans un camion et emmenés au poste de police de Qianmen, près de Tiananmen. "


Fan se souvient : " Au début, ma mère et moi avons été détenus dans une énorme cage métallique au sous-sol du poste de police de Qianmen, où se trouvaient déjà plus de 100 pratiquants de Falun Gong. "


Cet après-midi-là, la police a séparé Fan de sa mère, et l'a emmené à la prison de Chaoyang.


" Avant de me mettre dans la cellule, les policiers m'ont emmené dans un couloir froid et venteux, m'ont demandé d'enlever tous mes vêtements, puis m'ont trempé de la tête aux pieds dans une eau proche du gel." Les hivers à Pékin voyaient les températures descendre à -20°C, et Fan a grelotté de froid.


Trois jours plus tard, Fan a été récupéré par le directeur de son collège. " Le premier jour de retour à l'école, le professeur a dit à la classe de ne pas me parler. Mais deux jours plus tard, la classe se mêlait à moi. "


" Lorsque je suis allé sur la place Tiananmen à l'âge de 13 ans, j'avais un esprit très pur. Comme beaucoup d'autres pratiquants, je voulais simplement demander justice pour Dafa ", a déclaré Fan.


Arrêté et détenu dans un camp de travail à l'âge de 25 ans pour avoir participé à l'exploitation de sites de production de documents
Cependant, dans les années qui ont suivi, Fan Wentuo et sa mère n'ont cessé de clarifier la vérité et de révéler la mise en scène de "l’auto-immolation de Tiananmen " dans le cadre de la persécution génocidaire du Falun Gong par le PCC.


" De ma deuxième année de collège en 2000 à mon diplôme universitaire en 2008, et les trois années suivantes, j'ai aidé ma mère à réaliser des documents de clarification de la vérité chaque fois que j'étais à la maison ", a-t-il dit. " Comme je maîtrisais l’informatique, j'ai également fourni à d'autres personnes un soutien technique, comme la réparation d'ordinateurs et d'imprimantes. "


Fan Wentuo étudiait l'anglais à la maison pour se préparer à étudier à l'étranger, un après-midi de novembre 2011. Un groupe de policiers est entré par effraction chez lui, l'a arrêté, ainsi que sa mère, et a saccagé leur maison. Deux mois plus tard, les autorités ont illégalement condamné sa mère à 13 ans de prison [du 13 novembre 2011 au 12 novembre 2024]. Elle est toujours incarcérée aujourd'hui.


Pendant sa détention, la police a fait pression sur Fan pour qu'il écrive une " déclaration de garantie" pour renoncer au Falun Gong. Ils lui ont dit : " Tu es si jeune et tu peux avoir un brillant avenir. Nous savons que tu te prépares à étudier à l'étranger ; dès que tu auras signé cette déclaration de garantie disant que tu ne pratiqueras plus le Falun Gong, tu pourras sortir."


" Pas question !" a répondu Fan Wentuo.


Fan Wentuo se souvient : " J'étais très clair sur le fait qu'il s'agissait d'une bataille entre le bien et le mal, le bon et le mauvais, et qu'il n'y avait pas neutralité. Les pratiquants de Falun Gong ne sont pas des criminels. Nous ne sommes pas les mêmes que ces détenus. Donc je n’allais jamais le signer. "


Parce qu'il a refusé de signer la déclaration, Fan Wentuo a été emmené au camp de travail forcé de Suihua. Là, il a été battu, soumis à des chocs électriques et contraint à de longues heures de travail. Des « bénévoles » le surveillaient 24 heures sur 24 et le suivaient même aux toilettes.


" La torture physique n'était pas le pire, mais la torture mentale l'était. Vous ne saviez jamais ce qui allait se passer ensuite", a-t-il déclaré. " Une seconde avant, les gardes parlaient et riaient, et la seconde suivante, ils juraient frénétiquement, donnaient des coups de poing, des coups de pied, et donnaient un temps mort à quelqu'un... c'était horrible. "


Après un an et trois mois de détention illégale et de torture, Fan Wentuo a été libéré du camp de travail en février 2013. Le 30 janvier 2016, avec le soutien financier de sa famille et de ses amis, il a quitté la Chine pour Toronto, au Canada. Il a finalement échappé à la persécution maléfique et a commencé une nouvelle vie.


Secourir sa mère et jouer les rôles principaux dans des films
Bien qu'il ait étudié l'architecture et le design artistique à l'université, Fan Wentuo a rejoint New Tang Dynasty TV au Canada en tant qu'acteur principal. En fait, à l'écran comme en dehors, son rôle s'est articulé autour d'un thème constant : clarifier la vérité et dénoncer le mal.


Dès son arrivée à Toronto, Fan Wentuo a commencé à venir en aide à sa mère qui avait été injustement condamnée à 13 ans de prison. Il s'est associé à des pratiquants locaux de Falun Gong et a contacté tous les niveaux de gouvernement au Canada pour dénoncer les crimes du PCC et demander de l'aide.

Fan Wentuo s'est joint à des manifestations à l'étranger pour demander la libération de sa mère, Luo Yanjie, qui avait été condamnée à 13 ans de prison en Chine pour sa foi.


Fan a déclaré lors d'une manifestation : " Ma mère a été emprisonnée illégalement, et toutes ses communications avec l'extérieur sont surveillées. Si elle mentionne les persécutions qu'elle a subies, la visite sera immédiatement interrompue, et il lui sera interdit de recevoir des visites de sa famille. Par conséquent, je ne peux que reconstituer la persécution subie par ma mère et sa situation à partir des récits d'autres personnes. "


"Ma mère a été contrainte de faire des travaux forcés pendant sa détention dans la prison pour femmes de la province de Heilongjiang. Ses dents sont tombées, mais les autorités pénitentiaires ne lui ont pas permis de se faire soigner, prétextant qu'il n'y avait pas de médecin disponible, malgré son âge avancé."


La mère de Fan est emprisonnée illégalement depuis près de dix ans maintenant, mais il est incapable de connaître sa situation actuelle. La seule chose qu'il sait de sa mère, ce sont les quelques mots de réconfort qu'elle a dit à la famille lors de leurs visites.


Avant de rejoindre le casting d'Eternal Fifty Minutes, Fan se souvenait clairement des paroles du réalisateur : " Au cours des 20 années d'efforts inlassables des pratiquants de Falun Gong pour sensibiliser le public à la persécution, l’interception télévisée de Changchun a été la plus significative. Un groupe de pratiquants a tout mis en œuvre pour diffuser la vérité et faire connaître les faits concernant le Falun Gong. Ils sont la personnification de millions de pratiquants de Falun Gong. "


" Ce film est un effort pour dépeindre un groupe de pratiquants de Falun Gong. Il vise à commémorer les pratiquants qui ont été torturés à mort par le PCC pour avoir clarifié la vérité sur le Falun Gong. "


Eternal Fifty Minutes est produit par New Realm Studios au Canada et est basé sur la mise en scène de l'incident " d’auto-immolation " de la place Tiananmen et l'incident d’interception télévisée de Changchun. Le film met à nu les mensonges du PCC et montre la vérité historique sur le Falun Gong. Le personnage principal, Liu Chengjun, a été brutalement torturé à mort par le PCC.

Photo de " Eternal Fifty Minutes ", avec chaque acteur tenant une photo posthume du pratiquant de Falun Gong qu'il incarne. Fan Wentuo (à droite) tient la photo de Liu Chengjun.

" Comme Liu Chengjun était un personnage réel, et que beaucoup de gens le connaissaient mieux et plus profondément que moi, il était très important de faire ressortir le personnage de manière aussi réaliste que possible ", a déclaré Fan. " Heureusement, un certain M. Jin, qui a participé à l'opération d'interception télévisée, nous a rejoints depuis la Corée du Sud et nous a donné une description détaillée de nombreuses scènes et de ce qui s'est passé à ce moment-là "


" Bien qu'il y ait eu de nombreuses difficultés pendant le tournage, peu importe à quel point c'était dur, comparé à ce qu'ont vécu les pratiquants de Falun Gong torturés à mort, qu’était ce petit peu de souffrance ? Je me suis donc contenté de me mordre les lèvres et de passer outre ", a déclaré Fan.


" J'espère que le film permettra à plus de gens de comprendre la vérité. "
Se souvenant du tournage du film, Fan Wentuo a déclaré qu'une histoire l'a profondément touché. C'était une histoire partagée par M. Jin :


Lorsqu'il a été décidé que l'opération de l’interception télévisée aurait lieu le lendemain, les quelques pratiquants de Falun Gong qui participaient à l'action ont dépensé le dernier peu d'argent dans un petit restaurant pour un repas très simple. Liu Chengjun était accompagné de son fils. Il a regardé l'enfant, a touché sa tête et a dit aux pratiquants assis ensemble : " Mon pauvre enfant ! "


Fan a déclaré : " À l'époque, mon premier enfant venait de naître et j'avais déjà l'expérience d'être père. Quand j'ai entendu cette histoire, mon cœur a été profondément blessé."


"Imaginez que vous sachiez que demain est le jour de la séparation, mais que vous ne puissiez pas dire au revoir à l'enfant. Savoir que l'opération d'interception n'est pas une obligation, et que le faire vous coûtera la vie, mais vous ne pouvez pas le faire savoir à l'enfant."


" Liu Chengjun savait ce à quoi il faisait face, et son fils était juste à côté de lui. Être capable de franchir cette étape n'est pas quelque chose qu'une personne normale ou une personne héroïque peut faire. Seul un disciple de Dafa peut lâcher l’attachement à la vie et la mort et donner sa vie pour que tous les êtres puissent comprendre la vérité."


Fan Wentuo et ses collègues de la distribution ont recréé les véritables émotions du groupe de pratiquants soumis à une pression inimaginable. La scène où ils disent à leur famille, la veille, quoi faire après leur départ a touché de nombreux spectateurs aux larmes.


À la fin de l'interview, il a dit : " J'espère sincèrement que le film pourra aider les gens à comprendre la vérité à propos du Falun Gong. Depuis plus de 20 ans maintenant, tant de pratiquants de Falun Dafa en Chine ont donné leur vie, et les pratiquants à l’étranger ont fait tant d'efforts pour que les gens puissent comprendre la vérité. "


"Ma mère est toujours en prison, et chaque jour passé là-bas est comme une année. J'espère que la persécution prendra bientôt fin pour que ma mère puisse voir ses petits-enfants et que notre famille puisse être réunie. "

Une photo récente de Fan Wentuo et de ses deux fils.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Traduit de la version anglaise :

The Secret to Moving the Audience in Two Films

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.