Un mémoire émeut les lecteurs aux larmes : " Le pouvoir de Vérité-Bonté-Patience est infini ! "

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa]
 

Fin 2019, mes camarades de classe de l’université ont demandé à tous les membres de notre groupe d'écrire un mémoire sur nos expériences de vie les plus mémorables.


J'ai compris pourquoi mes camarades voulaient compiler un livre de mémoires. Nous avons obtenu notre diplôme il y a des décennies et seuls quelques-uns d'entre nous sont encore en vie. C'est un bon moyen de partager nos réalisations au fil des ans et d'enregistrer les moments clés de nos vies. J'étais réticent car cela prenait beaucoup de temps.


Début 2020, plusieurs camarades de classe ont appelé d'autres villes, espérant que je partagerais mes histoires. Le camarade de classe élu rédacteur en chef m'a demandé d'écrire au moins 50 000 mots avant la fin août 2020. Il est professeur d'université. C'est une personne honnête et nous sommes restés en contact, alors j'ai accepté à contrecœur.


L'une des principales raisons pour lesquelles mes camarades de classe voulaient que j'écrive était que j'avais vécu les expériences de vie les plus uniques de notre groupe.


J'ai été invité à enseigner après avoir obtenu mon diplôme universitaire; Je suis devenu professeur grâce à mon travail acharné et à ma contribution à l'école, et j'ai occupé des postes de direction. Plus important encore, j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. Parce que je n'ai pas abandonné ma pratique, j'ai été illégalement condamné à la prison. Beaucoup de camarades de classe ne pouvaient pas comprendre pourquoi je préférais abandonner ma carrière plutôt que de renoncer à ma foi. Ils voulaient tous en savoir plus sur ce que j'avais vécu.


J'ai pensé à l'enseignement du Maître : " Votre simple existence a pour effet de sauver les êtres. " (Enseignements à la Conférence internationale de 2004 à New York )


Après y avoir réfléchi, j'ai décidé d'écrire le mémoire et de partager mes expériences afin qu'ils puissent tous en apprendre davantage sur le caractère exceptionnel de Dafa et les principes de Vérité-Bonté-Patience.


J'ai commencé par écrire sur mes anciens jours à l'université. J'ai écrit sur mes bons souvenirs de mes camarades de classe lorsque nous étions tous jeunes. J'ai écrit avec respect sur mes professeurs. J'ai écrit sur mes étudiants que je traitais comme mes propres enfants. J'ai aussi écrit sur la façon dont j'ai rempli mes devoirs scolaires. J'ai écrit sur mes amis qui m'ont offert leur aide lorsque le PCC (Parti communiste chinois) a commencé à faire pression sur moi. J'ai écrit sur la façon dont ils m'ont protégé malgré les menaces. J'ai écrit sur la façon dont ils m'ont encouragé à garder ma foi après avoir été persécuté illégalement pour ma croyance.


Ensuite, j'ai écrit le chapitre le plus important. J'ai partagé ma compréhension du sens de la vie pour expliquer pourquoi je n'ai pas abandonné la pratique malgré la terrible persécution.


J'ai écrit comment j'ai appris le Falun Dafa, pourquoi j'ai décidé de pratiquer et comment j'en ai bénéficié à la fois physiquement et mentalement. J'ai écrit sur la façon dont le Falun Dafa a résolu mes maladies et comment j'ai compris que Vérité-Bonté Patience est le seul critère pour mesurer le bien et le mal. Au cours des vingt dernières années, bien que j'ai été persécuté, je n'ai ni plaintes ni regrets parce que je me sens la personne la plus chanceuse - un pratiquant de Falun Dafa.


Au cours du processus d'écriture, les histoires de l'ancien temps sont redevenues fraîches. J'ai réalisé mes attachements cachés, tels que le ressentiment, la jalousie et le faire-valoir. J'ai aussi encore une fois fait l'expérience de la compassion du Maître et réalisé comment il me protégeait.


J'ai conclu mes mémoires avec ce paragraphe: "En repensant à ma vie, j'ai vécu des tempêtes dans ma carrière et des hauts et des bas dans ma vie personnelle. Sur le chemin de la vie où j'avais recherché le vrai sens de la vie, j'ai finalement trouvé le Falun Dafa. Je ne serais pas ici aujourd'hui sans la protection du Maître et les principes de Dafa. Il ne reste qu'un mot dans mon cœur: la gratitude.


Ému aux larmes
J'ai envoyé mon manuscrit à un rédacteur en chef à la retraite du journal de l'école pour relecture. Trois jours plus tard, il a renvoyé la version révisée avec une note sur la première page: " C'est sincère, vivant et touchant. Je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer en le lisant. J'étais en larmes à plusieurs reprises et j'étais étonné qu'il y ait encore une si bonne personne dans cette société ! Son frère a également lu mon ébauche et il a dit: "J'ai vu un cœur pur et sincère dans vos écrits."


J'ai envoyé le manuscrit comme promis. Quelques jours plus tard, le rédacteur en chef m'a envoyé un texto: "Cher camarade de classe, c'était tellement touchant. J'ai pleuré plusieurs fois en le lisant. J'admire ton courage face à la persécution, et j'ai été tellement soulagé quand j'ai lu comment tes collègues t'ont protégé. Le pouvoir de Vérité-Bonté-Patience est infini. Ta compassion t' a sauvé!"


Il savait que j'étais un pratiquant et s'est toujours inquiété de ma sécurité. Il a été surpris de voir que tant de bonnes personnes, y compris mes dirigeants et mes collègues, ont proposé leur aide malgré les menaces, les risques et les pressions lorsque j'étais persécuté. Il croit fermement que ma persévérance dans ma foi et l'aide que j'ai reçue n’étaient pas dues au pouvoir humain mais au pouvoir du Falun Dafa. Ainsi, bien qu'il sache que les trois mots sont interdits en Chine, il m'a tout de même envoyé le message suivant : "Le pouvoir de Vérité-Bonté-Patience est infini! "


Il m'a envoyé un autre texto après que je lui ai envoyé une version révisée: "Je l'ai relu et je n'ai pas pu me calmer pour le reste de la journée. Aucun autre article ne m'a ému aux larmes."


Le coordinateur a compilé nos articles dans un livre. Il a imprimé de nombreux exemplaires séparés de mon article et m'a demandé de les partager avec mes amis.


Un jour, un camarade de classe qui vit dans la même ville m'a rencontré. Après avoir commenté un peu nos mémoires, il a soudain demandé : "Pourquoi es-tu si chanceux que toutes les personnes que tu as rencontrées t'aient aidé ? Pourquoi suis-je si malchanceux que toutes les personnes qui m'entourent m'aient piétiné ?" Je l'ai regardé et j'ai souri : "Ce n'est pas le cas ! Tout le monde a des difficultés dans sa vie. Maître Li nous a enseigné que «... les pratiquants n'ont pas d'ennemi, ...» («Faire tourner la roue en direction de ce monde», Points essentiels pour un avancement diligent III ). Je n'ai donc gardé en mémoire que ceux qui m'ont aidé."


Il a secoué la tête, "Je ne peux pas oublier ces gens qui m'ont fait du mal." J'ai dit : "Mon cœur n'a de place que pour les amis et la gratitude, alors je me sens détendu et heureux. Ton esprit est rempli de souvenirs d'avoir été blessé. Tu es toujours en colère et tu penses que la vie est injuste, alors tu te sens fatigué et amer." Il a écouté attentivement. J'ai poursuivi : " Ta femme m'a dit que tu es devenu têtu, irritable et isolé ces dernières années. C'est le résultat de cet état d'esprit." Il a souri et a hoché la tête.


Un mois plus tard, la femme d'un dirigeant à la retraite, qui a presque quatre-vingt-dix ans, m'a appelé. Elle a dit: "J'ai quelques commentaires sur votre livre" Elle a dit: "Premièrement, vous êtes très compatissant. Deuxièmement, vous êtes si sincère… "J'ai écouté attentivement. Elle a dit: " Vous êtes le bon élève de Maître Li! " Je savais qu'elle n'était pas très instruite. J'ai réalisé qu'elle avait dû écrire ce qu'elle me disait. J'ai été ému aux larmes en entendant ce qu'elle a dit parce que je savais à quel point c'était difficile pour elle d'écrire quelque chose de si long à son âge !


Quelques jours plus tard, j'ai rencontré la directrice de notre gestion communautaire. Elle m'a arrêté et m'a dit : "Vos mémoires sont si vivantes et touchantes ! J'ai raconté vos histoires à mon mari, à mon frère et à mes enfants. J'ai été émue quand j'ai lu comment vous avez protégé et secouru les cinquante élèves de notre école qui se sont rendus sur la place Tiananmen le 4 juin 1989, et sauvé leur vie malgré la pression des autorités." Je lui ai dit que c'était ma responsabilité en tant que responsable.


Lorsque vous étiez responsable de la campagne de civilisation de l'école, vous ne vous êtes pas concentré sur les constructions ou les décorations du campus comme les autres écoles. Au lieu de cela, vous avez travaillé à améliorer les normes morales des étudiants. En conséquence, notre école est passée d'une école ordinaire à une école de premier rang dans notre province." J'ai dit : "J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa à cette époque. J'ai donc pu mener la campagne selon les principes de Vérité-Bonté-Patience, c'est pourquoi le résultat a été un miracle inattendu. » Elle a acquiescé.


Elle a alors dit: "Vous avez été persécuté parce que vous pratiquiez le Falun Dafa. J'ai été surprise que tant de personnes vous aient aidé. J'admire ce professeur qui a osé parler de vous lors de la réunion d'enquête. Elle a dit que vous étiez la meilleure personne de l'école. En conséquence, la réunion d’enquête qui visait à recueillir des éléments de preuve pour vous persécuter a été vaine. "


J'ai également envoyé les mémoires à un policier de la sécurité intérieure. Plusieurs jours plus tard, il m'a envoyé un texto: "Professeur, j'ai lu votre livre. J'ai vu en vous la sincérité, la gentillesse, la justice, l'équité, la simplicité et la gratitude. J'espère que vous pourrez écrire plus d'histoires sur vos expériences. Merci de m'avoir permis de vous connaître. Vous êtes une bonne personne. J'espère que vous pourrez rester en sécurité et en bonne santé. Veuillez accepter mes meilleurs vœux. " J'étais si heureux pour lui et j’ai pensé qu'il traiterait bien les pratiquants dans sa position.


Deux jours plus tard, un camarade de classe très brillant m'a appelé à propos des mémoires. Il a dit: "J'ai lu ton livre plusieurs fois. C'était si touchant. Tu es le plus intelligent de notre classe." J'ai dit: "Tous nos camarades de classe sont intelligents. Par exemple, tu es le seul à avoir reçu l'honneur national de… " il m'a interrompu et a dit : "Tout cela n’a été qu’un feu de paille dans nos vies. Une fois nos vies terminées, il n’en restera rien. J'ai alors compris que ce qu'il voulait dire en disant que j'étais le plus intelligent, c'est que j'avais trouvé le vrai sens de la vie et trouvé la vérité de la vie.


Je n'avais pas l'intention d'influencer les autres avec mon livre. Je l'ai simplement écrit avec de la compassion dans mon cœur et j'ai raconté mes histoires vraies. Cependant, après la publication de mes mémoires, j'ai reçu tant de réponses émouvantes. Une fois de plus, je suis si reconnaissant au Maître de m'avoir transformé en une personne s’assimilant à Vérité-Bonté-Tolérance et que je puisse aider les autres à ressentir ce que Falun Dafa a de merveilleux.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
[Celebrating World Falun Dafa Day] Memoir Moves Readers to Tears: “The Power of Truth-Compassion-Forbearance Is Infinite!”
Version chinoise:
【庆祝513】“谢谢你让我了解你

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.