Le lien entre Santé et Moralité


Bian Que, un médecin renommé de la Chine ancienne, eut un jour une conversation avec le roi de Weiwen. Lorsque le roi lui a demandé quelles étaient les compétences médicales de ses frères, Bian a répondu que son frère aîné était le meilleur, suivi de son deuxième frère, et que lui-même était le plus mauvais.


Le roi a alors demandé pourquoI;


"Mon frère aîné détecte les maladies en se basant sur l'esprit qui anime une personne, il peut ainsi éliminer la maladie avant qu'elle n'ait pris forme. Il n'est connu que dans ma seule famille. Mon deuxième frère guérit les maladies dès leur apparition, il est donc connu dans mon village. Quant à moi, j'utilise l'acupuncture, je prescris des médicaments et j'assure le suivi grâce à des thérapies pour les muscles et la peau. Il se trouve donc que je suis connu par beaucoup de gens, même dans d'autres pays."


Cet exemple explique un principe clé de la médecine chinoise, à savoir que la maladie est étroitement liée à l'esprit qui anime une personne. Au lieu de traiter les maladies après leur développement complet, ajuster son caractère peut traiter la maladie à un stade bien plus précoce.


Un tel raisonnement était aussi décrit dans le Huangdi Neijing (Canon inrerne de l'Empereur Jaune) , le plus ancien livre de médecine chinoise.


Selon un extrait du livre, "[u]n excellent médecin soigne la maladie avant qu'elle n'existe, un bon médecin soigne la maladie au fur et à mesure de son apparition, tandis qu'un médecin médiocre traite la maladie après son apparition."


Moyens de traitement non conventionnels
Pour ces raisons, la médecine traditionnelle chinoise améliorait la santé du patient en se concentrant sur son esprit ainsi que sur son mode de vie.


Mei Cheng, un célèbre poète de la dynastie Han, raconte une histoire dans sa célèbre anecdote "Qi Fa". Après que le prince de Chu soit tombé malade, un invité du Royaume de Wu lui a rendu visite et ils ont eu une conversation intéressante.


Plus précisément, l'invité a déclaré que le prince était malade parce qu'il s'était trop adonné au plaisir, à la luxure et à d'autres formes de décadence. En outre, il n'avait pas besoin d'acupuncture ou de médicaments pour être guéri ; au lieu de cela, des discussions et des conseils appropriés suffiraient à améliorer son état.


L'invité a ensuite expliqué comment le guqin (un ancien instrument de musique à cordes pincées) fabriqué à partir de matériaux naturels pouvait produire de belles mélodies, comment des plats bien cuisinés pouvaient satisfaire le goût de chacun, comment un grand festin pouvait donner de la joie aux gens et comment la chasse pouvait fournir un exercice physique naturel.


A mesure qu'il écoutait ces choses agréables, l'expression du prince est devenue moins tendue. L'invité a continué à décrire les grandes célébrations et les festivals qui suivraient la chasse. En écoutant cela, le prince était prêt à se lever.


L'invité a ensuite décrit avec force détails l'observation de la marée à Guangling (dans l'actuelle province du Jiangsu), suivie de profonds enseignements des anciens sages sur la manière de rétablir l'ordre naturel du monde.


Le prince était à présent debout se tenant au bord de son bureau. "Vos paroles ont purifié mon esprit et m'ont éveillé, comme si j'avais entendu les enseignements des grands sages eux-mêmes", a-t-il dit.


De nos jours, lorsqu'ils étudient la médecine chinoise, les gens pensent souvent à des méthodes telles que l'acupuncture ou la phytothérapie. En réalité, il existe de nombreuses autres façons d'améliorer la santé et de guérir les maladies en harmonisant l'esprit et le corps.


Lushi Chunqiu (Annales du printemps et de l'automne de Maître Lu) a rapporté une histoire dans le chapitre sur la loyauté. Le roi de Qi était malade et il invita Wen Zhi de Song à le soigner. Après avoir examiné les symptômes, Wen savait que la seule façon de traiter la maladie était de déclencher la colère du roi. Il a intentionnellement manqué plusieurs rendez-vous prévus et a ensuite insulté verbalement le roi. Au final, la maladie du roi a été guérie, comme prévu.


Hua Tuo a utilisé une méthode similaire pour soigner la maladie d'un chef de district. Il a laissé une lettre au fonctionnaire condamnant tous les méfaits qu'il avait commis dans le passé. Le fonctionnaire était furieux et a vomi un litre de sang extravasé. Sa maladie a alors disparu.


Guérir une personne ou guérir la société
Sun Simiao était un médecin renommé de la dynastie Tang. Sa pensée proposait une relation entre guérir une personne et guérir une société.


Des érudits célèbres tels que Song Zhiwen, Meng Shen et Lu Zhaolin respectaient Sun et le considéraient comme un professeur. Lu, un célèbre poète de la dynastie Tang, a appris de Sun Simiao des leçons sur l'amélioration de soi, l'astronomie et la médecine.


Lu a demandé un jour: "Quand un bon médecin traite les maladies, comment cela fonctionne-t-il?"


Sun a répondu : "Une personne qui sait suivre les lois célestes doit s'occuper des affaires du monde. Quelqu'un qui comprend bien le corps humain doit également obéir aux lois célestes. Les quatre saisons et les cinq éléments alternent constamment en cycles. Les lois célestes ont diverses manifestations : l'harmonie sous forme pluie, la colère sous forme de vent, la coalescence sous forme de brouillard et la diffusion sous forme d’arcs-en-ciel.


" De même, un être humain possède quatre membres et cinq organes internes. Le corps bouge pendant la journée et se repose la nuit, absorbant l'essence et l'énergie tout en évacuant les déchets. C'est ainsi que le corps humain fonctionne. Nous parlons de yin et de yang. En fait, le corps humain fonctionne d'une manière similaire aux cieux, et les deux sont liés. Autrement dit, le yin et le yang du corps humain sont essentiellement les mêmes que ceux de la nature. Lorsque le corps humain est déséquilibré, des symptômes anormaux apparaissent, la cause profonde étant à l'intérieur du corps.


"Il en va de même pour le ciel et la terre. Lorsque les étoiles sont déréglées, le mouvement du soleil ou de la lune n'est pas coordonné, et le climat sera déréglé - les rivières pourraient s'assécher. Cela est dû au fait que l'on s'écarte des lois célestes.


"Par conséquent, lorsqu'un bon médecin traite des patients, il drague avec des herbes et soigne avec des aiguilles [d'acupuncture] ; lorsqu'un sage aide dans le monde, il guide avec la vertu et assiste dans les affaires gouvernementales, afin que tout revienne aux lois célestes et au droit chemin. C'est-à-dire que les problèmes physiques peuvent être soulagés et les désastres de la nature peuvent être évités. Un grand médecin soigne la maladie avant sa formation ; un médecin moyen soigne la maladie avant son apparition ; un médecin médiocre soigne la maladie après son apparition."


Il a également souligné : "Un bon médecin aide le monde et sauve des gens sans penser à la gloire ou à la fortune. Il agit de manière décisive et prête attention aux détails. Il est sage, flexible et honnête. Il reste inchangé face au gain matériel, et il n'a aucun regret car il maintient une bonne conduite."


L'ère pandémique
Falun Dafa est une pratique de cultivation fondée sur les principes de Vérité, Bonté et Tolérance. Enraciné dans les valeurs traditionnelles d'inspiration divine, il a non seulement amélioré la santé physique d'environ 100 millions de pratiquants à travers le monde, mais aussi leur bien-être mental.


À l'intérieur de la Chine, cependant, le Parti communiste chinois (PCC) le réprime depuis juillet 1999 avec une propagande diffamatoire et un traitement injuste de ses pratiquants.


Toutefois, à l'instar des personnages historiques évoqués, de nombreuses personnes qui adhèrent aux valeurs traditionnelles et soutiennent les pratiquants innocents ont reçu des bénédictions.
Voici un exemple rapporté sur le site Web Minghui.


Dong Nguyen est un médecin vietnamo-chinois à Houston, au Texas. Le 3 août 2020, il portait un masque et est sorti seul acheter des billets de loterie. Cet après-midi, il a commencé à tousser et a développé une fièvre. La toux l'a empêché de dormir toute la nuit. Il savait qu'il avait contracté le coronavirus.


M. Dong est un acupuncteur agréé aux États-Unis et a de l'expérience tant dans les traitements cliniques que dans l'enseignement de l'acupuncture. Mais lorsqu'il a attrapé le virus, il était impuissant, même avec tout ce qu'il avait appris.


Inquiets pour lui, sa femme et son fils l'ont emmené aux urgences le lendemain, où il a été confirmé qu'il avait le coronavirus et immédiatement hospitalisé. Le médecin lui a prescrit des antibiotiques par voie intraveineuse et trois ou quatre médicaments par voie orale, dont des médicaments pour traiter l'hyperglycémie. Il n'avait jamais eu de diabète, mais son taux de glycémie atteignait 400 mg/dl, alors que le taux normal est inférieur à 140 mg/dl.


Cette nuit-là, il était essoufflé. Il a continué à tousser et est tombé dans le coma. En quelques jours à peine, il a dû être mis sous respirateur.


Le 5 août, même avec les médicaments, il avait de grandes difficultés à respirer. Ses poumons étaient sur le point de se rompre, et son corps était privé d'oxygène. Il a été transféré à l'unité de soins intensifs. Même avec le ventilateur fonctionnant à l'intensité maximale, il se sentait toujours incapable de respirer. Après deux jours supplémentaires, son état a continué à se détériorer. Il savait que s'il continuait à rester à l'hôpital, il allait probablement mourir.


Il s'est alors souvenu de son ami le Dr Giao Nguyen.


Un samedi de mars 2020, Dong était à la réunion hebdomadaire de l'Association théosophique vietnamienne en ligne. Un pratiquant de Falun Dafa de Saigon, Vietnam, nommé Truc Lam, a parlé de la pratique de la méditation lors de la réunion. Dong était très intéressé. Il était en contact avec Giao, un pratiquant de Falun Dafa qui vivait également à Houston. Il a commencé à lire Zhuan Falun , le livre principal du Falun Dafa, avec Giao en ligne. En même temps il a appris les exercices de Falun Dafa en ligne.


Au téléphone, Giao lui a dit que chaque fois qu'il se trouvait dans une situation de crise, il devait réciter les phrases Falun Dafa Hao , Zhen-Shan-Hao Giao a également dit: «Vous venez juste de commencer à apprendre les exercices et les enseignements de Dafa. Pour apprendre le Falun Dafa, vous devez cultiver votre cœur, regarder à l'intérieur et abandonner vos attachements.»


Maintenant que Dong était dans un état critique, il a appelé Giao le 7 août, qui l'a réconforté au téléphone et lui a dit: "Ne vous inquiétez pas trop. Lâchez vos peurs et vos inquiétudes et récitez sincèrement: Falun Dafa Hao , Zhen-Shan-Hao" Une fois raccroché, Dong Nguyen a commencé à réciter les phrases encore et encore. Il s’est effectivement senti mieux, et a eu soudain la pensée de rentrer chez lui pour méditer. Vers 14 heures cet après-midi, il a quitté l'hôpital avec le respirateur.


Le lendemain de sa sortie de l'hôpital, le 8 août, il utilisait toujours le respirateur. Mais il a arrêté de prendre des médicaments ce matin-là et a commencé à méditer assis dans son lit. Il se sentait beaucoup mieux après avoir médité.


Le 10 août, il s'est senti encore mieux et a cessé d'utiliser le respirateur. Il a pu faire les exercices debout du Falun Dafa. Bientôt, sa toux s'est calmée et son taux d'oxygène est remonté à 85%. Sa tension artérielle et sa glycémie sont revenues à la normale.


Trois jours plus tard, il était complètement rétabli du coronavirus.


Dong s'est senti chanceux d'avoir retrouvé sa vie avec une information qu'il avait trouvée par hasard. Il a d'abord pensé qu'il avait juste besoin d'apprendre les exercices et de lire les enseignements du Falun Dafa, et que ça irait. Il ne comprenait pas pourquoi il avait besoin de réciter les phrases.


Ce n'est qu'après cet incident de vie ou de mort qu'il a réalisé que la pratique du Falun Dafa ne consiste pas seulement à faire de l'exercice et à lire des livres - l'important est de cultiver son caractère et d'abandonner les attachements.


Lorsque l'on récite ces phrases, on est en harmonie avec la puissante énergie de l'univers et on s'aligne sur les caractéristiques de l'univers. Au fur et à mesure qu'un pratiquant s'efforce d'abandonner ses attachements, il sera davantage en phase avec la nature de l'univers et atteindra l'état idéal mentionné ci-dessus - être capable d'arrêter n’importe quelle maladie avant même qu'elle ne prenne racine.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
The Link Between Health and Morality

Version chinoise:
孙思邈-圣人济世-用道德调和

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.