La cultivation de l’esprit et de la parole

Je me suis dit dernièrement qu’il était temps que je cultive ma parole. À chaque fois que j’ouvre la bouche, il y a des querelles et des disputes, entraînant des effets négatifs au sein des pratiquants.
Je tends à parler d’un pratiquant en particulier après avoir formé une certaine idée sur lui ou elle, même si ce n'est pas le vrai reflet de la personne. Ceci pour exposer ma façon de penser ordinaire et pour voir si je suis affecté par ce que je vois.


Lors de la cultivation de Bouddha Milarepa, son maître lui demandait constamment de porter des rochers en haut de la montagne pour construire une maison. Une fois qu’elle était construite, on lui demandait de la démolir et d’en reconstruire une autre. Face à des épreuves insupportables, il pensait que c'était dû à son mauvais karma. Il n'a jamais cherché d'autres raisons, ni pensé que son maître était déraisonnable.


Maintenant, je pense que toutes mes tribulations, y compris celles qui concernent ma famille, sont des manifestations de mes insuffisances et de mon karma, qui leur apportent souffrance et colère. Et je pouvais voir leurs sentiments lorsqu’ils essayaient de les cacher.


Mais je ne me suis jamais demandé à moi-même de vraiment suivre une norme plus élevée. Au lieu de ça, j'examinais le problème en me basant sur le standard humain du bien et du mal. Ce n’est pas étonnant que je n’ai pas pu élever mon niveau de cultivation. Les difficultés étaient là pour que je puisse rembourser ma dette. Elles étaient là pour me tempérer afin que je puisse m’affranchir des notions et façons de penser humaines. Mais je persistais toujours à faire les choses de la mauvaise façon pendant longtemps !


Pourquoi ne pouvais-je pas être compatissant, indulgent, et voir les manquements des pratiquants avec un cœur léger ? Pourquoi ne pouvais-je pas apprécier et chérir la nature de Bouddha des autres ?


Dans le passé, je n’étais pas indulgent envers mes proches, qui étaient aussi des pratiquants de Falun Dafa, lorsqu’ils avaient des incompréhensions à mon sujet. Lorsque je les voyais avoir des conflits entre eux, je n’arrivais pas à communiquer avec humilité, patience, gentillesse et sincérité, afin qu'ils puissent éliminer le fossé entre eux et éviter les interférences des forces anciennes. Leurs insuffisances ne sont que le reflet du côté humain qu’ils n’avaient pas encore cultivé. Alors pourquoi ne pouvais-je pas être plus compatissant ? Pourquoi, étais-je focalisé sur leurs défauts en les regardant de haut ?


Je suis un disciple de Dafa de la période de rectification du Fa. Maître Li, le fondateur du Falun Dafa, nous a donné une vertu toute puissante qui a surpassé les précédents sauveurs. Quel genre d'exigences est-ce que je me fixe à moi-même ?


J’ai été idiot et fait s’inquiéter le Maître. J’aimerais demander l’aide du Maître, et j’exigerais de moi-même de faire mieux. Merci au Maître compatissant !


Note de l'éditeur : Les points de vue exprimés dans cet article représentent les opinions de l'auteur, qui en est le seul responsable. Les lecteurs doivent évaluer les mérites de l'article par eux-mêmes].


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.

Traduit de l'anglais
Version anglaise :

Cultivation of Mind and Speech

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.