Ramasser les mégots de cigarettes lors de l’Appel du 25 avril près de Zhongnanhai


J’ai participé à la pétition pacifique au Bureau national des plaintes et propositions publiques le 25 avril 1999. Je portais un costume et une cravate ce jour-là parce que je crois que les pratiquants doivent faire bonne impression sur les gens. De plus, je crois qu’il faut être très sérieux lorsque l’on traite avec les bureaux gouvernementaux au niveau de l’État. Je voulais faire de mon mieux sous tous les aspects.


J’ai pensé que nous devions maintenir l’endroit propre parce que nous pratiquons Vérité – Bonté – Patience. J’ai remarqué certains pratiquants marchant dans la rue en tenant de grands sacs en plastique, demandant aux pratiquants qui attendaient sur le trottoir : « Avez-vous des déchets à jeter ? » Certains pratiquants se sont engagés dans le centre de la rue Fuyou, ont ramassé les bouteilles vides laissées tomber par les piétons et les ont jetées dans les poubelles. J’ai senti que les pratiquants faisaient du bon boulot.


Je voulais voir s’il y avait quoique ce soit d’autre nécessitant d’être fait, alors j’ai marché dans la rue et regardé autour de moi. J’ai ramassé des déchets que les passants jetaient et les ai mis dans les poubelles. J’ai également trouvé plusieurs mégots de cigarettes que la police avait jetés. Je sentais que l’endroit n’était pas propre si je ne les ramassais pas, alors j’ai marché le long de la rue et j’ai commencé à les ramasser.


J’ai marché des dizaines de mètres en ramassant les mégots de cigarettes, et j’en ai jeté des poignées dans les poubelles. J’ai continué à ramasser des mégots le long de la rue, puis je suis arrivé à un emplacement où il y en avait un tas. Il s’est avéré que c’était le poste de police situé à l’extérieur de la porte ouest de Zhongnanhai (le siège du gouvernement central). Plusieurs policiers étaient à l’intérieur et à l’extérieur du poste. Ils devaient avoir jeté leurs mégots de cigarettes pendant qu’ils se tenaient là. J’ai hésité un moment. Ces policiers ont jeté tellement de mégots de cigarettes que le sol en était recouvert ; devrai-je les ramasser ?


Je pensais que notre pétition près de Zhongnanhai était un évènement très important. N’était-ce pas un moment historique ? Que devais-je faire ? Je me suis dit que je devais essayer de faire de mon mieux. Alors je me suis accroupi et j’ai commencé à ramasser ce tas de mégots de cigarettes.


Même si j’ai ramassé d’innombrables mégots de cigarettes, le sol en était encore jonché. Un policier a remarqué ce que je faisais et a dit : « Vous n’avez pas besoin de les ramasser ! » J’ai dit calmement, « Pas de problème. » J’ai continué à ramasser tous les mégots restants. En les portant dans mes mains, je les ai jetés dans une poubelle.


Le Maître a dit plus tard :

    « Après le départ des élèves rassemblés à Zhongnanhai, ils ont ramassé les mégots laissés par la police, laissant ainsi le sol impeccable, sans un seul bout de papier. » (Enseignement du Fa à la conférence de Fa de la région Midwest des États-Unis)


En voyant les mots du Maître, j’ai ressenti une joie inexprimable. Bien sûr, je sais que je n’étais pas le seul à ramasser les mégots de cigarettes ce jour-là.


Tous les articles, graphiques, et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l’article et un lien vers l’article original.


Traduit de l’anglais ;

https://en.minghui.org/html/articles/2021/4/21/191972.html



Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.