Rappelez-vous votre mission : toujours penser aux autres

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1995. J'ai connu de nombreux hauts et bas, mais je n'ai jamais faibli dans ma foi en Falun Dafa.


Cultiver avec diligence
Lorsque j'ai commencé à pratiquer Falun Dafa, je me rendais au parc tous les matins pour pratiquer les exercices et faire connaître Dafa. Le soir, les gens venaient chez moi pour écouter les enregistrements des conférences de Maître Li et apprendre les exercices. Des hommes et des femmes de tous âges désireux d’ apprendre remplissaient ma maison. J'étais aimable et patiente avec tout le monde.


J'étais également responsable de l'achat de livres Dafa, de vidéos et de cassettes audio des enseignements du Maître. Je devais me rendre dans une autre ville chaque mois pour ces articles. Je m'occupais de ma petite-fille, alors je l’emmenais avec moi. J'ai également dû prévoir un véhicule assez grand pour contenir mes matériaux.


J'ai continué à cultiver assidûment même après le début de la persécution de Dafa. Je gère un centre de documents informatifs à la maison afin d’imprimer des documents destinés à clarifier la vérité sur le Falun Dafa, et je distribue les informations dans les zones résidentielles. Je fournis également des documents à d'autres pratiquants, afin qu'ils puissent eux aussi les distribuer. J'envoie des lettres aux fonctionnaires et aux dirigeants de tous les niveaux du gouvernement, pour les aider à prendre conscience de la vérité.


Une fois, j'ai été détectée par la caméra de surveillance du bureau de poste. Deux policiers et deux membres de la commission locale des affaires politiques et juridiques sont venus chez moi pour me menacer. Je me suis rappelée qu'il ne fallait pas avoir peur. Je leur ai dit que Falun Dafa est juste, et que les gens seront bénis pour avoir protégé ses pratiquants. Ils ont pu voir que je n'étais pas émue et n'ont pas fouillé ma maison. Ils m'ont dit : "Falun Dafa est bon. Pratiquez-le simplement chez vous, s'il vous plaît". Après avoir dit cela, ils sont partis.


J'ai 82 ans. J'ai un teint éclatant avec peu de rides.


Falun Dafa est une cultivation pratique dotée de grandes vertus. Une si bonne pratique, nous devons la prendre au sérieux. J'ai trois, parfois quatre groupes d'étude du Fa chez moi chaque semaine. J'espère que les compagnons de pratique peuvent se réunir pour étudier le Fa et s'améliorer ensemble.


"Falun Dafa est bon" a sauvé une dame âgée
Un jour, aux bains publics, j'ai discuté avec une autre dame âgée. Je lui ai parlé du Falun Dafa, et elle a été réceptive à tout ce que j'ai dit.

Chaque fois que je la voyais, nous bavardions un peu plus. Un jour de juin de cette année, nous nous sommes retrouvées aux bains publics. J'ai pris une douche et je me suis approchée d'elle. Elle ne réagissait pas, et j’ai soupçonné que quelque chose n'allait pas. Je lui ai rapidement murmuré à l'oreille : "Veuillez répéter Falun Dafa est bon Vérité- Bonté-Patience est bon". Je l'ai répété plusieurs fois. Je l’ai vu ouvrir les yeux un court instant, puis les refermer.


J'ai vite appelé la préposée qui lui a versé de l'eau froide sur la tête. Elle ne répondait toujours pas et une ambulance a été appelée. Le médecin a procédé à une réanimation cardiaque mais elle n'a toujours pas ouvert les yeux. Je l'ai accompagnée dans l'ambulance jusqu'à l’hôpital.


Je ne cessais de lui répéter à l'oreille : "Falun Dafa est bon, Vérité-Bonté-Patience est bon". Lentement, elle a ouvert les yeux, et sa respiration s'est régularisée. Elle m'a demandé : "Comment suis-je arrivée à l'hôpital ? "


Le médecin l'a examinée et a dit qu'elle allait bien. Nous avons payé les frais d'ambulance et sommes parties.


Sur le chemin du retour, je lui ai demandé de répéter avec moi "Falun Dafa est bon, Vérité-bonté-patience est bon".


Nous sommes retournés aux bains publics pour nous rincer. La préposée a eu peur et nous a demandées de partir. Elle ne voulait pas prendre le risque d’autres problèmes.


J’ai appris plus tard que des choses similaires étaient arrivées à d'autres dans le passé, et que personne n'avait survécu.


Je suis retournée la voir deux fois par la suite pour lui donner des informations sur le Falun Dafa. Elle n'avait aucun souvenir de ce qui s'était passé dans les bains publics. Je lui ai raconté toute l’histoire.
Plus tard, elle est venue chez moi pour me remercier. Elle était stupéfaite qu'une seule phrase - "Falun Dafa est bon, vérité - bonté -patience est bon" – l’ait ramenée à la vie. Elle a dit qu'elle voulait lire des livres de Dafa et en apprendre davantage.


Elle m'a remerciée de l'avoir aidée. Je lui ai dit que c'était le pouvoir de Dafa. J'ai juste fait ce que le Maître de Dafa nous enseigne : être une bonne personne et penser aux autres.


Je suis une pratiquante qui marche sur le chemin du divin. Je ne cède jamais à la panique, même face à la police. Je suis juste déterminée à suivre les paroles du Maître et leur dit de ne pas oublier que : "Falun Dafa est bon !"


Traduit de l'anglais :
https://en.minghui.org/html/articles/2020/9/20/186859.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.