Des pratiquants de Falun Gong sont torturés dans la Prison de Gongzhuling

Depuis le mois de juillet 1999, de nombreux résidents de la Province du Jilin ont été emprisonnés dans la Prison de Gongzhuling pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une pratique spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Il a été difficile pour le monde extérieur de découvrir quelles étaient les conditions réelles à l'intérieur de la prison, et certains pratiquants ont été isolés du reste de la population carcérale.


Voici ce que nous avons pu recueillir auprès des pratiquants qui y ont été emprisonnés, ainsi qu'auprès de leurs familles. Ce n'est qu'un aperçu de l'ampleur de la persécution qui sévit dans la prison.


Pendant deux mois à compter de mai 2018, M. Liu a été affecté à la section éducation pour avoir refusé de coopérer avec le personnel pénitentiaire. On ne lui donnait qu'un demi bol de bouillie et quelques brins de légumes marinés pour chaque repas. À la suite des mauvais traitements, M. Liu a développé une tension artérielle élevée.


La section éducation est l'endroit où la plupart des pratiquants de Falun Gong ont subi un lavage de cerveau. Lorsqu'un pratiquant est affecté à l'unité, il est forcé de regarder des vidéos de propagande qui diffament le Falun Gong et son fondateur. Il est également tenu de rédiger chaque mois un "rapport de pensée". De plus, il est astreint à 10 heures de travail forcé par jour.


Quiconque refuse de coopérer est maltraité physiquement en devant rester debout pendant de longues périodes, privé de nourriture, giflé au visage, choqué avec des bâtons électriques, attaché, mis sur un "lit de la mort", et ainsi de suite (voir illustrations). Ils peuvent ne pas être autorisés aux visites familiales ou à l'achat de produits de première nécessité.
.

 

Illustration de torture: Ligoté
 
Illustration de torture: Lit de la mort


Les pratiquants qui ont été choqués avec des matraques électriques sont M. Wu Yajun (maintenant libéré), M. Liang Baofan, M. Qiao Renxi (libéré), M. Shi Lianru (libéré), M. Yang Guoshu, M. Chi Minxiang, et M. Li Yuzhang.


Certains pratiquants ont développé de graves problèmes de santé en prison. M. Su Yashan du canton de Hongmei avait une tumeur à l'abdomen. M. Zhang Jinghe est devenu paralysé d'un côté de son corps. M. Zhang Shiyou a eu une attaque.


Version en anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/6/23/178178.html

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.