Allemagne : "J’aime l’énergie de cette belle pratique"

Le 14 octobre 2017, les pratiquants allemands dans la région de la Forêt Noire se sont rendus à Weil-sur-Rhin pour y faire connaître la discipline de méditation du Falun Dafa. Weil-sur-Rhin est la ville la plus méridionale d'Allemagne et une banlieue de la ville suisse de Bâle. Elle est située près des frontières de l'Allemagne, de la France et de la Suisse.


Les pratiquants discutent avec les passants.

Les touristes lisent les affiches pour s’informer sur la persécution du Falun Dafa en Chine.

Mme Huge avait entendu parler de Falun Dafa à la radio et sur Internet. "Je sais que le Parti communiste chinois persécute cette pratique. J'espérais que la situation changerait de sorte que les gens puissent vivre une vie libre", a-t-elle dit. Elle a été choquée d'apprendre le massacre de pratiquants pour leurs organes en Chine et a signé une pétition contre ces brutalités.


"Continuez votre bon travail. Le parti communiste n'a pas d'avenir, il s'effondrera bientôt. Le prélèvement forcé d'organes va cesser", a-t-elle dit.


Elle a également commenté : "J'aime l'énergie de cette belle pratique", et a ajouté qu'elle voulait apprendre les exercices et rejoindre le groupe de méditation.


Mme Bruker a dit qu'elle ne connaissait pas Falun Dafa auparavant. Elle a lu un dépliant et a été surprise d'apprendre le prélèvement à vif d'organes sur des pratiquants en Chine. Elle a signé une pétition pour aider les pratiquants et a demandé si elle pouvait faire un don. Une pratiquante l'a remerciée mais lui a expliqué que les dons n’étaient pas acceptés.


Un touriste des Philippines a lu le dépliant et a dit que le prélèvement forcé d'organes était inacceptable. "Je ne savais pas qu'un gouvernement pouvait soutenir une telle chose. Quiconque fait cela doit être traduit en justice."


Les passants s’informent à propos du Falun Dafa et signent des pétitions en soutien aux pratiquants.

Un citoyen Suisse a demandé: "C'est horrible. Pourquoi n’ai-je jamais vu de reportages à ce sujet?" Le pratiquant lui a dit que Human Harvest, un documentaire primé dénonçant les prélèvements forcés d'organes en Chine, avait été diffusé sur 3SAT en Allemagne, en Suisse et en Autriche en 2016. L'homme a dit qu’il espérait plus de couverture médiatique et a signé une pétition pour demander la fin de ces atrocités.


Plusieurs touristes chinois se sont également arrêtés et ont parlé avec des pratiquants. Certains ont accepté de quitter le Parti communiste chinois après avoir appris les crimes commis par le régime. Quand un homme a hésité à le faire, une touriste russe a dit qu'elle savait que le Parti communiste avait toujours utilisé les mensonges et la violence lors de son pouvoir. "Et c'est pourquoi il a été anéanti dans l'histoire", a-t-elle ajouté.


Le touriste chinois l'a remerciée ainsi que les pratiquants. Il a dit: "Maintenant, je sais pourquoi c'est important. Merci de m’aider moi aussi à démissionner des organisations communistes."


Version anglaise :
Germany: "I Like the Energy in This Beautiful Practice"

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.