Les conséquences de faire une blague

Pendant près de deux semaines, le côté droit de mon visage a été paralysé, et c’était douloureux. Je ressentais aussi une douleur à l’arrière de mon crâne, du côté droit. Je ne pouvais pas bien dormir, et ma bouche était de travers, penchant du côté gauche quand je parlais. C’était comme si la moitié de mon visage montrait de la compassion, et l'autre moitié le mal.


Le jour avant d’avoir développé ces problèmes, j'avais téléchargé un programme sur mon téléphone portable qui permet de prendre des selfies avec différentes coiffures. Je pensais que je pourrais l'utiliser pour voir quelle coiffure me convenait le mieux. L'application peut également superposer des images de robes sur les photos. Après avoir téléchargé l'application, je l'ai essayée et j’aie sauvegardé quelques photos.


Le soir, quand mon mari est rentré, je lui ai montré les photos. Tout à coup, j’aie pensé à faire une blague en prenant des photos de lui et de notre fils. Mon fils a réalisé ce que je faisais et a joué le jeu. J'ai éclaté de rire en regardant leurs photos, en particulier celle où mon fils avait la bouche de travers, plissait des yeux et était dans la robe de mariage d'une femme.


Le lendemain matin, j’aie ressenti une douleur du côté droit de mon visage et cela a empiré au cours des jours suivant. Mon visage était également déformé. Cela m'a alertée, et j’aie commencé à chercher en moi-même mes attachements, comme le paraître, le narcissisme et la luxure. J'aie émis des pensées droites pour éliminer ces mauvaises pensées. Cependant, la douleur a empiré. J’aie pensé à examiner ce qui s’était passé ce jour-là. Mais je n’ai rien trouvé de mal.


Quand mon fils était assis en face de moi un jour, je me suis aperçu que je ressemblais exactement à la photo que j'avais prise de lui ; J'avais la bouche de travers et les yeux plissés. J’ai été effrayée ; mes problèmes physiques étaient-ils causés par mon attachement à jouer des tours? Je n'aurais jamais imaginé que ce puisse être un attachement.


Je faisais souvent des farces et pensais qu’elles amusaient les autres. Parfois, je me rabaissais pour faire rire les autres, et d'autres fois je me moquais des autres avec des remarques grossières, en particulier les membres de ma famille et mes amis. Je n’aurais jamais pensé que c’était quelque chose d'inapproprié. Même après avoir commencé à cultiver dans le Falun Dafa, je n’y avais jamais rien vu de mal.


Après avoir échangé avec les autres pratiquants, je me suis aperçu que ma tribulation avait effectivement été causée par cet attachement. La douleur à mon visage et mon crâne a diminué, et j’aie été en mesure de dormir cette nuit-là. Mais je continuais à penser que faire des farces avait un bon côté. Ainsi, ma bouche et mes yeux n’ont pas complètement récupéré.


Une autre pratiquante et moi avons discuté de ma tribulation, et j’aie compris que de faire une farce pour amuser les autres est au prix de les insulter. On ne prend pas en considération le sentiment des autres en faisant une farce. Parfois, je trouvais même ça drôle quand d'autres étaient contrariés suite à mes petites plaisanteries.


Cet attachement est égoïste et mauvais. Aujourd'hui, j'écris cet article pour exposer mon attachement. Dorénavant, je vais prêter attention à éliminer cet attachement.


Version anglaise :
The Consequences of Playing a Prank

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.