La Conférence israélienne 2015 de partage d’expériences bénéficie aux participants

La 13ème Conférence israélienne de Partage d’expériences a eu lieu le 19 décembre. Des pratiquants de Falun Dafa (Falun Gong) de tout Israël et d’autres pays y participaient. Tous ont pratiqué les exercices ensemble, dehors, avant l’ouverture de la conférence;


Pratique de groupe avant la conférence


La salle de conférence

15 pratiquants ont partagé leurs expériences en cultivant cœur et esprit selon Authenticité-Bonté-Tolérance, les principes du Falun Dafa.

Des pratiquants partagent leurs expériences

Deux pratiquants relativement nouveaux ont parlé de la façon dont ils ont commencé la pratique, et comment, en tant que débutants, ils ont dû surmonter les difficultés en progressant dans leur cultivation.


Un pratiquant de dix ans, dont les parents pratiquent aussi, a parlé de situations où ses amis ont essayé de lui faire faire quelque chose ne correspondant pas entièrement aux principes d’Authenticité-Bonté-Tolérance. Il a finalement compris que chaque pratiquant a la responsabilité d’y réfléchir à deux fois avant de faire quelque chose et de prendre des décisions en accord avec les principes de Dafa.


Une autre pratiquante a parlé de son voyage dans un pays où il n’y avait aucun pratiquant. Le but était d’informer les citoyens de ce pays et les représentations gouvernementales, de la persécution du Falun Gong en Chine. Habitant avec d’autres pratiquants, là pour la même raison, elle a eu plusieurs opportunités de regarder en elle et de se corriger, au lieu de porter son regard sur les insuffisances des autres.


Un ancien pratiquant a parlé d’une tribulation qui lui a fait prendre conscience d’un attachement profondément caché, un attachement qu’il n’avait jamais été capable de détecter ou n’avait jamais admis avoir. La situation s’est compliquée et n’a pas été résolue jusqu’à ce qu’il réalise ce qui était erroné de sa part et commence à le corriger.


Une autre a raconté comment elle a surmonté les épreuves en coopérant avec d’autres pratiquants lors d’une activité pour informer les gens à propos du Falun Gong et de la persécution. Alors qu’elle s’examinait et se corrigeait, elle a pris pleinement conscience du fait que tout ce qu’elle expérimentait était une question de la 'cultivation' du corps uni des pratiquants et pas juste une question personnelle.


Une pratiquante travaillant dans les médias a partagé comment elle avait commencé un projet en ayant la passion de bien faire. Elle avait l’assurance de l’expérience d’un travail similaire antérieur, mais devait effectuer un travail de routine et pratiquer une tolérance continuelle envers ses collègues.


Durant les tribulations, elle a réalisé combien il était important de travailler ensemble et de voir au-delà de ses propres intérêts. ' Aujourd’hui, je m’en souviens avec le sourire et je peux supporter de telles situations beaucoup plus facilement. Je sens ne plus avoir autant besoin de l’appréciation ou de l’approbation des autres. Je suis devenue plus patiente, et plus claire. Ce test et beaucoup d’autres m’ont appris que si quelque chose fait bouger mon cœur, je dois en chercher la raison en moi-même et le plus tôt est le mieux.'


Une autre pratiquante qui était responsable de l’exposition L’Art de Zhen, Shan, Ren (Authenticité-Bonté-Tolérance) a partagé comment au fil des années, elle avait aidé à choisir les salles, décidé où accrocher chacune de peintures etc. Mais il lui était difficile d’accepter les critiques. Jusqu'au jour où elle a été physiquement affectée au point d’à peine pouvoir marcher. Elle a également découvert son attachement au projet lui-même et a traversé un processus douloureux de lâcher prise;


Ceux assistant à la conférence ont écouté attentivement. Certains ont dit que les partages les avaient aidés à voir ce qu’ils pouvaient eux-mêmes améliorer.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.