Redécouvrir mon état initial de cultivation à travers l’environnement de groupe (2éme et dernière partie)

Lire la première partie :


Revenir à une cultivation authentique et diligente

Dès que j'ai rejoint le groupe de pratique et d'étude du Fa, j'ai fait de mon mieux pour être diligente et pour retrouver mon état d’enthousiasme initial. J'ai aussi commencé à créer un environnement de cultivation à la maison.


1. Rompre l'esclavage

Les gens ont toujours envié ma famille. Mon mari et moi étions tous les deux de hauts fonctionnaires dans nos corporations. Nous avions de bons revenus et vivions confortablement. Notre fille était notre fierté et notre joie.


Après que les autorités aient commencé à me persécuter, j'ai perdu mon travail, mon mari est devenu notre seul soutien financier, et rapidement, nos bons amis nous ont laissés tomber. Cependant, nous maintenions l'apparence que tout allait bien. Puis, je me suis éloignée de Dafa.


Trois mois après avoir quitté le camp de travaux forcés et être retournée chez moi, des malheurs ont commencé à arriver.


Tout d'abord, mon père de 80 ans est décédé. Il avait pratiqué Dafa un moment mais avait arrêté à cause de la persécution. Il avait repris la pratique lorsqu’il a appris qu’il avait un cancer au poumon. Son état s’améliorait peu à peu jusqu'à ce qu'il apprenne que j'avais été arrêtée et envoyée dans un camp de travaux forcés. Il a été accablé par le chagrin et est mort un an plus tard.


Mon mari, que tout le monde considérait comme une personne bonne et d'humeur égale,se disputait avec moi et cherchait à se venger à la moindre provocation, en particulier lorsqu'il conduisait. Je me sentais impuissante à mettre fin à son comportement destructeur.


Notre fille a commencé à passer énormément de temps à regarder la télévision, à naviguer sur Internet, et à jouer à des jeux vidéos. Son sens de la mode est devenu étrange et embarrassant. Je me sentais incapable de l'arrêter dans sa spirale vers le bas. Finalement, elle a développé des problèmes cardiaques.


L’état de notre maison était encore pire : le toit de la véranda commençait à prendre l'eau, la peinture des murs s'écaillait, le sol craquait inexplicablement, les conduits d'eau gelaient, et des cafards apparaissaient de partout.


J'étais anéantie. Après une longue et profonde étude du Fa, j’ai réalisé que ce qui arrivait était intimement lié à mon état de cultivation. Si je voulais trouver des solutions à mes problèmes, je devais d'abord me rectifier moi-même dans le Fa.


Sans surprise, à mesure que mes pensées devenaient de plus en plus droites, les choses ont commencé à s'améliorer.


2- Établir un groupe d'étude du Fa à la maison

Comme de nombreux pratiquants, je souhaite vraiment que les membres de ma famille obtiennent le Fa.


Ma sœur et moi étions d'accord pour persuader nos maris de se joindre à notre étude du Fa, d'écouter des programmes sur la culture traditionnelle chinoise, et de regarder la chaîne de télévision New Tang Dynasty tous les jours. Notre but était qu’ils en viennent à apprendre Dafa.


J’ai alors réalisé que pousser les gens, y compris les membres de ma famille, à pratiquer Dafa revenait à chercher à l'extérieur et était un gros attachement, quelque chose dont je devais me débarrasser.


Ma sœur a été d'accord avec moi. Nous avons arrêté d'insister.


Lorsque nous avons changé, nos maris se sont mis eux-aussi à changer. Alors qu'ils étaient auparavant réticents, ils ont commencé à réagir aux attentions aimables et se sont spontanément motivés, continuant leur étude de Fa quotidienne jusqu'à aujourd'hui.


Ma sœur et moi, nous avons aussi commencé un autre groupe d'étude du Fa avec ma belle-mère et une autre pratiquante. Ensemble, nous avons dépassé une interférence initiale de karma de maladie, de conflits personnels, et de désaccord autour d'idées et de concepts.


3. Établir un site de production de matériaux à la maison

Lorsque j'ai remarqué à quel point les pratiquants travaillaient dur afin de produire des matériaux de clarification de la vérité, j'ai réalisé ma propre responsabilité et vocation. J'ai décidé de mettre en place moi-même un tel site à la maison.


Lorsque j'en ai eu le désir, le Maître a fait des arrangements pour moi en me faisant rencontrer deux pratiquant ayant des capacités techniques. Ils m'ont aidée à acquérir l'équipement nécessaire et m’ont montré comment les utiliser. J'ai appris à imprimer, graver des CD, et à obtenir du contenu sur Internet.


Avant et après l'acquisition de l'équipement, j'étais pleine d'appréhension. J'avais peur que mon mari critique le fait que j'avais dépensé de l'argent pour acquérir tout cet équipement chez moi, et le fait que j'avais besoin de passer un temps excessif à travailler sur ces projets.


En échangeant avec le groupe, j'ai appris qu'un pratiquant devrait toujours utiliser les pensées droites pour franchir tous les obstacles réels ou imaginaires, et croire que chaque tâche de Dafa est une entreprise noble avec laquelle rien ne peut ni ne devrait interférer.


J'ai mis ma peur de côté et j'ai rectifié mes pensées. Sans surprise, mon mari n’a manifesté aucune objection. En fait, il a fini par m'aider dès que j'en avais besoin. Avec le temps, il faisait même les corvées ménagères de manière afin que je puisse concentrer davantage de temps au travail de Dafa,


J'ai réalisé que la cultivation était vraiment très facile, pour autant que nous ayons de fortes pensées droites.


Dans le processus de monter un site de production de matériaux, j'ai découvert de nombreux attachements et notions humaines, passé de nombreuses épreuves et tribulations, et appris à élever mon xinxing. Ma compréhension du Fa est également devenue plus claire.


J'ai pu accomplir tout cela avec l'aide des compagnons de pratique au sein de l'environnement de groupe.


4. Avancer main dans la main avec ma fille sur notre chemin de cultivation

Ma fille avait six ans lorsqu'elle a commencé à pratiquer le Falun Gong. Bien qu'elle ne faisait pas les exercices, elle écoutait souvent les conférences du Maître. Maître a nettoyé aussi son corps pendant dix ans, de 1995 à 2005, l'année où j’ai été persécutée, tout ce temps elle a été en bonne santé.


Un jour à l'école, alors que j'étais dans le camp de travail, ma fille s'est soudainement évanouie et a perdu conscience.


En 2007, après avoir été relâchée, les autorités ont envoyé des gens me harceler chez moi. J’ai subi des pressions pour me faire écrire une lettre garantissant de renoncer au Falun Gong.


Une semaine plus tard, ma fille s’est évanouie de nouveau. Un médecin a diagnostiqué une épilepsie et lui a prescrit des médicaments qu'elle devrait prendre jusqu'à la fin de sa vie. Malheureusement, ces médicaments compromettaient aussi sérieusement son système immunitaire.


Je ne voulais pas qu'elle prenne les médicaments, mais mon mari et ma sœur ont insisté, et j’ai cédé.
Deux années plus tard, ma fille a soudain décidé que les médicaments lui causaient un grand inconfort, et qu’elle allait arrêter de les prendre.


Trois autres années ont passé. À ce moment-là, j'avais déjà cultivé dans un environnement de groupe pendant presque deux ans et développé de fortes pensées droites.


J’ai dit alors patiemment à ma fille, "Je sais que le Maître te protège. Ta maladie n'est qu' une illusion. Je pense que tu devrais commencer à pratiquer le Falun Gong."


Ma fille a accepté sans hésiter de se joindre à moi pour l'étude du Fa et la pratique des exercices.


Lorsqu'elle est revenue la première fois à la maison, elle a dit qu'elle se sentait beaucoup mieux.


Un mois plus tard, le jour précédant les exercices et l'étude de groupe, elle a fait un autre malaise. Cette fois-ci, elle a compris que c'était un test. Elle a refusé d’aller à l'hôpital et était déterminée à continuer dans sa cultivation pratique.


Peu après, notre groupe a émis des pensées droites pendant une demi-heure, suivie d’une heure de méditation. Sur le chemin du retour, ma fille m’a confié qu'elle se sentait extrêmement bien, comme si elle avait pris une douche fraîche et rafraîchissante après avoir sué abondamment.


À présent, ma fille jouit d'une bonne santé et est remplie d'énergie. Elle persiste à pratiquer les exercices tôt chaque matin. Elle écoute les conférences du Maître dans sa voiture en allant au travail. Elle se rend à deux groupes d'étude du Fa avec moi chaque semaine. Sur le chemin du retour, nous distribuons et affichons des documents au sujet de Dafa et de la persécution.


Nous nous aidons mutuellement à être diligentes et à avancer main dans la main sur nos chemins de cultivation respectifs.


5. Faire partie intégrante du corps uni avec un seul objectif

Maître a dit, "L’environnement c'est vous-mêmes qui le créez, il est aussi le point clé de l’élévation." ("Environnement", de Points Essentiels pour un Avancement Diligent)


Je me souviens que lorsque j'ai pratiqué pour la première fois le Falun Gong, lorsque je me rendais chaque jour au site de pratique, je pouvais réellement sentir l'état dans lequel je me trouvais et je savais que je progressais très vite.


Les compagnons de pratique ont également réalisé que pour retourner à notre état originel, nous devions retrouver notre environnement de pratique de groupe initial.


Donc, nous avons divisé notre grand groupe en trois petits groupes. Nous sommes séparés physiquement, mais nos cœurs et nos intentions sont connectés. Nous communiquons de façon opportune sur les progrès de notre étude du FA, nous partageons nos expériences, et nous aidons les nouveaux groupes ainsi que les nouveaux pratiquants.


Nous avons à présent cinq groupes, de ceux d’ environ une dizaine de pratiquants à des groupes de deux ou trois membres d’une même famille, et à ceux constitués de voisins. Certains groupes se rencontrent à des jours fixes ou à des heures précises, et d'autres non. Nous assistons à différents groupes une fois, deux fois, trois fois ou plus chaque semaine.


Nous sommes de tous âges et de différents niveaux–certains nouveaux, d'autres anciens–mais nous avons tous un objectif: être diligents, et s'entraider et de toujours garder nos pensées droites.


Cette année, j'ai aidé d'autres pratiquants à acheter huit imprimantes et quatre graveurs de disques pour constituer leurs propres sites de production de matériaux chez eux. Je sais que je peux faire tout cela parce que l'environnement de groupe a amélioré ma disposition globale.


Je pratique le Falun Gong depuis 18 ans. M'étant pleinement intégrée dans l'environnement de groupe durant les trois années passées, je sais finalement que j'ai retrouvé mon état de cultivation initial !


Compagnons de pratique, créons notre propre environnement de pratique de groupe, assimilons-nous à lui, et retournons rapidement à notre état de cultivation initial. Assurons-nous de nous entraider pour pouvoir suivre le Maître et rentrer à la maison.


Traduit de l’anglais :
Rediscovering My Original Cultivation State Through Group Practice (Part 1 of 2)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.