Des habitants de St Petersbourg, en Russie, expriment leur soutien pour la fin de la persécution en Chine

Le 7 février, à l’extérieur de la station de métro de Kupuqieno, un endroit animé de Saint Petersbourg, bannières et panneaux dénonçant le massacre des prisonniers de conscience du Falun Gong pour leurs organes ont attiré l’attention des passants.


En en apprenant davantage à propos de la persécution du Falun Gong en Chine, beaucoup ont signé une pétition de soutien pour que cessent ces crimes contre l’humanité.


Les gens remerciaient souvent les pratiquants de leur permettre d’être informés de la persécution après avoir signé.


Un passant a dit aux pratiquants : " Vous faites la juste chose ! Merci de dénoncer cela. " De sa propre initiative il s’est adressé à d’autres passants et mobilisé également leur soutien.

Le 7 février, à l’extérieur de la station de métro de Kupuqienon, bannières et panneaux dénonçant le massacre des prisonniers de conscience du Falun Gong pour leurs organes ont attiré l’attention des passants



Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.