Partage sur ma compréhension de la patience

Trouver Falun Dafa

Le Maître m’a fait des allusions à propos d’écrire un article pendant 10 ans et je n’ai jamais pensé que j’avais quelque chose à partager auprès avec le corps uni mondial. Ce matin, matin de Noël, je me suis simplement assise et j’ai commencé à écrire sans aucun doute ni inquiétude, sachant simplement que c’était la juste chose à faire. Je pratique depuis maintenant 11 ans.

Lorsque j’ai commencé à pratiquer Falun Dafa, je savais avoir trouvé la pratique que j’avais cherché durant toute ma vie.


Enfant, j’ai été élevée dans une famille extrêmement violente, bien qu’ils maintenaient une façade pour le monde. Ils m’ont maltraitée ainsi que beaucoup d’autres personnes. Vivre avec eux était comme être dans un camp de concentration.


Je savais que je devais trouver une pratique, je l’avais vu étant enfant et cette pratique cultiverait aussi mon corps. Considérant les choix qui me faisaient face, je savais que je devais être honnête, compatissante, ne pas juger les autres et véritablement pardonner. Toute ma vie, j’ai su que la nature est un temple pour moi. Ainsi, j’ai trouvé la paix dans le silence alors que j’étais dans les forêts profondes à coté des cours d’eau dans le désert. C’était mon endroit ‘sûr’ en tant qu’enfant. C’était là où la connexion avec le ciel était la plus évidente dans ma vie.


J’ai cherché pendant des années, pratiquant et étudiant de nombreuses pratiques, comme le judaïsme mystique et le christianisme mystique, lisant Lao Tseu et les pratiques Taoïstes, ainsi que les Sutras Bouddhistes.


J’ai lu la vie de Milarepa et de Siddhârta. Durant tout ce temps, l’aspiration était toujours là, mais chaque fois que j’étudiais, je savais que ce n’était pas la pratique infinie que j’avais cherché toute ma vie. Malheureusement, j’ai aussi été impliquée dans certaines pratiques Zhouyi et les résultats ont été horribles. Le mal sévissait en eux, même si certaines personnes ne voulaient pas être mauvaises.


J’ai fait du mieux que je pouvais pour être compatissante, vraie, tolérante et indulgente durant les années où je cherchais. Mais au lieu de ça, j’ai développé de la colère, mais je travaillais à la contrôler continuellement.


Après avoir quitté les pratiques Zhouyi, j’ai beaucoup souffert et les forces anciennes (je les savais alors très mauvaises) ont essayé de me tuer...à chaque moment de chaque jour.


Il y a eu des périodes où je n’ai pas dormi pendant 4 mois, et chaque moment était plein d’horreur.


Chaque jour, pendant 3 ans, j’allais sur l’ordinateur chercher la pratique qui, je le savais transformerait le karma et me conduirait à mon véritable Maître. Durant ce temps, un être que je savais être le Maître m’a emmenée dans une dimension très élevée et j’ai alors regardé comment le mal a construit ses mécanismes et des choses contre Falun Dafa durant des milliers et des milliers d’années. C’était épouvantable, cependant me tenant avec le Maître, je me sentais en sécurité et protégée.


Le Maître a essayé de m’atteindre par divers moyens. Je voulais voir un acupuncteur dans la ville, mais je savais qu’il devait être chinois et excellent. J’en ai trouvé un et il pouvait à peine parler anglais mais j’y suis allée quand même. La session était intense et il m’a parlé, affirmant que j’étais un être doux. J’avais été en guerre si longtemps que je ne l’ai pas cru, mais je pouvais percevoir son bon cœur. Il m’a donné un imprimé du qigong de Falun Dafa. Le mot qigong signifiait s’apparentait à faire quelque chose visant la guérison et le bien-être, aussi ai-je ignoré cet imprimé. Je cherchais une pratique où cultiver.


En regardant l’ordinateur, j’ai trouvé un article, non pas sur Clearwisdom où PureInsight, mais écrit par un pratiquant chinois sur ce qui semblait être son site personnel. L’article était si beau, il parlait de ses expériences, de la façon dont le Maître et Falun Dafa l’avaient sauvé. Il affirmait aussi que réciter les mots « Falun Dafa Hao (Falun Dafa est bon) » sincèrement dans votre cœur peut vous sauver. Il y avait tant de vérité dans son article et je suis restée debout toute la nuit à réciter " Falun Dafa Hao". Le lendemain matin, rien ne semblait avoir changé et j’ai arrêté.


Près de 4 à 6 mois plus tard, je cherchais encore une pratique sur l’ordinateur. En m’asseyant devant l’ordinateur je me suis évanouie et mon fils a dit que ça avait duré environ 3 secondes. Lorsque j’ai repris conscience, j’étais sur le site Internet de Falun Dafa. Je l’ai regardé et ai commencé à lire le livre.


Je savais que cette pratique était ce que je cherchais et j’ai contacté le coordinateur local pour apprendre les exercices. Je n’ai pas pu aller sur le point de pratique avant le samedi. J’ai décidé d’essayer d’apprendre avec la vidéo. Mon fils m’a lu les instructions. Alors qu’il commençait, après 4 ou 5 mots d’instruction, le gong du Maître a rempli l’appartement. Il était d’un blanc pur, raffiné, paisible et calme. L’appartement entier en était rempli. Mon fils est tombé endormi devant l’ordinateur, j’étais en larmes, soulagée d’avoir enfin trouvé le bon chemin. Le gong a rempli l’appartement durant 15 à 20 minutes. Le Maître s’était assuré que je reconnaissais qu’il était juste .


Ma compréhension de la patience

Lors de la première lecture de Zhuan Falun , j’ai su que ce livre était une échelle vers le ciel. Une fois, le livre m’a véritablement adressé la parole, avant que j’atteigne la partie où il est question de ne pas écrire dessus (Je n’avais pas écrit dessus, mais j’avais l’habitude de la faire) d’une voix très jeune, il a dit : " Ne fais pas de marques sur moi ou n’écris pas sur moi. "


J’ai compris immédiatement les différences (à mon niveau) entre la Tolérance et la Patience. En particulier après avoir lu dans Zhuan Falun, les paroles du Maître :


" Dans l’école taoïste, on cultive et pratique Zhen-Shan-Ren en mettant l’accent sur Zhen. C’est la raison pour laquelle l’école taoïste préconise de cultiver l’authenticité et de nourrir sa vraie nature: parler vrai, agir vrai, être vrai, retourner à son origine première et retrouver son authenticité première pour finalement devenir un homme vrai36. Elle enseigne également Ren et Shan, mais l’accent est mis sur la cultivation de Zhen. Dans l’école de Bouddha, on cultive Zhen-Shan-Ren en mettant l’accent sur Shan. En cultivant Shan, on peut faire naître en soi le cœur de grande compassion et lorsque le cœur de compassion émerge, on voit tous les êtres dans la souffrance et alors on fait un vœu: celui de sauver tous les êtres. On enseigne également Zhen et Ren, mais l’accent est mis sur la cultivation de Shan. Dans notre école de Loi du Falun Dafa, nous cultivons conformément au critère suprême de l’univers, nous cultivons simultanément Zhen-Shan-Ren; le gong que nous pratiquons est immense. "


Et aussi ceci dans Zhuan Falun :" Vous pouvez le supporter avec patience, mais si ça vous reste sur le cœur, ça ne va pas non plus. "


La différence à laquelle je me suis éveillée est que la Tolérance n’est seulement qu’un premier pas dans la Patience. Je peux continuellement me restreindre, mais si cela m’ennuie, ce n’est pas encore suffisant. Pour entrer dans un ‘Ren’ encore plus profond, je dois honnêtement pardonner et éliminer toute émotion, habitude, substance, concept ou croyance au sujet de la personne et/ou de la situation pour réellement accomplir la véritable Patience et je dois aussi avoir une profonde Compassion.


La Patience inclut aussi moi-même, je peux en réalité me ‘persécuter’ moi-même avec un ressentiment et une colère continuels tournés vers l’intérieur. Ainsi, le Pardon doit être étendu aussi à moi-même. Au début, je m’inquiétais de cette compréhension et j’ai donc réfléchi pendant longtemps et demandé l’aide du Maître pour me montrer une compréhension juste à mon niveau.


Lorsque le Pardon est venu, la Compassion s’est approfondie et j’ai pu ne pas mal juger les êtres et j’ai pu les sauver plus efficacement. Mon cœur et mon esprit étaient plus clairs.


À travers une série d’indices, le Maître m’a aidé à comprendre combien les émotions de regret, de colère et de blâme sont égoïstes, même lorsqu’elles sont dirigées vers mon propre soi. Elles ne servent qu’à stimuler la cultivation à des niveaux inférieurs et sont une substance ‘collante’ qui vous retient. Lorsque le Pardon est venu pour tous les êtres, y compris moi-même, j’ai été capable de sortir du blâme et de la dureté pour beaucoup mieux réfléchir et analyser.


En anglais, la Tolérance n’inclut pas le pardon, mais la Patience si. J’ai regardé ‘Ren’ et les définitions chinoises, j’ai découvert ‘endurer et se restreindre soi-même’. Veuillez s’il vous plait, me faire savoir s’il y a d’autres définitions qui incluent le Pardon


Je dois encore devenir plus diligente et continuer à sauver davantage d’êtres sensibles.


Veuillez s’il vous plait, me signaler tout attachement.

Heshi au Maître.


Version anglaise :
A Sharing on my Enlightenment About Forbearance

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.