L’exposition internationale L’Art de Zhen, Shan, Ren ouvre à Hamilton, Canada

L’exposition internationale L’Art de Zhen, Shan, Ren a ouvert à Hamilton, Ontario, Canada, le 3 septembre 2014. Des invités spéciaux, dont le député Wayne Marston étaient présents et ont prononcé des discours au vernissage, soulignant l’importance de prêter attention à la persécution de Falun Gong en Chine.


L’Exposition internationale L’Art de Zhen, Shan, Ren à Hamilton, Canada

Le député Marston a déclaré qu’il avait assisté à de nombreuses auditions concernant les violations des droits de l’homme à l’encontre des pratiquants de Falun Gong en Chine. Il connaissait les détails de la persécution, y compris le prélèvement criminel d’organes pour le profit sur des pratiquants de leur vivant.

Il a informé le public que les enquêtes avaient conclu que les pratiquants de Falun Gong étaient les cibles de prélèvements d’organes. Un médecin chinois ayant effectué des greffes de cornée en Chine en avait témoigné.

M. Marston a félicité les pratiquants de Falun Gong pour leur résistance pacifique et persistante à la persécution brutale. Il a déclaré que l’exposition jouait un rôle important dans la diffusion des faits concernant la persécution.


Linda Lannigan, fondatrice et PDG de Fix Our World, examine la peinture "Lumière dans la Nuit". span>

Linda Lannigan, fondatrice et PDG de l’organisation à but non lucratif, Fix Our World (en français 'Réparer notre monde') , a fait l’éloge des œuvres comme étant belles et célestes. Elle était très touchée tant par la beauté que par l’esprit des peintures. Elle a passé un long moment à examiner la peinture "Lumière dans la Nuit " et déclaré que les personnages de cette peinture pleine de vie touchaient le cœur des gens.

L’organisation de Mme Lannigan a pour but d’apporter dans la vie des gens une paix intérieure, un équilibre entre l’esprit et le corps, une bonne santé et la joie. Elle a dit qu’elle pouvait savoir d’après les œuvres que les esprits des pratiquants de Falun Gong étaient libres, et que c’était la raison pour laquelle ils pouvaient faire fermement face à la persécution.


M. Ross Bowyer examine la peinture "Chagrin d’une orpheline ”

M. Ross Bowyer a enseigné l’anglais dans une université en Chine. Il a partagé une expérience inoubliable. Un jour, une trentaine d' étudiants chinois étaient réunis chez lui. Un d'eux a découvert quelques imprimés de clarification des faits à propos du Falun Gong.

"Ils ont eu peur et m’ont dit ‘Vous ne pouvez pas garder ça.' Ils voulaient même prendre les dépliants. J’ai été surpris par leur réaction. Prés de la moitié d'entre eux sont partis précipitamment ".

M. Bowyer a dit ne pas pouvoir comprendre pourquoi ils étaient si effrayés. Il éprouvait un sentiment spécial au sujet de la peinture "Chagrin d’une orpheline." Il a déclaré qu’il s’agissait d’une œuvre très touchante. Il pouvait voir le chagrin et la confusion sur le visage de la fillette, qui ne pouvait comprendre pourquoi ses parents avaient été tués (sous la persécution).


Le professeur retraité MacWilliams s’est montré préoccupé par la persécution de Falun Gong.

Le professeur retraité Reid MacWilliams de l’Université Mohawk a déclaré au journaliste qu’il avait été pour la première fois informé à propos du Falun Gong lors d’un voyage en 2008. Lui et son épouse regardaient un défilé et avaient rencontré une pratiquante de Falun Gong prénommée Jane et dont le mari était mort sous la persécution en Chine.

M. MacWilliams et son épouse ont été bouleversés par la brutalité de la persécution. Il a invité Jane à s’exprimer en plusieurs endroits, dont l’Université Mohawk.

L’exposition restera ouverte jusqu’au 23 septembre, de 8h 30 heures à 16 h 30, du lundi au vendredi, au second étage de l’Hôtel de Ville.


Version anglaise
The Art of Zhen, Shan, Ren International Exhibition Opens in Hamilton, Canada

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.