Falun Dafa donne de la force aux pratiquants du sud-est de l’Ukraine

Note de l'éditeur : Les combats dans les régions de Luhansk et Donetsk dans le sud-est de l'Ukraine se sont intensifiés. En plein chaos, de nombreux citoyens n'ont nulle part ou aller. Beaucoup accumulent les nuits sans sommeil dans la peur, l'une après l'autre. Cet article présente des récits de première main de la façon dont trois pratiquants de Falun Dafa arrivent à tenir et à vaincre la peur dans la zone de guerre.


***

Alexander

J'ai soixante ans et vis dans une tour d'un grand ensemble de Sloviansk, [Une ville dans l'est de l'Ukraine, dans la province de Donetsk]. L'eau et l'électricité ont été coupées. Nous devons aller à des endroits désignés pour contacter le monde extérieur. Les magasins de proximité ont cessé le transport des produits. Je tire mon eau potable des puits du voisinage.


Beaucoup d'habitants aisés sont partis dans d'autres endroits. J'arrive à tenir sans aucun revenu et avec l'aide de ma croyance en Falun Dafa.


Durant la journée, j'essaie de gérer mes besoins quotidiens et j'étudie le Fa. Puis je fais les exercices une fois la nuit tombée et émets fréquemment des pensées droites. Les étagères des magasins sont vides. Il n'y a pas de travail. Beaucoup d'autres, comme moi, n'ont aucun moyen de gagner de l'argent.


Bien qu'étant face à toutes sortes de difficultés, je traite les épreuves comme une opportunité de cultiver afin d'abandonner l'attachement au confort et les autres attachements humains.


Je me souviens des mots du Maître dans "Chemin" de Points essentiels pour un avancement assidu II :


“ Le Xiulian est justement difficile, ce qui est difficile c'est qu'au moment où le ciel s'effondre et la terre s'affaisse, ou la perversité persécute frénétiquement, au moment critique de la vie ou la mort, vous êtes toujours capable de continuer à marcher fermement sur votre chemin de xiulian, aucune affaire dans la société de l'humanité n'arrive à interférer avec vos pas sur le chemin du Xiulian.”


Un matin, une autre série de tirs a commencé jusque au moment où je sortais de ma tour. Bien qu'initialement en proie à la peur, je me suis rapidement calmé et me suis simplement assis pour faire le cinquième exercice- la méditation.


Alors que je méditais, la bruit asourdissant des tirs a cessé peu à peu. Sloviansk a été une base pour les séparatiste pro-Russie. Je n'ai pas trop pensé à ma propre vie et mort. Je crois dans la protection du Maître et trouve un soutien dans ma croyance en Falun Dafa. J'ai survécu jusqu'à ce que les responsables de l'Ukraine reprennent la région, et que la paix y soit quelque peu revenue.


Irina

Je n'ai pas réussi à quitter Kramatorsk, la ville où je vis, avant que la situation ne devienne catastrophique. Je n'avais jamais eu si peur dans mes 60 ans de vie que lorsque j'ai vu les forces pro-russes apparaître dans ma région. Cela signifait qu'une guerre allait éclater.


Pour vaincre ma peur, je ne cessais de me rappeler à moi-même 'je suis une disciple de Dafa qui pratique Authenticité-Bonté-Patience', ces bonnes valeurs me mèneront à bien; il n'y a pas de raison d'avoir peur. Bien que j'ai assisté à plusieurs bombardements tout proches, j'ai réussi à réprimer ma peur.


Dans ma ville, les combats se produisent habituellement entre 22h et 3h du matin. Les citoyens comme moi qui sont restés doivent souvent passer des nuits sans sommeil. Je ne suis qu'à 3 kilomètres de la zone de guerre. Lorsque les combats commencent, les vitres à mes fenêtres tremblent.


Le lendemain matin, je vois habituellement beaucoup de gens courant à la station de bus avec leurs valises. Kramatorsk est devenue une ville fantôme. Il n'y a plus aucun train depuis longtemps.


Deux jours avant que les forces gouvernementales de l'Ukraine ne reprennent Sloviansk, une maison dans mon voisinage a été bombardée. La mine a atteint la hauteur de trois étages et a explosé en touchant le sol.


Une autre mine a explosé à 100 mètres de ma maison. Les vitres de ma fenêtre ont été complètement brisées. Certaines personnes étaient blessées. Plusieurs grands arbres sont tombées. Je suis restée saine et sauf dans un tel environnement. Ces quelques derniers mois, j'ai survécu sans eau, sans électricité ni gaz et avec des réserves de nourriture limitées.


Je suis extrêmement reconnaissante pour la protection de Falun Dafa.


Nina

J'ai soixante-dix ans et je vis dans une petite ville à proximité de Lysychansk, [Une ville dans le sud-est de l'Ukraine et proche de la frontière russe.] J'avais très peur au début. J'avais l'impression que ma ville était en train d'être séparée de l'Ukraine. Trois ponts ont été bombardés. Les routes menant aux autres villes ont été endommagées. Des usines ont été détruites, les gares ferroviaires fermées. L'approvisionnement en nourriture a également cessé.


Avant que les combats n'éclatent, je distribuais souvent des documents d'information à propos de Falun Dafa aux citoyens locaux et même aux soldats pour les informer à propos de la persécution en Chine. Après que les combats aient commencé, il n'y avait plus personne dans les rues.


Les combats se produisent habituellement entre 3h du matin et midi. Je vis à un cinquième étage. J'émets des pensées droites fréquemment chaque jour, pour demander le soutien et la protection de Falun Dafa et de Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa.


Je me suis reprise et j'ai aussi demandé aux autres pratiquants de Dafa de ne pas avoir peur. Dans une zone où les vitres brisées sont le lot commun, mon appartement est demeuré intact, même les vitres aux fenêtres.


Les habitations de mes voisins ont toutes connu différents degrés de dommage. Certaines ont perdu un angle en raison des bombardements, certaines toutes leurs vitres, certaines leurs toîts. Un bâtiment de neuf étages à proximité a été complètement démoli par les bombardements. J'ai néanmoins réussi à dormir tout à fait bien . Le matin, tous les voisins ont parlé des tirs après minuit. Ils m'ont dit comment la terre tremblait, les vitres éclataient et les chiens ne cessaient d'aboyer.


J'ai été réveillée à 2h du matin par une série de tirs, mais ai vite replongé dans un profond sommeil. Les combats tard dans la nuit n'ont pas du tout affecté mon sommeil. Pourtant, j'ai vu plusieurs fois les roquettes voler au dessus de ma petite ville. Je sais que je dois ma sécurité à la protection de Falun Dafa.


Après que les forces de l'Ukraine aient repris le contrôle de ma région, j'ai recommencé à distribuer des matériaux d'information aux soldats. ils les prenaient avec joie et accrochaient les calendriers avec des messages de Falun Dafa dans leurs véhicules.


Un officier m'a demandé de lui expliquer en détails la persévérance et le courage des pratiquants de Falun Dafa en Chine en résistant pacifiquement à la persécution brutale. Il m'a remerciée encore et encore pour avoir partagé cela avec lui. Il m'a depuis aidée à faire circuler l'information sur la persécution et l'esprit de compassion et de patience des pratiquants chinois. Il m'a aussi apporté des pommes de terre, des céréales et d'autres nourritures pour m'aider à survivre aux difficultés actuelles.


Lorsque les compagnons de pratique m'ont appelée pour savoir comment j'allais, je leur ai dit que je crois de tout mon coeur que le Maître me protège constamment.


Version en anglais
Falun Dafa Provides Strength to Practitioners in Southeast Ukraine

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.