Un fonctionnaire de village ayant autrefois persécuté les pratiquants de Falun Gong quitte le Parti communiste chinois et ses organisations affiliés

Après que la persécution du Falun Gong ait commencé en 1999, un fonctionnaire de village de la province du Liaoning n'a ménagé aucun effort pour aider la police à harceler et persécuter les pratiquants.


En 2008, ce fonctionnaire était agent de la sécurité publique. Pendant les Jeux olympiques de 2008, il a travaillé avec la police et s’est rendu au domicile de nombreux pratiquants, les contraignant à signer des déclarations renonçant au Falun Gong. Puis il est allé encore plus loin et s'est rendu aux domiciles de pratiquants qui n'étaient pas sur la liste.


Il lui est arrivé de se rendre trois fois au domicile d'un pratiquant pour y faire une perquisition et le soumettre à des pressions pour qu'il renonce au Falun Gong. Le pratiquant ayant refusé d'obtempérer il l'a embarqué au commissariat.Le chef de la police a interrogé le pratiquant et n’a rien trouvé de répréhensible, il a alors demandé au policier de le ramener chez lui. Toutefois, le policier a continué à essayer de lui faire signer une déclaration renonçant au Falun Dafa. En fin de compte, le chef de la police a dû lui-même ramener le pratiquant chez lui.


Quelques années plus tard, le responsable de la sécurité publique s'est vu diagnostiquer une nécrose osseuse de la hanche. Avant cela, son fils avait divorcé, et le policier avait été démis de ses fonctions pour prostitution. Certains qui le connaissaient ont estimé qu'il était puni pour les crimes qu'il avait commis en persécutant les pratiquants de Falun Gong.


À la fin de 2013, il a subi plusieurs opérations de la hanche. Beaucoup de pratiquants locaux pensaient qu'il méritait une autre chance et lui ont clarifié la vérité à propos du Falun Gong. En fin de compte, il a regretté ce qu'il avait fait aux pratiquants. Lui et sa femme ont quitté le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées.

Deux secrétaires du PCC avec des attitudes très différentes envers le Falun Dafa

Il y avait deux secrétaires du PCC dans une certaine ville de la province du Henan. Ils vivaient dans la même rue et avaient le même travail. Le plus âgé avait compris les faits concernant le Falun Gong et quitté le PCC et organisations affiliées. Le plus jeune calomniait Falun Dafa et avait une mauvaise attitude envers Dafa. Leurs vies ont pris des tournants radicalement différents.


Le secrétaire le plus âgé, Liu, a pris sa retraite depuis près de dix ans et il a aujourd'hui 70 ans. Il y a deux ans, il a quitté le PCC et ses organisations affiliées. Ces dernières années, Liu emmenait son petit-fils à l'école en voiture et le ramenait, et il n'a jamais eu le moindre problème. Son fils et sa belle-fille travaillaient dans un commerce de fabrication de vestes. Chaque hiver (plus de 4 mois) ils faisaient plus de 200 mille yuans (~ 24000 euros), malgré le ralentissement des affaires. L'année dernière, Liu a acheté un appartement dans la ville, où les six membres de sa famille vivent ensemble et sont heureux.


Le plus jeune des deux, Zhang, qui a la cinquantaine, a refusé d'écouter les pratiquants lorsqu'ils lui clarifiaient la vérité et n'a pas voulu quitter le PCC. En août et septembre 2012, il a travaillé avec le bureau 610 du canton, et a affiché des posters calomniant le Falun Gong sur le mur de l'immeuble de son bureau qui donnait sur la rue principale. La même année, son fils s’est noyé dans sa baignoire alors qu'il était ivre. Son fils n'avait que 30 ans.


Version anglaise :
Village Official Who Once Persecuted Falun Gong Practitioners Quits the Chinese Communist Party and Its Affiliates

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.