Le Département d'État américain rejoint le mouvement international de soutien aux avocats des droits détenus dans la province du Heilongjiang

Le département d’état américain s’est joint aux organisations internationales des droits de l’homme et aux groupes d’avocats soutenant les avocats chinois actuellement détenus et torturés dans le Centre de détention de Qixing, province du Heilongjiang. Ils ont été arrêtés pour avoir représenté des pratiquants de Falun Gong détenus dans le centre de détention de Qinglongshan, officiellement connu sous l'intitulé " Centre d’éducation légale de la ferme Jiansanjiang ".


Le 3 avril, le Département d’État a déclaré dans un courriel du 3 avril: " Ceci semble faire partie d’une tendance troublante aux arrestations et détentions d’avocats d’intérêt public, des activistes d’Internet, des journalistes, des dirigeants religieux et autres qui défient pacifiquement les politiques et actions des dirigeants chinois. Nous appelons les autorités chinoises à garantir à tous les citoyens chinois les protections et les libertés auxquels ils ont droit en vertu des engagements internationaux de la Chine sur les droits de l’homme, y compris la liberté d’expression. "


Les quatre avocats, messieurs Jiang Tianyong (江天勇), Zhang Junjie (张俊杰), Wang Cheng (王成) et Tang Jitian (唐吉田) ont été arrêtés le 21 mars alors qu’ils enquêtaient sur le centre de détention de Qinglongshan et fournissaient des conseils juridiques aux familles des pratiquants de Falun Gong qui y sont actuellement détenus.


Les groupes des droits de l’homme de Hong Kong protestent à l’extérieur du Bureau de Liaison du Gouvernement Central du Peuple (LOCPG)

Le 2 avril, le Groupe Concerné par les Droits des avocats en Chine, l’Alliance de Hong Kong en Soutien aux Mouvements Patriotiques et Démocratiques et la Commission pour la Paix et la Justice du Diocèse Catholique de Hong Kong ont protesté à l’extérieur du LOCPG (Bureau de liaison du gouvernement central du Peuple) et appelé à fermer le Centre de lavage de cerveau de Jiansanjiang et à la libération immédiate des trois avocats des droits de l’homme, toujours en détention.


Protestation des Groupes des Droits de l’Homme à l’extérieur du Bureau de Liaison du Gouvernement Central du Peuple, le 2 avril. (Capture d’écran de New Tang Dynasty News).

Amnesty International se dit préoccupé

Amnesty International (AI) a publié, le 28 mars, une déclaration publique exprimant son inquiétude pour la "sécurité des trois avocats toujours en détention et sans doute, aussi, torturés."


AI exprime aussi ses inquiétudes sur le fait que le régime chinois utilise de plus en plus d’autres formes de détention arbitraires comme les "Centres d’éducation légaux" (mieux connus sous le nom de centre de lavage de cerveau) afin de détenir les personnes auparavant enfermées dans les camps de travail, lesquels, d’après les déclarations ont été fermés fin 2013.


De plus, la déclaration explique que " les centres d’éducation légaux sont principalement désignés comme étant des endroits où les pratiquants de Falun Gong sont forcés à renoncer à leurs croyances, souvent par la torture et autres mauvais traitements.»


Un juriste allemand: Respecter les collègues chinois

Dr. Thomas Weyrauch


Le Dr. Thomas Weyrauch, juriste allemand à Francfort, admire le courage de ses homologues chinois: "Veuillez leur transmettre mon respect. Je m’inquiète qu’ils puissent être blessés ou que leurs vies soient menacées. Leur courage est très précieux, car les personnes courageuses peuvent amener des changements dans la société. C'est aussi vrai pour la Chine.»


Le Dr. Weyrauch a suivi la situation des droits de l’homme en Chine. Selon lui, la persécution de Falun Gong en Chine n’a pas de fondement légal. Il s’agit d’une violation de la loi internationale, de la Constitution Chinoise ainsi que du Droit Pénal.

Historique

Les quatre avocats, messieurs Jiang Tianyong (江天勇), Zhang Junjie (张俊杰), Wang Cheng (王成) et Tang Jitian (唐吉田), ont été arrêté le 21 mars, en même temps que sept pratiquants de Falun Gong à l’Auberge de l’Arbre Vert, où ils se sont rencontrés pour discuter d’approches visant à assurer la libération de ceux détenus dans le centre de lavage de cerveau de Qinglongshan.

Au moins trois des sept pratiquants de Falun Gong se trouvent dans une situation critique. Les quatre avocats ont été méchamment battus et blessés dans le processus. L’avocat Zhang Junjie a été libéré le 27 mars et on lui a diagnostiqué trois côtes cassées.


Les membres du " Groupe de sauvetage des citoyens portés disparus", un groupe formé par des citoyens chinois concernés, a protesté par une grève de la faim et une veillée aux chandelles à l’extérieur du Centre de détention de Qixing, le 25 mars. Aux alentours de 03 heures du matin, le 29 mars, un total de 23 personnes, dont trois avocats, ont été arrêtés et envoyés au Département de police de Daxing Qindeli pour y subir des interrogatoires. Les trois avocats ont maintenant quitté l’agglomération de Jiansanjiang.


Photos de six des sept pratiquants de Falun Gong arrêtés le 21 mars 2014: dans le sens des aiguilles d’une montre en partant du coin supérieur gauche: Chen Dongmei (陈冬梅), Meng Fanli (孟繁荔), Wang Yanxin (王艳欣), Shi Mengwen (石孟文), Ding Huijun (丁惠君) et Wu Dongsheng (吴东升). Les pratiquantes sont détenues dans le centre de détention de l’agglomération de Tongjiang. Le pratiquant est détenu dans le centre de détention de Qixing, là même où sont détenus les quatre avocats

Articles correspondants

Des pratiquants de Falun Gong dans un état critique, des avocats battus, une ville en état de siège

Mr. Shi Mengchang and Wife Not Released from Brainwashing Center Because the Family Hired a Lawyer

Practitioners and Attorneys File Complaints against Government Agencies for Dereliction of Duty


Version anglaise
U.S. State Department Joins International Support for Rights Lawyers Detained in Heilongjiang Province

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.