Une pratiquante de Falun Gong de la province du Hunan soumise à une prise de sang pour un examen inconnu

Mme Yang Guizhu a été soumise à une prise de sang forcée par les autorités locales l’après- midi du 28 octobre 2013. Mme Yang, 64 ans, est retraitée du Bureau de sécurité sociale de la ville de Huaihua dans la province du Hunan. Cao Riquan et un autre agent de la division de sécurité publique des services de police du canton de Xinhuang à Huaihua, ont fait la prise de sang. Un agent en civil d’une trentaine d’années était également présent.


Mme Yang est allé chercher son petit-fils à l’école à 16h30 le 28 octobre. Trois agents l’ont approchée et Cao a demandé qu’elle se soumette à une prise de sang. Mme Yang a refusé. L’agent accompagnant Cao a dit que c’était pour des tests ADN. Mme Yang leur a dit les faits concernant la persécution du Falun Gong mais ils ont refusé d’écouter. Cao a menacé de l’enfermer. Les trois agents l’ont suivie jusque chez elle et ont essayé pendant une heure de la convaincre de se soumettre à la prise de sang.


Mme Yang s’est cachée dans la resserre à bois pour leur échapper. Les trois ont forcé son mari à ouvrir la porte de la resserre. Elle a alors été forcée à se cacher dans des toilettes et les trois ont attendu à l’extérieur. Lorsque Mme Yang est sortie, ils l’ont attrapée, et deux d’entre eux ont tenu sa main gauche et un sa main droite. Ils ont étendu ses doigts de la main gauche et l’ont piquée plusieurs fois avec un objet pointu et ont pris son sang. Les doigts de Mme Yang ont presque été cassés.
Ils ont dit à la fille de Mme Yang que c’était pour un examen d’ADN.

Illégalement détenue en mars 2013

Le père de Mme Yang a été hospitalisé en mars 2013, et Mme Yang est allé lui rendre visite dans le canton de Xinhuang. La police du commissariat de Chengzhen à Xinhuang l’a illégalement arrêtée parce qu’elle informait les gens concernant la persécution du Falun Gong. Ou zhiliu et Cao Riquan de la Division de Sécurité intérieure des services de police du canton l’ont interrogée. Elle a été incarcérée pendant cinq jours dans un centre de détention. On lui a pris son téléphone portable et des espèces. L’excuse de la police en lui prélevant du sang en octobre était qu’ils n’avaient pas eu le temps d’effectuer des tests ADN en mars, et terminaient à présent la procédure.


L’arrestation de Mme Yang était illégale, sans parler des tests ADN faits contre sa volonté. On soupçonne les autorités d’avoir cherché à établir la compatibilité de son groupe sanguin avec quelqu’un disposé à payer pour une greffe d’organe. De nombreux cas passés ont montré que les autorités chinoises ont conduit des examens de santé et des tests de sang et d’urine sur des pratiquants de Falun Gong alors qu’ils étaient emprisonnés. Le but étant d’établir une base de données pour une banque d’organes.


Les gens ayant participé à la persécution sont les suivants: Yuan Daoxin(袁道新), directeur, Bureau 610 du canton de Xinhuang: 86-13574592633(Mobile) Yao Xuemei(姚雪梅), directeur adjoint, Bureau 610 du canton de Xinhuang: 18975093821(mobile) Ou Zhiliu(欧枝柳), capitaine, Division de Sécurité intérieure du canton de Cao Riquan(曹日诠), collaborateur, Division de Sécurité intérieure du canton de Xinhuang Services de police Police: 86-13874465698(Mobile) Li Yuegong(李跃工), directeur, Bureau 610 de Huaihua City: 86-745-2710851(Bureau), 86-745-2725516(Domicile), 86-13307459315(Mobile) Yang Jun(杨军), directeur, Bureau 610 du district de Hecheng: 86-13607412096(Mobile)

Version anglaise
Falun Gong Practitioner from Hunan Province Forced to Submit Blood for Unknown Test

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.