Toronto, Canada: Plus de 50,000 personnes signent la pétition condamnant la pratique de prélèvement d'organes à vif du PCC

Depuis le début de cette année, les pratiquants de Falun Gong canadiens se sont activement impliqués dans une campagne mondiale de signatures visant à faire cesser la pratique illégale de prélèvement d' organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le Parti communiste chinois(PCC) en Chine.


À Toronto plus de 22 000 signatures ont été collectées pour la pétition : "Appel urgent au Gouvernement canadien de demander la fin du prélèvement d'organes non éthique sur les pratiquants de Falun Gong en Chine", et plus de 32 000 signatures, jusqu'ici, pour la "Pétition au Haut Commissaire aux Nations unies d'appeler à la fin immédiate du prélèvement forcé d'organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine.


Les pratiquants ont collecté des signatures aux stations de métro, sur les sites touristiques, dans les supermachés et à divers événements publics en plein air.


Les passants signent une pétition condamnant les crimes contre l'humanité du PCC


(traduction en cours)

“Je souhaite que davantage de gens signent cette pétition,” s'est exclamé Andizee, après avoir appris le crime de prélèvement d'organes à vif du PCC.

“C'est trop cruel!” a-t-elle dit en signant la pétition, “Trop cruel!” Bien qu'elle ne l'ait pas réalisé sur le moment, ses mots avaient attiré l'attention d'autres passants. "De quoi parlez vous ? lui ont-ils demandé . Après qu'Andizee leur ait parlé de la persécution du Falun Gong, le groupe entier a immédiatement signé la pétition.


“De nombreux jeunes Chinois aujourd'hui, ne savent pas grand chose de leur propre histoire," a-t-elle expliqué? " "C'es parce que le Parti communiste a virtuellement déruit le riche patrimoine tradoiciotonnel de la Chine? C'est vraiment une tragédie autant culturelle que sociétale !

"Falun Gong est une pratique chinoise traditionnelle, et en que tel, le Parti n'a aucune raison de le persécuter," a-t-elle souligné. "En réalité , le régime chinois est pervers, alors il craint naturellement ce qui est droit !"


Le PCC commet le mal parce qu'il est le mal

George, un entrepreneur, et Peter, un romancier, faisaient la queue pour un film au Festival de cinéma de Toronto. Un pratiquant s'est approché et leur a demandé s'ils voulaient signer une pétition condamnant les crimes contre l'humanité du PCC.

“La raison pour laquelle les gens en Chine n'ont pas de liberté de croyance est parce que le PCC veut contrôler leurs esprits,” a expliqué Peter. “C'est assurément une forme de lavage de cerveau. Si vous avez vos propres croyances, vous ne devriez certainement pas suivre ce que vous dit de faire le PCC; Ainsi, il ne pourra pas exercer sur vous un contrôle absolu.

"Il utilise essentiellement chaque moyen à sa disposition pour persécuter les gens, les garder sous son contrôle. Ce que le Parti fait, comment il pense, et comment il opère, tout cela est déternimé par sa propre nature perverse.”

"Bien que le prélèvement d'organes ait lieu depuis un bon moment en Chine," a déclaré Goerge, "C'est la première fois que j'en entends parler. Je vais aller prendre le lien de votre site web pour en apprendre davantage en rentrain à la maison. Si une personne est au courant d'une telle atrocité et ne prend position, à mon avis, cette personne n'a plus d'humanité!"


Après qu'ils aient signé la pétition, tous les deux ont remercié le pratiquant.

440 signatures

Shuhua Wang est une pratiquante de Falun Gong qui a dans les soixante-dix ans. Quasiment chaque jour elle sort pour collecter des signatures avec deux ou trois autres pratiquantes. Bien qu'elle ne parle que quelques mots d'anglais, elle a une fois collecté 440 signatures lors d'une fête indienne.

Se souvenant de cette journée, elle a raconté : "j'ai remarqué qu'il y avait une voiture de police près de l'entrée de la fête indienne. J'ai demandé à un jeune agent de signer la pétition. Il a souri lorsque je lui ai tendu le formulaire de signatures. Après l'avoir lu attentivement, il a fait un geste comme s'il arrachait ses organes de sa région abdominale.


“J'ai acquiescé de la tête, je voyais qu'il était visiblement choqué. Il a aussitôt signé la pétition et a pris ma planche de signature là où quatre autres agents se tenaient et il leur a demandé de signer.


“Puis ils m'ont fait le signe du pouce levé pour m'encourager. J'ai continué de cette façon huit heures durant. A la fin de l'évènement, j'ai réalisé que j'avais collecté 440 signatures.


“Voyant autant de gens adopter une position juste contre le mal m'a rendue très heureuse pour leur futur !"

Version anglaise
Toronto, Canada: Over 50,000 People Sign Petition Condemning CCP's Practice of Live Organ Harvesting

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.