Allemagne: Exposer le crime brutal de prélèvement d’organes par le régime communiste chinois


Le 23 juin les pratiquants de Falun Gong d’Allemagne ont organisé une collecte de signatures à Erlangen, en appelant le public allemand à aider à mettre fin à la persécution du Falun Gong, particulièrement au crime brutal de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong par le régime communiste en Chine. Les hôpitaux d’Erlangen sont célèbres pour la chirurgie de transplantation d’organes et de nombreux médecins collaborent avec la Chine. Il a été rapporté par l’Organisation Mondiale d'Enquête sur la Persécution du Falun Gong que de nombreux hôpitaux militaires en Chine ont été impliqués dans Les prélèvements d’organes au cours des dix dernières années, pratique impliquant aussi les départements gouvernementaux, les systèmes de police, militaire et de santé.


Clarifier les faits aux gens

Signer en soutien au Falun Gong

Clarifier la vérité aux gens


Les pratiquants ont diffusé par haut-parleurs des informations concernant le prélèvement d'organes et autres tortures auxquelles les pratiquants de Falun Gong sont soumis en Chine. Beaucoup de gens se sont arrêtés pour écouter. Les pratiquants demandaient aux gens ayant signé la pétition de dire à leurs amis médecins de ne pas collaborer avec les hôpitaux chinois pour des transplantations d'organes et de ne pas partager les techniques de transplantation d'organes avec les médecins chinois. Chacun a accepté de le faire. Un médecin allemand qui a signé la pétition a dit que ses collègues et lui éviteront toute implication dans les transplantations d'organes en Chine.


Un monsieur allemand a dit être préoccupé par les abus des droits de l’homme en Chine bien au fait de la perversité du Parti communiste chinois. Un gentleman chinois a dit aux pratiquants que ses amis en Chine surfent souvent sur Internet et ont appris la vérité au sujet du parti communiste. Il a dit qu’aucun de ses amis ne place plus aucun espoir sur le parti communiste. Il était au courant de la persécution du Falun Gong mais n’avait jamais entendu parler des prélèvements d’organes. Il a encouragé les pratiquants à poursuivre leurs efforts pour informer encore plus de gens sur ce crime contre l’humanité.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.