Le temps est serré, et demande une ‘cultivation’ plus diligente

Certains pratiquants ont suggéré : " De nombreux pratiquants ne peuvent pas abandonner leurs attachements humains, et se sont donc éloignés du processus de la rectification du Fa, alors Shifu repoussera à nouveau le moment final." Je ne suis pas vraiment d’accord avec ça.

Je pense que personne ne peut voir ce que Shifu fera ensuite, y compris dans le futur. Les êtres divins n'ont pu voir que les choses qui avaient été arrangées par les êtres divins dans l'ancien univers. A ce sujet, Shifu a une fois répondu comme suit à la question d’un disciple.

    "Un disciple: Certains disciples de Dafa en Chine ne sortent pas après avoir été persécutés, mais, si des disciples restent à la traine cela retardera le processus de la rectification de Loi. Pouvons-nous demander à Shifu de nous éclairer sur ce point ?

    Maître: Ils ne le retarderont pas, parce que le temps n’attend personne, après tout. C’est simplement que le Mâitre continue à donner des opportunités, et nous pouvons vous attendre durant le processus intermédiaire. Cependant, le véritable, grand, moment final ne peut être retardé. " Enseignement de la Loi lors de la Conférence internationale 2004 de la Loi à New York")

Le temps laissé pour la ‘cultivation’ véritable durant la période de la rectification du Fa décroit avec chaque jour qui passe. Le temps est très serré, exigeant des pratiquants d’être plus diligents, de cultiver véritablement, et d’abandonner les attachements humains sans retard. Seulement de cette façon pourrons-nous sauver les êtres sensibles de façon plus efficace. Nous ne devons pas ralentir, sans quoi, nous serons à la traine. Que ferons-nous alors ?

Certains pratiquants se relâchent principalement à cause d’interférences visibles ou invisibles venant des autres dimensions. Cela se manifeste de différentes façons, comme être paresseux ou faible, ne pas pouvoir entendre la sonnerie, lorsqu’il est l’heure d’émettre des pensées droites, et ainsi de suite. Ceci affecte leur étude du Fa, la pratique des exercices, l’émission des pensées droites, et la clarification des faits. J’ai lutté dans un tel état pendant une période et finalement, je l’ai surmonté. J’espère que les pratiquants qui stagnent dans le même état pourront faire une percée.

Nous avons trouvé deux manières efficaces de surmonter l’incapacité des pratiquants à cultiver diligemment. Une est de rejoindre un groupe d’étude du Fa et de se focaliser sur la ‘cultivation’. L’autre est " Pour chaque chose on se réfère à la Loi, Arriver à faire ainsi, c'est la cultivation. (" Cultivation réelle " de Hong Yin.)

Lorsqu'un pratiquant remarque un problème chez un compagnon de pratique, s’il vous plait, indiquez le lui avec un sourire bienveillant pour l’aider à le réaliser et être ainsi en position de le surmonter. Surmonter les difficultés signifie s’améliorer dans la ‘cultivation’. Nous sentons tous qu’il est plutôt aisé de faire une percée une fois qu'on se réveille du sommeil.

Certains pratiquants pensent qu’il est difficile de traverser la difficulté. C’est parce qu’ils ne peuvent pas trouver leurs vrais sois. Ils considèrent les pensées et les comportements qui ne sont pas leurs comme les leurs.

Par exemple, une pratiquante arrivait en retard à son travail tous les jours. Etant donné qu’elle faisait un bon travail, son patron lui pardonnait encore et encore et l’autorisait à être en retard. Cependant, elle était toujours en retard, même lorsque son patron l’a autorisée à arriver à 14 heures. Elle a continué de cette façon pendant plus de dix ans, jusqu’à ce qu’un pratiquant—moi-même—lui fasse comprendre que ceci était basé sur la paresse, qui était de nature démoniaque et qu’elle devait le surmonter. Je lui ai dit : " Tu n’es même pas aussi bonne qu’une personne ordinaire, lorsque tu arrives en retard à ton travail. De plus, cela affecte l’honneur de Dafa, ainsi, cela doit être surmonté. " Elle a répondu : " Je sais qu’il n’est pas correct d’arriver en retard au travail mais cela prendra du temps de changer cette habitude. Je ne peux pas le faire d’un coup. " J’ai répondu : "Ce n’est pas ton véritable soi, mais le karma qui dit cela. Tu dois l’éliminer. Ton soi véritable n’est pas comme cela." Elle a hésité un moment et soudain a compris. Après avoir été en retard trois fois de plus, elle ne l’a plus été ensuite. De plus, elle a déclaré qu’il avait été plutôt facile de changer.

Je pense que la clé pour s’améliorer inclut de reconnaitre les pensées qui ne sont pas en accord avec le Fa. Un comportement incorrect pour un pratiquant ne provient pas de notre véritable soi. Ces pensées qui nous empêchent d’atteindre la tranquillité lorsque nous étudions le Fa, pratiquons les exercices et émettons des pensées droites ne sont pas notre véritable nature. Une fois que nous en sommes conscients, nous devrions les éliminer immédiatement. Nous devons nous assurer que nous ne sommes pas interférés par elles. Nous pouvons même désintégrer l’interférence avant qu'elle ne prenne effet. Ainsi, nous pouvons traverser l’interférence et nous sentir physiquement et spirituellement légers. Finalement, nous ne nous relâcherons et demeurerons des pratiquants diligents.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.