Canada : une victime de la torture expose les crimes de Bo Xilai durant son mandat de maire de Dalian

La défection de Wang Lijun, ancien chef du bureau de la sécurité publique de Chongqing, dans le consulat américain le 6 février a attiré l'attention sur la brutale persécution du Falun Gong menée par son patron Bo Xilai. La pratiquante de Falun Gong Jin Rong, qui a personnellement vécu la persécution à Dalian en Chine lors du mandat de Bo Xilai en tant que maire de Dalian a été interviewée.

Mme Jin était une étudiante de première année à l'Ecole normale de Dalian en 2000. Elle est allée faire appel en faveur du Falun Gong à Pékin et a été jetée dans le centre de détention Yaojian et plus tard dans un centre de réadaptation. Mme Jin a dit : "Dalian était l'une des villes dans lesquelles les pratiquants de Falun Gong ont connu la pire persécution quand Bo Xilai était le maire. Bo ne doit pas échapper à sa responsabilité. "

Mme Jin Rong a été confinée dans une petite cellule et enchaînée à un anneau au sol toute la journée dans un centre de réadaptation. Elle devait se pencher ou se coucher sur le ventre. Elle a également été menacée et soumise au lavage de cerveau. Elle a assisté à la façon dont les pratiquantes de Falun Gong ont été battues par un groupe de personnes et gavées après une grève de la faim. Elle a dit, Ils ont introduit brutalement un tube dans l'estomac d'une pratiquante de Falun Gong durant le gavage et ont causé sa mort."

Simulation de torture : enchaîné à un anneau au sol

Selon les statistiques sur le site Minghui, pendant le mandat de Bo de 1993 à 2001 en tant que maire de Dalian et de 2001 à 2004 en tant que gouverneur de la province du Liaoning, il a mené la persécution la plus acharnée du Falun Gong et fait du Liaoning une des provinces où le Falun Gong a connu la pire des persécutions. Les organisations internationales de défense des droits de l'homme ont vérifié 103 cas de décès dus à la persécution dans le Liaoning au 19 avril 2004, classant cette province quatrième de la nation pour le nombre de décès.

Les médias d'outre-mer ont rapporté que la province du Liaoning avait investi un milliard de yuans RMB dans la rénovation des prisons lorsque Bo était gouverneur. La moitié de l'investissement a été consacré à Massanjia. La première ville prison de la Chine a été créé en 2003. Un grand nombre de pratiquants de Falun Gong y ont été emprisonnés et torturés. Un fonctionnaire de haut rang dans le département judiciaire de la province de Liaoning a dit une fois : "L'argent dépensé pour 's'occuper' du Falun Gong a dépassé le coût d'une guerre."

David Kilgour, ancien député et secrétaire d'État (Asie-Pacifique) canadien a cité un élément de preuve dans son rapport sur le prélèvement d'organes à vif par le PCC, le 24 mai 2007 : "L'épouse d'un chirurgien a révélé les prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Gong après que son mari ait avoué le prélèvement de cornées sur 2.000 pratiquants du Falun Gong dans un hôpital de la province du Liaoning alors que Bo était gouverneur. "

David Harris, ancien haut fonctionnaire au Canadian Security Intelligence Service et membre de la sécurité nationale à la Ottawa-based Canadian Coalition for Democracy a mentionné à la conférence de presse du 24 mai 2007 : "L'incroyable et déchirante séparation de familles par le divorce forcé, la torture psychologique, pour ne pas mentionner les incroyables abus physiques qui sont manifestement contraires à toute notion de droit international. Nous avons entendu parler de choses telles que de prélèvement forcé de cornées qui sont commercialisés ailleurs, les cornées de prisonniers politiques ... je tiens à dire qu'à la lumière de tout cela, et compte tenu de l' implication présumée de M. Bo dans ce type d'actions, d'après des allégations, il semblerait, selon des preuves convaincantes que M. Bo devrait à tout le moins être interdit d'entrée au Canada sur la base des lois de l'immigration et la protection des réfugiés, parmi d'autres principes légaux et moraux. "

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.