Le Temple Nanhua

Le Temple Nanhua à Caoxi, Chine, était le lieu de méditation de Huineng, le 6ème patriarche du Bouddhisme Chan.

Le Temple Nanhua est un monastère bouddhiste de l'École Chan, une des Cinq grandes écoles du Bouddhisme où le 6ème Patriarche de l'École Chan - le Grand Maitre Hui Neng- résida et enseigna le Dharma. Il est situé à 25 km au sud-est de Shaoquan, Chine, dans la ville de Caoxi, dans le district de Quijiang. Le site se trouve dans la partie nord de la province du Guangdong, à quelques kilomètres de la Rivière Bei, autrefois une importante route d'échanges de la Chine Centrale à.Guangzhou.

Le Temple Nanhua a plus de 1500 ans d'histoire. Fondé en 502 AD, par le moine indien Zhiyao Sanzang, le Temple est devenu célèbre grâce aux activités de son sixième patriarche, Hui Neng (638-713) qui s'y est assis en méditation pendant 36 ans avant de soudainement atteindre l'éveil. Ses successeurs ont propagé sa doctrine du Chanfo Nanzong, ou Bouddhisme Chan, à travers toute la Chine d'où elle s'est ensuite propagée au Japon et est devenu connue comme Bouddhisme Zen.

Le temple couvre une région de plus de 42.5 hectares (105 acres). Il consiste en un ensemble de magnifiques structures de temple bouddhiste, dont la Salle des Rois célestes, la Grande Salle, l'Entrepôt des Sûtra, la Sixième salle de l'Ancêtre, la Pagode Lingzhao et 690 statues bouddhistes.

Nichées au milieu des érables et des cyprès chinois qui l'entourent, les fondations de 12.000 mètres carrés du temple représentent le standard établi pour un Temple Bouddhiste. On entre dans le temple par la Porte Caoxi, derrière laquelle se trouve un étang du salut (Fangsheng chi) et le Pavillon des Cinq fragrances. En continuant à avancer on arrive aux salles remplies des sept-reliques. Derrière une seconde porte se trouve la Salle Lolapala, avec l'écrin magistral au centre, flanqué de quatre rois célestes debout à ses côtés. Puis la salle du Mahayana, contenant une statue laquée d'Avalokitesvara haute de huit mètres. À côté de la salle, la Cloche et les Tours du Tambour. Les reliques incluent des rouleaux d'écritures et des sculptures d'acier, qui sont gardées dans le Pavillon duTripitaka. À l'arrière du temple se trouve une source appelée Jilulong Guan. La majestueuse Salle des Rois célestes a été originellement construite en 1474, durant la Dynastie Ming (1368-1644), et reconstruite pendant la Dynastie Dynasty (1644-1911). La statue de Maitreya est enchâssée dans la salle et les statues imposantes des quatre Rois céleste tenant des objets religieux se tiennent des deux côtés de la statue de Maitreya. Derrière la salle, la Tour de trois étages de la cloche, qui a été construite en 1301 durant la Dynastie Yuan (1271-1368). Sur le dessus de la tour est suspendu une cloche de cuivre datant de la Dynastie Song du Sud (1127-1279). La cloche massive fait 2.75 mètres (9 ft) de haut pour un diamètre 1.8 mètres (5.9 ft).

La Grande Salle, construite durant la Dynastie Yuan (1271-1368), se tient au centre du temple. Couverte de tuiles vernies dans le centre du temple, elle abrite les statues de Bouddha de Sakyamuni, du Maître de la médecine, et d'Amitabha, qui sont situées dans le sanctuaire de la salle. Ces silhouettes dorées font plus de 8.3 mètres (27 ft) de haut. La Grande Salle exhibe environ 500 fines sculptures d'argile d'arhats bouddhistes.

Le temple contient de nombreuses et précieuses reliques culturelles ; la plus précieuse étant la statue de Hui Neng, qui est vénérée dans la Salle des Six Ancêtres. Il y a 360 silhouettes d'Arhat bouddhistes, qui sont les seules sculptures sur bois préservées de la Dynastie Song du Nord (960-1127), et une soutane rare finement brodée de plus de 1000 figures bouddhistes.

Après le décès de Hui Neng, ont dit que son corps a été considéré comme un corps immortel et a été momifié. À présent, il y a un modèle laqué sacré qu'on dit être l'exacte momie dans la Salle du Sixième Maître, ouverte aux adorateurs. La kasaya du Sixième Maître est brodée de 1000 représentations bouddhistes, on peut aussi trouver dans le temple son bol à aumône, ses chaussures, et un pendentif en pierre.

Source :
http://www.pureinsight.org/node/5950

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.