Honorer les cieux et comprendre sa responsabilité, suivre le Tao pour guider sa conduite

Les anciens Chinois honoraient et respectaient la volonté des cieux. Ils croyaient que lorsqu'une personne est en harmonie avec la volonté des cieux, elle peut comprendre les affaires humaines et agir droitement. Les anciens observaient, étudiaient, et s'interrogeaient sur le mouvement, les changements et les règles qui gouvernent l'univers et la nature. Les découvertes leur ont permis de comprendre la société humaine en constante évolution, et les règles qui gouvernent l'existence de l'humanité. Sur cette base, ils en ont déduit que les principes de la conduite morale doit s'harmoniser avec le ciel et la terre et empêcher une personne de dévier du droit chemin.


Selon Shi Ji (Notes du Grand Historien), dans le royaume de Chu vivait un vertueux fonctionnaire de la cour, Sima Jizhu. Il avait étudié à Chang An, une ancienne capitale de la Chine sous les dynasties Han, Sui et Tang, aujourd'hui appelée Xi'an. Il était versé dans le Livre des Mutations (Yi Jing) et les enseignements de l'Empereur Jaune et de Lao Zi. De plus, il était hautement éduqué et avait la capacité de prédire les choses. Un jour, les fonctionnaires de la cour, Song Zhong et Jia Yi rendirent visite à Sima Jizhu pour lui demander son avis sur les affaires humaines. À ce moment, Sima Jizhu était en discussion avec trois étudiants. Lorsqu'ils remarquèrent Song Zhong et Jia Yi, ils les invitèrent à se joindre à la conversation. Song Zhong et Jia Yi répondirent qu'ils souhaitaient simplement écouter. Sima Jizhu continua de parler des mouvements du ciel et de la terre, du soleil et de la lune, et de leur relation à la bienveillance et à la droiture, ainsi que des bons et mauvais présages. Tout était exposé de manière logique et organisée. Song Zhong et Jia Yi écoutaient tous deux attentivement et avec grand respect.


Sima Jizhu continua : ''Un homme de bien est droit lorsqu'il offre de bons conseils et n'attend rien en retour lorsqu'il fait des louanges. Il souligne bienveillamment et honnêtement les erreurs des autres, en gardant le bien-être de la nation et du peuple à l'esprit. Une personne vraiment vertueuse n'acceptera aucune position de gouvernement si elle ne pense pas pouvoir la mener à bien, ni ne demandera de salaire dépassant ses efforts. Il garde son sang-froid lorsqu'on lui offre une position, et ne s'inquiète pas de perdre son travail. La clé est de faire les choses consciencieusement. D'un autre côté, une personne dépravée avide de pouvoir fait usage de son autorité et menace les autres. Elle utilise la loi comme un outil pour évincer une personne vertueuse et exploiter les gens ordinaires. Elle fera tout pour son avantage personnel, et cela est méprisable. Un fonctionnaire pervers n'applique pas la loi pour empêcher les vols, il ne ne préoccupe ni ne s'allie aux tribus voisines lorsqu'elles ne se rendent pas, et n'empêche pas d’ autres personnes dépravées de se lever et d'obstruer le passage des sages. Toutes sortes de désastres surgissent en réponse aux valeur morales dégénérées''.


Song Zhong et Jia furent impressionnés par les paroles de Sima Jizhu et devinrent humbles, ils commentèrent : ''Il est vrai que les bonnes valeurs morales conduisent à la paix, là où le pouvoir et la force conduisent au danger. Il faut apprendre et suivre les lois des cieux dans ses actes, et devenir vertueux plutôt qu'une personne dépravée qui n’obéit qu’aux puissants.


Suite à la chute de la Dynastie Qin, le Marquis de Dongling avait été relégué au rang de personne ordinaire. Un jour il rendit visite à Sima Jizhu pour parler de son avenir. Sima Jizhu demanda : ''Que voulez-vous savoir de votre futur?'' Le Marquis de Dongling répondit : ''J'ai entendu dire que lorsqu'une odeur gênante devient forte, il faut aérer. Lorsque la température devient trop élevée, le vent souffle, et ce qui est trop chargé doit être allégé. De l'hiver au printemps, ce qui est recroquevillé va s'étendre. Les choses s'élèvent et retombent, elles vont et viennent. Cependant j'ai toujours des doutes et j'aimerais entendre votre conseil''. Sima Jizhu dit : ''Vous semblez comprendre les principes, alors pourquoi voulez-vous que je vous parle de votre futur?'' Le Marquis de Dongling répondit : ''Il semble que je ne comprenne pas entièrement les significations profondes de ce que j'ai entendu et j'espère que vous puissiez me guider''. Sima Jizhu répondit : ''À qui la la loi des cieux est-elle favorable ? Elle favorise ceux qui sont vertueux. Lorsqu'une personne vertueuse se conduit selon les principes des lois célestes, et fait les choses pour le bénéfice de tous, les divinités l'aideront. De l'aube au crépuscule, les fleurs flêtrissent et fleurissent. L'hiver s'en va et le printemps arrive. Toute chose s'éteint et renaît. Il y a toujours un bassin calme et profond au bas de la rivière tumultueuse. Il doit y avoir un profond canyon sous la crête de la montagne. Il y a une cause et un effet, et toute chose est prédestinée. Lorsqu'une personne se cultive pour devenir vertueuse, les bonnes manières et l'étiquette suivront''.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.