Ancienne histoire de "cultivation" : Le taoïste Zhang Liang

[le folklore chinois est plein d’anciennes histoires de cultivation, d’immortels et de Taoïstes. Ces histoires sont souvent mystiques et pleines d’événements magiques, et reflètent la profondeur à laquelle le concept de 'cultivation' imprègne toute la culture, la tradition et l’histoire chinoise. Ces histoires ne sont pas directement liées au Falun Gong mais sont publiées ici pour leur intérêt pour un public occidental et l'aperçu qu'elles donnent sur la profonde tradition culturelle de 'cultivation et pratique' (Xiulian) en chine.]


Zhang Liang, alias Zhifang, naquit dans le Royaume des Han (connu aujourd’hui comme le centre de la province de Henan et s’étendant au sud-est de la province de Shanxi). Afin d’éviter le chaos de la guerre, il partit à Nayang dans le Henan puis au Royaume de Pei. Plus tard, il s’établit dans le Royaume de Pei et y demeura.


Dans l’enfance de Zhang Liang, un jour de neige et de vent, il se trouva passer près du Pont Yishui de la ville de Xiapi. Là il rencontra un vieil homme qui portait un chemise jaune et un capuchon noir. Le vieil homme lança délibérément du pont une de ses chaussures et dit à Zhang Lian : " Petit garçon, s’il te plaît va ramasser ma chaussure pour moi. " Zhang Liang n’hésita pas. Sans craindre le danger de glisser dans la rivière ou d’être exposé au vent froid, il descendit et ramassa la chaussure du vieil homme. Ce dernier ne prit pas la chaussure mais offrit son pied à Zhang Liang et lui demanda de lui mettre la chaussure. Avec simplicité, Zhang Liang aida respectueusement le vieil homme à enfiler sa chaussure. Le vieil homme sourit et dit : " Petit tu es vraiment prometteur. Viens ici demain matin et je t’enseignerais certaines choses. "


Le jour suivant, avant l'aube, Zhang Liang se rendit au pont et vit le vieil homme déjà là. Celui-ci dit : " Tu es arrivé après moi. Je ne peux pas t’enseigner le Tao aujourd’hui. " Ce qui se répéta trois fois. La troisième fois, Zhang Liang arriva au pont plus tôt que le vieil homme. Alors le vieil homme donna à Zhang Liang un livre en disant : " Lorsque tu comprendras complètement ce livre, tu pourras à l’avenir servir de chef conseiller militaire à un roi. Si tu as besoin de moi par la suite, viens me voir. Je suis la pierre jaune au pied de la Montagne Gucheng. " Zhang Liang retourna chez lui et étudia le livre ardemment et finit par en maîtriser l’essence. Il était capable d'en comprendre toute la complexité et devint familier avec les tactiques militaires. Plus tard, il assista Liu Bang, premier empereur de la dynastie Han, pour fonder la dynastie et unifier la Chine.


Les générations postérieures appelèrent le livre donné par le vieil homme à Zhang Lian Le livre du Gentleman à la pierre jaune. Quelqu’un qui cultivait en suivant ce livre devenait très fort et son corps était aussi léger qu’une plume. Zhang Liang et d’autres Taoïstes renommés à l’époque, dont Yi Liji, M. Dongyuan, M. Luli et M. Xiahuang étaient bons amis sur la voie de la " cultivation "


Un jour au commencement de la Dynastie Han, Zhang Liang rencontra quatre ou cinq enfants qui jouaient sur le bord de la route. Un des enfants chantait une rime enfantine : " porte une chemise noire, entre par la porte du ciel, incline toi les mains jointes devant Mère Or, vénère Père Bois. " Personne ne comprenait la signification de la comptine, mais Zhang Liang savait. Il se dirigea vers l’enfant, le salua et dit : " tu es le Garçon de Jade du Roi du Paradis Oriental. La Mère Or que tu as mentionnée est la Reine Mère du Paradis d’occident, le Père Bois est le Roi du Paradis d’Orient. Ces deux seigneurs primitifs sont les parents du Yin et du Yang et les créateurs du ciel et de la terre. Toutes choses dans ce monde sont créées et cultivées par eux. Père Bois est le seigneur des mâles immortels et Mère Or de l’Ouest est seigneur des immortelles féminines. Quand une personne atteint le Tao et devient immortel, il doit d’abord se présenter lui-même devant la Reine Mère du Paradis d’occident en montant aux cieux puis devant le Roi du Paradis d’orient. Après la présentation, il peut monter aux trois cieux de la Clarté de Jade, la Suprême Clarté et la plus haute Clarté et se présenter lui-même à l’Empereur du Ciel. Cette comptine que chante l’Enfant de Jade est pour enseigner aux gens de ce monde à vénérer le Roi du Paradis d’Orient et la Reine Mère du Paradis d’Occident."


Après que Zhang Liang ait réussi, en assistant l’Empereur Han Liu Bang à unir les plaines centrales de Chine, on lui donna le titre de Marquis de Liu et il fut appointé pour servir dans le cabinet. Après sa mort, on l’enterra à Longshouyuan. Durant la bataille de Chimei à la fin de la dynastie Han, le tombeau de Zhang Liang fut exhumé. Lorsqu’on ouvrit le cercueil on ne vit qu’un coussin à la pierre jaune s’élever dans le ciel et disparaître en un flash comme un météore. Il n’y avait ni corps, ni vêtements, ni chapeau de Zhang Liang. A l’intérieur du cercueil il n’y avait que quelques articles des tactiques militaires écrits sur une fine soie blanche. La légende raconte qu’après que Zhang Liang soit devenu immortel, il fut appointé par le Garçon du Mystère Suprême et suivit souvent Taishang Laojun (le Vénérable Souverain Suprême) en parcourant les Cieux de la Clarté Suprême.


(Référence: “Récits complets de l’Ere Taiping”)


Version anglaise :
http://www.pureinsight.org/pi/articles/2002/11/25/1228.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.