Dans la Chine ancienne, la vertu d'un fermier est récompensée

Le fermier Huang Jianji était né à Chengdu, dans la province du Sichuan, durant la Dynastie Song du Nord. C'était un homme simple qui menait une vie droite, ne recherchait pas le gain personnel et aimait aider les autres. Il était respecté de tous.

Zhang Yong était alors le Maire de Chengdu. Lui aussi était honnête dans ses tâches de mission publique et avait le sens de la justice, toutefois, il était légèrement arrogant. Il rêva une nuit qu'une déité l'avertissait "Huang Jianji est arrivé." Au même moment, un être en robe Taoiste apparut et descendit les marches pour recevoir Huang Jianji et offrit à l'invité un siège plus élevé que celui du maire.

Le matin suivant, Zhang chercha Huang. Il l'observa attentivement et découvrit qu'il était bien l'homme vu dans son rêve. Il demanda au fermier comment il arrivait à faire autant de bonnes actions chaque jour et amassait ainsi autant de vertu, pour que la déité lui témoigne un si grand respect.

Le fermier Huang répondit :" Je n'ai rien fait d'extraordinaire ; j'ai simplement pris soin de mes terres [semer, cultiver, récolter]. Lorsque la moisson des grains arrivait, j'augmentais la récolte en en achetant d'autres au prix normal. Comme je n'en avais pas besoin, l'année suivante je les vendais au même prix à ces pauvres fermiers dont les récoltes n'étaient pas encore prêtes. Je ne prenais pas un centime dans la transaction et le poids des grains était le même. Je n'y perdais rien, et en même temps j'aidais ces malheureux."

En entendant cela, le maire soupira profondément et dit "Tu mérites une position plus élevée que la mienne." Puis il se prosterna devant le fermier et lui rendit hommage.

Il y a une phrase qui dit : "N'assumez pas qu'une bonne action n'aura pas de récompenses." Le cœur compatissant du fermier ne nourrissait aucun intérêt pour le gain personnel. Il était droit dans son commerce et aidait les autres dans le processus. Ce qui revenait à faire une bonne action, lui apportant de la vertu. C'est pourquoi il était respecté de tous, et il a obtenu sa juste récompense.


Source : http://en.epochtimes.com/n2/china/ancient-china-farmer-virtue-4404.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.