À Milan, des spectateurs heureux sortaient du spectacle 'Shen Yun'

Elisabeth Masache (Jan Jekielek/La Grande Époque)

A la sortie du spectacle Shen Yun à Milan, on percevait clairement la satisfaction des spectateurs à la sortie. Certains ont accepté avec plaisir de nous livrer leurs impressions.

Monsieur Gianfranco Realini est éditeur, il écrit des revues et des livres sur la faune ambiante d’après des recherches sur le terrain.

Comment avez-vous trouvez le spectacle?
Je l’ai beaucoup aimé, c’est quelque chose qu’on voit très rarement. Selon moi, ce qui est le plus important c'est que les traditions sont valorisées. En Italie, nous avons le même problème, nous sommes en train de perdre nos traditions. Donc tout ce qui peut récupérer le passé est pour moi très important. Donc je vous encourage à continuer sur ce chemin.

Quel partie vous a le plus toucher?
Je trouve que le passage où on voyait tout ces foulards qui volaient avait le plus de mouvements et de spiritualité dans le sens où ils semblent aller inlassablement vers le ciel, vers l’infini. C’est quelque chose que je n’ai jamais vu.

Madame Donatella Rovignana travaille dans un musée milanais. C’est un dépliant qui lui a donné envie de voir le spectacle.

En tant qu’occidentale comment avez-vous perçu ce spectacle?
La technique et l’habilité de ces danseuses est quelque chose de typiquement oriental. Cette symétrie, cette perfection est quelque chose qui appartient à la culture chinoise. Il doit y avoir une grande discipline derrière tout ça.

Comment résumeriez-vous ce spectacle en deux mots?
Madame Donatella Rovignana : Fascinant et très impliqué, par exemple, ces images d’ondes, ces magnifiques mains longues représentant des lotus nous ont transportés vers un autre monde même si ça ne fait pas partie de notre culture.

Un des buts de ce spectacle est de faire découvrir la véritable culture chinoise pensez vous que ce soit réussi?
Absolument, déjà la richesse des vêtements, leur poésie permet de voir un autre visage de la Chine que celle que nous propose le modèle de Mao. De part mon métier, je suis habituée à voir de belles choses, j’ai donc savouré ce spectacle.

Mademoiselle Elisabeth Masache, esthéticienne et son amie Irene Alvia, coiffeuse avaient à la sortie du spectacle, les yeux pleins de lumière, elles partagent leurs sentiments.

Quelle est la partie du spectacle que vous avez le plus aimée ?
Un peu tout, les positions que prenaient les danseuses, toute la culture que ce spectacle nous a apportée, les commentaires de la présentatrice.

Connaissiez-vous déjà la culture chinoise avant de venir ce soir?
Non, sincèrement pas du tout mais ce spectacle m’a donné l’envie d’en connaître plus dans ce domaine.
Quelle est la partie du spectacle que vous avez le plus aimé?
J’ai beaucoup aimé les couleurs, les costumes, les danses.

Est-ce la première fois que vous approchez la culture chinoise?
Je connaissais déjà un peu la culture chinoise, je l’ai retrouvée dans ce spectacle. Ce qui m’a le plus touché a été fleurs de lotus et la conscience. Je suis aussi touchée d’avoir découvert le Falun Gong à travers ce spectacle et les valeurs qu’il transmet, une chose si grande connue internationalement.

Source :
http://www.lagrandeepoque.com/LGE/content/view/4145/168/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.