Assister les pauvres et être au service de ceux qui sont dans le besoin

Lun Diwu était un fonctionnaire de l’ancienne dynastie orientale Han. Il vivait dans ce qui est aujourd'hui la province de Shaanxi. Il était honnête, sans prétention et généreux. Peu importe où il travaillait, il était toujours prévenant envers la population.

Depuis qu’il était petit, Diwu était toujours prêt à aider toute personne en difficulté. Pendant l’insurrection dirigée par Wang Mang, il y avait beaucoup de bandits aux alentours et les habitants de son village comptaient sur lui. Ils l’élirent comme dirigeant local pour résister aux bandits. Diwu fit construire aux gens des tours pour se protéger. Des dizaines de troupes de la rébellion sont arrivées, mais aucune n’a pas pu conquérir les tours. Après que la révolte fut réprimée, Diwu a été récompensé par le gouvernement local officiel. Il s'est vu confier le poste de responsable du bureau du procureur local et du bureau des impôts. Il avait d’énormes responsabilités et disait sans relâche à ceux qui étaient sous sa responsabilité : « Dans notre position, tout ce que nous disons ou faisons touche la vie des gens. Nous ne devons pas nuire aux autres ou devenir cupides." Quand son supérieur voulut lui donner un salaire plus élevé, il rejeta l’offre résolument en disant: «Le petit peuple mène déjà une vie très difficile, comment puis-je ajouter à leur fardeau ?"

Quand Diwu était administrateur du comté de Kuaiji, alors qu’il avait une position élevée, il vivait quand même de façon frugale. Il portait des vêtements de coton et mangeait du riz de mauvaise qualité. Il coupait lui-même le foin pour les chevaux. Sa femme travaillait dans la cuisine et faisait la cuisine. Chaque fois que Diwu était payé, il prenait ce dont il avait besoin pour nourrir et habiller sa famille et il donnait le reste aux pauvres. Il pensait que sa famille ne devait pas accumuler de biens en conséquence il n’achetait aucun biens ni choses onéreuses. Une fois un ami lui a dit: "Chacun a son propre destin. Tu es une personne seule . Combien de personnes pourras-tu sauver? Comment pourras-tu aider tout le monde?" Diwu a répondu : «Telle est ma volonté et c’est l'intention qui compte". Son ami a dit, "Tu es très frugal, tu vis simplement et tu es honnête. Cependant, si tu n’as aucune propriété ni aucun bien que laisseras-tu à tes héritiers?" Diwu sourit et répondit: «Tu es trop généreux. J’accumule la vertu pour la transmettre à mes héritiers."

Quand il fut nommé Administrateur du comté de Shu, la plupart des fonctionnaires du gouvernement du comté s’intéressaient plus à l’argent qu'aux gens. Il renvoya tous les fonctionnaires corrompus et garda ceux qui étaient intègres. A cause de ses actions aucune personne dans le comté n’acceptait plus de pots de vin. Il recommanda également beaucoup de personnes intègres au gouvernement central, dont certains sont devenus plus tard de très hauts fonctionnaires. Chacun d'entre eux est resté honnête et non corrompu.

Diwu était une personne honnête et respectait les règles. Il n'essayait pas de plaire à ceux qui étaient au pouvoir. À cette époque, un parent de l'impératrice agissait arrogamment et avait acquis beaucoup de pouvoir. Personne dans le gouvernement central n’osait dire quoi que ce soit. Quand Diwu commença à travailler dans le gouvernement central, il écrivit de nombreuses lettres à l'Empereur concernant cette personne. Il écrivit aussi dans sa lettre que ceux qui n'ont pas d’intégrité ou de talent ne devraient pas devenir des fonctionnaires. Beaucoup de fonctionnaires lui en ont voulu. Un de ses collègues lui dit un jour «Vous respectez la bonté et la justice, ce qui est tout à fait noble pour un gentleman. Toutefois, nous sommes des fonctionnaires, et nous avons besoin de savoir comment fonctionne le système. Si vous n’apprenez pas à être flexible, vous le regretterez dans le futur. " Diwu répondit : «Je vis pour la bonté et la vertu. Elles sont primordiales. Comment puis-je les perdre pour maintenir un poste au gouvernement? Vous me voulez du bien, mais vous ne comprenez pas mes aspirations."

Diwu gagna la reconnaissance et la confiance de l’empereur Zhang de la dynastie Han, et fut promu aux postes les plus élevés. Il encouragea l'éducation et fit beaucoup de choses pour le bien du peuple. Il disait aux autres autour de lui, «La bonté et la vertu ne peuvent être acquises par la lutte. Ce sont deux éléments fondamentaux pour l'être humain, et elles sont le fondement de toute chose. Je regrette de n’avoir pas fait plus de bonnes choses dans la vie présente, pourtant j’ai reçu tellement en retour, au-delà de mon espérance! "

Chacun de nous devrait apprendre à maintenir de bonnes pensées, à faire de bonnes actions, à faire preuve de considération envers les autres et être vraiment responsables envers nous-mêmes.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/2/2/171593.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.