La mort de pratiquants de la province du Sichuan soulève la suspicion de prélèvement d'organes.

Au début de cette année, les médias ont révélé que le PCC (Parti communiste chinois) prélève les organes internes de pratiquants de Falun Gong vivants dans ses camps de concentration . Les provinces du Sichuna et de Chonqing ne sont pas des exceptions. Ce qui suit sont quelques uns des cas de pratiquants de Dafa qui ont été persécutés à mort. Le fait que la police ne veuille pas autoriser les membres de famille à voir les restes soulève plusieurs questions.

1.Pratiquante de Dafa, Mme Xu Yunfeng, la quarantaine, agent de train pour les transports de passager à la sous-station de chemin de fer de Chongqing, s'est échappée d'un lavage de cerveau après sa première arrestation. Elle est devenue sans ressources et sans abri pour éviter l'arrestation et elle est restée dans des endroits à Chongqing et d'autres endroits. Dans une région, quelqu'un a dénoncé Mme Xu Yunfeng et elle a été arrêtée et envoyée au commissariat. Elle a subi une torture si brutale que ses côtes ont été brisées sous les coups. Les autorités l'ont plus tard transférée au stage de lavage de cerveau de Chongqing. Elle est restée là plus d'un an. Elle ne voulait pas coopérer avec les autorités perverses, elle croyait fermement en Maître et elle a persisté dans la pratique de Dafa.

Un jour (la date exacte est inconnue), la police a contacté la famille de Mme Xu et elle a déclaré qu'elle s'était suicidée. Son mari, M Huang, n'était pas un pratiquant de Dafa et il vivait dans les logements du bureau des chemins de fer de Chengdu. Il a été arrêté et condamné a deux ans en camp de travail forcé. La fille adolescente de Xu Yunfeng et la belle-soeur sont venues voir le corps de Xu Yunfeng. La police au stage de lavage de cerveau avait maquillé le visage de Xu Yunfeng. Cependant, son corps entier était hermétiquement couvert du cou jusqu'en bas. Lorsque ces deux jeunes filles ont demandé à voir son corps, un policier en civil ne le leur a pas autorisé, disant qu'il fallait pour cela la permission du commissariat. Pourquoi n'ont- elle pas été autorisés à regarder son corps ? Est-ce par ce que la police l'avait battue et que son corps était couvert de blessures? Ou bien parce que ces organes internes avaient été prélevés ?

2. It was said that many Dafa practitioners were arrested and detained at the Pi County Detention Center. They were tortured by the police and criminals until their last gasp, then they were sent to the People’s Hospital of Youth Palace in Chengdu City. For instance, Xiao Duan, over 30 years old, was a train attendant at Chongqing Railroad Bureau and a co-worker of Xu Yunfeng. She and her husband Wang Zhihai refused to give up Dafa and became destitute and homeless to avoid arrest. They have three sons. When the parents were tracked down and arrested, the children were sent to their grandmother’s home in the countryside. No one knows the children’s current situation.

2. On a dit que beaucoup de pratiquants de Dafa avaient été arrêtés et détenus dans le centre de détention du conté de Pi. Ils ont été torturés par la police et des criminels jusqu'à leur dernier souffle, alors ils ont été envoyés a l'Hôpital du Peuple du Palais de la jeunesse dans la ville de Chengdu. Par exemple, Xiao Duan, âgée de plus de 30 ans, était agent de train au bureau de chemins de fer de Chongqing et collègue de Xu Yunfeng. Elle et son mari Wang Zhihai ont refusé d'abandonner Dafa et ils sont devenus sans ressources et sans abri pour éviter l'arrestation. Ils avaient trois fils. Lorsque les parents ont été localisés et arrêtés, les enfants ont été envoyés dans la maison de leur grand-mère à la campagne. Personne ne connaît la situation actuelle des enfants.

Xiao Duan est devenue sans ressources et sans abri à Chengdu. Elle était poursuivie par la police. Sa maison a été fouillée par la police. Plus tard, elle a été arrêtée et envoyée au centre de détention du Conté de Pi. Une autre pratiquante de Dafa a été arrêtée en même temps. Dans le centre de détention, elles ont été torturée. Elles n'ont pas coopéré avec les personnes mauvaises et sans arrêt essayé de clarifier les faits à leurs ravisseurs. Parce qu' elles croyaient fermement en Dafa , elles ont été illégalement condamnées a sept ans. Elles n'ont pas accepté la sentence illégale et ont fait appel. Mais leur appel a été rejeté et le verdict original a été maintenu. Elles ont commencé une grève de la faim pour protester de leur traitement injuste. Après que Xiao Duan devienne définitivement malade , elle a été envoyée a l'hôpital du Peuple du Palais de la jeunesse. L'hôpital a informé la famille de sa santé critique cinq jours plus tard. Lorsque le mari Wang Zhihai de Xiao Duan est venu pour la voir (Wang Zhihai avait été libérée du camp de travail forcé), elle était déjà morte. Wang Zhihai a dit que Xiao Duan était à peine reconnaissable . Son corps était anormalement maigre, avec la région de l'estomac affaissé et plat. Avec de grands efforts Wang Zhihai a fait remettre le dossier de son épouse par l'hôpital qui déclarait qu'elle était morte d'une attaque cardiaque. Wang Zhihai a dit que son épouse n'avait jamais eu de problème cardiaque. Il est certain que cela est un mensonge complet .

Wang Zhihai a essayé de trouver de l'aide auprès du Congrès du peuple de Chengdu, des tribunaux, du système judiciaire, ou d'autres bureaux. Lorsqu'il a essayé de leur dire la vérité, ils se sont tous détournés et dit qu'ils n'aideraient pas. Pourquoi est-ce que Xiao Duan a été persécutée au point qu'elle est devenue extrêmement maigre et que son estomac s'est affaissé? Wang Zhihai soupçonne que ses organes ont pu être enlevés.

3. Une autre pratiquante de Dafa, Zheng Jianping, a été torturée jusqu'au seuil de la mort et elle a alors été envoyée à l'hHôpital du peuple de Palais de la jeunesse. La police a informé sa famille après sa mort. Sa famille n'a pas été autorisée à voir son corps entier. Pourquoi n'ont-il pas permis de voir son corps en entier?

Dans la province du Sichuan, d'innombrables pratiquants compagnons sont persécutés si méchamment qu'ils deviennent sans ressources et sans abri pour échapper à la persécution, surtout ceux des campagnes. Ils sont harcelés et menacé par la police tout le temps ce qui force les membres de la famille à ne pas oser demander où ils se trouvent. Cela rend facile au CCP de les persécuter sans que leurs infractions soient exposées. J'espère que ces pratiquants qui connaissent plus de cas pourront aider dans l'enquête sur les crimes brutaux du CCP.

Date de l’article original: 12/8/2006

Version chinoise à http://minghui.ca/mh/articles/2006/7/15/133062.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.