Comment considérer correctement les pratiquants qui traversent des tribulations

Récemment, des problèmes sont survenus dans notre région. Nous avons perdu un site de production de documents de clarification de la vérité lorsque certains de nos compagnons de pratique ont été arrêtés. Ils subissent une sérieuse persécution. Maître nous a dit lors d’une récente conférence de la Loi,

    "…une fois que vous vous êtes engagé dans Dafa, quelque que soit ce que vous rencontrerez – bon ou mauvais—c’est une bonne chose (applaudissements), parce que cela arrive uniquement du fait que vous cultivez dans Dafa. » (« Enseignement de la Loi à San Francisco, 2005 "

Nous ne reconnaissons certainement pas cette persécution. Le problème est comment nous devons regarder en nous-mêmes et nous améliorer. Nous devons véritablement considérer les problèmes des autres pratiquants comme les nôtres, et aider ceux qui sont dans la tribulation à nier la persécution et les secourir aussi vite que possible. Nous devons nous améliorer tous ensemble, comme un seul corps, en prêtant attention à nos lacunes individuelles.

En examinant nos réponses aux épreuves, j’ai découvert que les problèmes principaux c’est que les pratiquants ne regardent pas leurs propres insuffisances et ne découvrent pas leurs omissions en tant que seul corps. Les premières pensées qui viennent souvent à l’esprit consistent à juger les insuffisances de nos compagnons de pratique et le sérieux de la situation. Certains pratiquants ont avec zèle dénoncé la perversité. D’autres ont émis des pensées droites, mais les effets étaient limités. Nous savons que les problèmes surviennent quand les pratiquants, en tant que corps, ont des lacunes. Chacun de nous devons assumer notre part de responsabilité. Nous ne devons pas donner l’impression d’utiliser ces opportunités pour regarder en nous et nous améliorer comme un seul corps. D’un autre côté, si nous soulignons trop les lacunes d’un pratiquant, ce genre de champ négatif donnera à la perversité une trop belle excuse pour nous persécuter. La perversité dira, " Voyez! Tous les disciples de Dafa savent qu’il a des lacunes. En le persécutant, mon test renforcera ses pensées droites. N’ai-je pas raison d’agir ainsi ? "

Il est vrai que les pratiquants qui ont été arrêtés devraient vraiment regarder en eux-mêmes. Chaque pratiquant devrait au cours des problèmes rencontrés découvrir ses propres lacunes. Nous devrions activement déraciner les gros problèmes qui se cachent derrières ces tribulations et faire attention à tout problème à l’intérieur de nous-mêmes.

Je me rappelle un article dans "Minghui Weekly" qui décrivait l’état dans lequel une pratiquante se trouvait lors de son épreuve. Elle n’avait plus d’entrain. Tout le monde pointait ses problèmes et critiquait ses erreurs, ce qui a fait qu’elle a presque perdu confiance en la cultivation. Il n’y a eu qu’une seule pratiquante âgée qui l’a encouragée en lui disant, "ne soit pas effrayée, tu pourras certainement réussir à le faire. " Cet encouragement lui a donné la force de revenir à Dafa et de tout recommencer. Indubitablement, « …la cultivation dépend de soi-même, le gong dépend du maître.”(Zhuan Falun) Les réels changements dépendent de Maître, mais c’est seulement quand vous vous améliorez vous-mêmes à ce niveau que Maître peut agir pour vous.

J’ai fait la même expérience que cette pratiquante. Il y a eu une période où je ne pouvais pas me dépêtrer de ces tribulations à cause de mes attachements. Je n’arrivais pas à me calmer pour étudier la Loi, pour faire les exercices ou pour émettre les pensées droites. Je ne pouvais pas bien faire dans la clarification de la vérité et je devenais très anxieux et me faisais beaucoup de soucis. A de nombreuses reprises, les pratiquants m’ont solennellement pointé des lacunes sérieuses, exerçant par la même beaucoup de pressions sur moi. Mes attachements semblaient apparaître tous les jours et partout. Je ne me sentais plus du tout comme étant un pratiquant. Plus je n’étudiais pas bien la Loi, plus je devenais anxieux. Une pratiquante, dont tout le monde pensait qu’elle était moins diligente dans sa cultivation, est allée dans une autre région pour partager ses expériences de cultivation et améliorer son xinxing. Elle m’a aidé en silence, en émettant des pensées droites et ensuite en me disant ce qu’elle avait vu. J’ai senti que personne ne m’avait jamais aidé de la sorte auparavant.

Certainement, les pratiquants qui me connaissent ont aussi passé du temps et fait des efforts en essayant de m’aider. Ils voulaient véritablement m’aider, mais je n’ai pas senti qu’ils aient agi de la bonne manière. Maintenant, il semble que cela soit une grosse lacune pour nous en tant que corps. Premièrement, nous regardons rarement en nous et toujours regardons en direction des autres. Deuxièmement, intentionnellement nous mettons trop l’accent sur les attachements de nos compagnons de pratique. Nous devons restreindre ce type de pensées qui en fin de compte ne va pas dans le sens d’aider les autres.

Maître nous dit dans : “Enseignement de la Loi dans la Ville de Los Angeles”:

    "Cultivez-vous vous-mêmes. Je ne veux pas que l'environnement des disciples de Dafa devienne un environnement où les gens se montrent du doigt les uns les autres. Je veux que ce soit un environnement où chacun puisse accepter la critique et en même temps soit capable de regarder à l'intérieur de soi…Un pratiquant devient bon, ce n'est absolument pas grâce aux critiques, ce n'est pas non plus grâce au fait que moi, votre Maître, le critique, ni grâce à vos critiques et reproches mutuels, c'est parce que vous cultivez en vous-mêmes que vous devenez bon par la cultivation. "

En fait, les pratiquants dans beaucoup de régions, qui sont plus diligents dans la cultivation, pratiquent de cette manière. Cependant, je pense que les pratiquants de notre région semblent être empêtrés dans des situations où fusent les critiques et ils ne peuvent plus avancer. Les pratiquants attachés à la peur ne font rien quand les problèmes surviennent. Les pratiquants avec moins de peur sont capables de faire quelque chose, mais seulement en se focalisant sur comment repérer les problèmes dans lesquels les pratiquants sont impliqués. Ils les traitent même comme étant les facteurs les plus importants de la persécution. Comment pouvons nous nier les forces anciennes et secourir nos compagnons de pratique en agissant ainsi ? C’est pourquoi nous ne pouvons rien faire quand nos compagnons de pratique sont arrêtés, mis en prison, soumis à des amendes, condamnés ou même persécutés à mort.

Une autre situation survient quand nous entendons qu’un pratiquant s’est fait arrêté, ou a été envoyé à l’hôpital a cause du karma de maladie ou est devenu trop " malade " pour marcher. Nous pouvons tous nous dévouer pour émettre des pensées droites. Quand un pratiquant ne peut passer un test de xinxing ou est perturbé par le karma des pensées qu’il ne peut surmonter, alors il peut demander aux autres pratiquants d’émettre des pensées droites pour l’aider. Certains pratiquants disent froidement des choses du genre, " la cultivation c’est un problème personnel. Comment oses-tu embêter les autres en demandant de l’aide ? " La vérité est que bien avant que ce pratiquant ne demande de l’aide, il ou elle a vraiment essayé mais n’a pas réussi par lui-même. Il a certainement du y réfléchir à plus d’une fois avant de demander de l’aide. Il l’a seulement dit de façon audible en désespoir de cause et là il reçoit en retour ce genre de paroles sans cœur.

Tous les pratiquants ont différents attachements. Peut-être quelque chose qui n’a pas grande importance pour nous sera un grand test ou même un test de vie ou de mort pour lui. Certaines exigences auxquelles vous ne pouvez pas vous conformer pourraient bien être du gâteau pour lui. Ceci pour dire que nous ne devrions pas traiter et juger les autres sur la base de nos propres principes. Peut-être que vous lui êtes inférieur dans certains aspects de la cultivation.

Si nous pouvons véritablement regarder en nous-mêmes et repérer nos omissions quand les pratiquants sont arrêtés, persécutés à mort ou décèdent à cause du karma de maladie, nous ne resterons pas au même niveau, incapables d’avancer, et nous ne resterons pas à la traîne pour ce qui est des exigences de la rectification de la Loi.

Je suggère qu’en tant que pratiquants, formant un corps, nous changions notre façon de penser et que nous fassions que notre environnement de cultivation en soit un, dans lequel nous pouvons accepter toutes sortes de critique, où tout le monde peut regarder en lui et se cultiver lui-même. Ce sera véritablement un environnement de cultivation. Nous devrions garder à l’esprit l’enseignement de Maître :

    "Peut-être que vous avez raison, peut-être pas. Et que vous soyez dans l’erreur pourrait vous faire voir quelqu’un d’autre qui est dans le vrai comme ayant tort, ou que vous ayez raison peut vous faire voir une autre personne qui a tord comme ayant raison " ("Falun Bouddha Fa, Enseignement de la Loi lors de la Conférence de l’Ouest des Etats-Unis ") (Traduction provisoire sujette à amélioration)

Ce qui précède est ma récente compréhension dans la cultivation. J’ai personnellement fait l’expérience de certaines situations incorrectes mentionnées dans cet article. S’il vous plaît signalez tous points incorrects, pour une meilleure élévation.

Date de l'article original : 7/24/2006

Version Chinoise disponible sur :
http://minghui.org/mh/articles/2006/7/7/132269.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.