Confucius et Ran Qiu

Chacun des élèves de Confucius avait sa propre personnalité. Certains étaient modestes et prompts à apprendre ; d’autres étaient forts et querelleurs ; d’autres étaient lâches et lent dans leur progression. Cependant, Confucius enseignait chaque élève selon son caractère et l’aidait à devenir une personne utile et talentueuse.

Ran Qiu était une personne très talentueuse. Il souhaitait vraiment améliorer ses aptitudes politiques et avoir l’opportunité d’être promu au rang de fonctionnaire gouvernemental après avoir suivi les enseignements de Confucius.

Les fonctionnaires dans l'antiquité devaient comprendre la poésie, la littérature, les rituels et la musique, et c'est seulement lorsqu'ils avaient une bonne compréhension de ces connaissances qu'ils pouvaient travailler pour le peuple. Afin de s'améliorer dans ces capacités pour devenir fonctionnaire du gouvernement, Ran Qiu suivit Confucius comme son professeur et étudia diligemment toute une variété de sujets et de compétences?

Après quelques temps, cependant, Confucius découvrit que Ran Qiu était devenu oisif et fainéant et n’était plus enclin à comprendre et à discuter à propos des principes enseignés en classe. Par conséquent, un jour après la classe, Confucius lui en demanda la raison.

Ran Qiu dit, “Ce n’est pas que je n’aime pas les principes que vous enseignez. C’est juste que je n’en ai pas la capacité ! ".

En fait, Ran Qiu pensait que les principes que Confucius enseignait étaient trop élevés et étaient différents de ce à quoi il s’attendait. Ran Qiu avait seulement imaginé qu’il apprendrait de Confucius les aptitudes nécessaires pour devenir un fonctionnaire gouvernemental. Alors, avec l’aide de la réputation de Confucius, il aurait eu une chance de démarrer sa carrière politique. Mais en arrivant à l’Ecole de Confucius, il a découvert que les principes qu’il enseignait semblaient être éloignés de la société. Bien que les idéaux étaient élevés, ils n’étaient pas aisé de les suivre dans la pratique.

En consequence, Ran Qiu devint fainéant et sentit que c’était sans espoir quoiqu’il puisse apprendre de plus. De plus, Ran Qiu attribuait également ses mauvaises résultats en classe à l'insuffisance de ses propres aptitudes . Il pensait que, puisqu’il n’était pas assez capable, il ne serait jamais apte à atteindre le niveau de ce que Confucius enseignait, donc pourquoi aurait-il besoin d’étudier davantage ?

Mais Confucius ne pensait pas que les résultats déclinants de Ran Qiu était dus à son manque de capacités. Donc, il lui dit, " Regarde ces gens qui n’ont pas assez de capacités. Habituellement, ils s’arrêtent et abandonnent a mi-parcours. Tandis que toi tu te fixes une limite qui t’empêche d’avancer, comment peux tu faire des progrès de la sorte ? "

Après avoir entendu ce que Confucius avait à dire, Ran Qiu fut honteux et baissa la tête. Confucius continua, “Avant que tu ne puisse totalement montrer tes capacités, tu ne devrais pas t’arrêter d’aller de l’avant, et tu ne devrais pas manquer aussi facilement de confiance en toi. Aussi longtemps que tu t’emploies à faire de ton mieux pour bien faire toute chose, tu découvriras que tu as un bon potentiel ! "

Après les encouragements de Confucius, Ran Qiu retrouva sa confiance en lui et reprit ses études avec zèle. Il réalisa également que Confucius était réellement un bon enseignant !


Date de l'article original : 5/20/2006

Version Chinoise disponible sur :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/4/19/125106.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.