Histoires de la Chine ancienne : Être une personne droite, honnête et digne de confiance

Liang Guozhi vécut pendant la période de l'Empereur Qianlong (1735 — 1796 apr. J.C.) dans la Dynastie Qing de l'ancienne Chine. Il était bon, honnête, et droit. Il était également extrêmement intelligent et aimait étudier depuis son enfance. Alors qu'il n'avait que 17 ans, il remporta la première place au niveau provincial du concours de la fonction publique. A l'âge de 24 ans, il remporta la première place à l'examen impérial de la fonction publique tenu à la cour impériale. Après être devenu fonctionnaire du gouvernement, il n'oublia pas les gens de sa ville natale. Il utilisait souvent son salaire pour accomplir des choses charitables pour ses co- villageois. Où qu'il fût en poste, il prenait en compte le bien-être des gens simples et faisait des choses pour leur venir en aide.

Liang Guozhi avait non seulement de vastes et profondes connaissances sur de nombreux sujets, mais possédait aussi un haut niveau de moralité. Il excellait dans la calligraphie et la peinture. Beaucoup de personnes souhaitaient réunir ses oeuvres de peintures ou de calligraphie et les conserver comme des trésors.

Sous son influence, son fils s’intéressa beaucoup à la calligraphie et à la peinture. Un jour il demanda à son père de lui apprendre à peindre et acheta des pinceaux. Par maladresse, le garçon tâcha d'encre son visage. Liang Guozhi se mit à rire en voyant son fils. Il l'aida à enlever l'encre de son visage et lui dit d'un ton sincère : "On doit apprendre à être une bonne personne avant d'étudier la peinture."Son fils sembla confus et demanda à son père : " Peindre est seulement peindre. Qu'est ce que cela à voir avec être une bonne personne?" Liang Guozhi répondit : "Un véritable peintre peint avec son cœur, non avec ses pinceaux. Si tu es honnête et droit, ta peinture sera remplie d' un esprit droit. Quand les gens la regarderont, ils pourront voir que ta peinture est pleine de vie et d'intelligence."

Dans la confusion son fils plissa les yeux. Il ne comprenait pas vraiment ce que son père venait de lui dire. Liang Guozhi raconta l'histoire de Qin Kuai, l’indigne et le déloyal Premier Ministre qui avait monté une accusation contre le Général militaire patriotique Yue Fei, de la Dynastie Song (1127 — 1279 apr. J.C.) Il dit : "Qin Kuai était en fait une personne talentueuse et excellait dans la calligraphie. Mais il fût déchu dans l'histoire en tant que personnage infâme pour son acte de traîtrise. Même après sa mort, les gens continuèrent à le maudire dès qu'ils entendaient son nom. Personne ne voulait collectionner ses oeuvres pensant que cela leur amènerait des désastres. Les gens brûlèrent ses oeuvres ou les jetèrent dans les latrines. Actuellement il reste très peu de ses calligraphies. Les gens dédaignent son travail de calligraphie parce qu'ils le dédaignent lui. "

Son fils hocha la tête et sembla avoir finalement compris. Liang Guozhi poursuivit : "Etre honnête est la première étape pour être une bonne personne. Seule une personne qui ne ment pas et qui est honnête peut devenir quelqu'un de droit et d'ouvert."

Son fils se rappela les conseils de son père. Il conduisit sa vie de manière droite et digne de confiance, et devint un peintre respecté et renommé.

Traduit de http://en.clearharmony.net/articles/200511/29797.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.