Les Vrais Gardiens de la Constitution Chinoise

Ceux qui ont Diffusé les Programmes de TV Clarifiant la Vérité à Changchun Sont les Vrais Gardiens de la Constitution Chinoise

Par Yang Yan

Alors que le congrès du Peuple de Chine était en session le 5 mars 2002, le réseau de télévision câblé de la ville de Changchun a diffusé un programme clarifiant la vérité du Falun Gong pendant 40 à 50 minutes. Les pratiquants de qui ont participé à cette activité laisseront leur nom dans l’histoire comme citoyens modèles ayant défendu la constitution de leur pays.

La constitution est la loi fondamentale d'une nation. En tant que telle, elle est la fondation d’une nation et est par conséquent sacrée et inviolable. Il s’ensuit, alors, qu’interférer avec la constitution endommage la fondation de la nation. C'est un crime très grave. Il n’est alors que naturel que les gens aient le droit et le devoir de sauvegarder la constitution et d’arrêter le crime par tous les moyens dont ils disposent.

La constitution Chinoise dit que ses citoyens jouissent de la liberté de croyance, cependant, le regime de Jiang se sert de politiques terroristes telles que “ruiner leur réputation, les détruire financièrement et les éliminer physiquement,” et “tuer les pratiquants de Falun Gong n’est rien et devrait être compté comme suicide. ». Jusqu’à maintenant, au moins 375 personnes au bon cœur qui refusaient d’abandonner leur foi sont mortes d’abus innombrables, et nombre d’entre elles ont été brutalement torturées à mort. A part ces faits sanglants, des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été illégalement détenus dans les camps de travaux forcés et les prisons où ils ont été détruits. D’innombrables autres pratiquants ont été et sont encore kidnappés et emmenés dans des classes de lavage de cerveau, où ils sont forcés de promettre d'abandonner leur croyance contre leur propre volonté. Les pratiquants de Falun Gong étaient et sont encore complètement privés de leur liberté de croyance.

La constitution Chinoise dit que ses citoyens ont la liberté d’expression, mais le régime régnant utilise ses médias pour calomnier le Falun Gong à son gré, alors qu’il interdit aux pratiquants de Falun Gong de s’exprimer. Par conséquent, les pratiquants doivent avoir recours à l’affichage de tracts, l’accrochage de banderoles, la distribution de vidéo et de disques compact et autres moyens pacifiques pour exercer leur droit d’expression, et en même temps sauver les gens de la duperie et des mensonges. Cependant, ces gens extrêmement pacifiques ont été kidnappés, brutalement battus et même tués par la police sans foi ni loi et le personnel du « bureau 610 ». [Note : le « bureau 610 » est une agence spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong, avec un pouvoir absolu sur chaque niveau de l’administration du Parti et tous les autres systèmes politiques et judiciaires] sous les ordres et encouragés par Jiang et ses complices. Les pratiquants sont totalement privés de leur liberté d’expression et d’autres citoyens totalement privés de leur droit à savoir la vérité.

Dans cette situation, les pratiquants de la ville de Changchun et des gens ayant le sens de la justice ont utilisé le réseau TV pour clarifier la vérité aux gens. C’est une action qui défend la liberté de croyance et d’expression, qui est aussi sauvegarder la constitution. On se souviendra ce grand exploit dans l’histoire de la Chine.

La vidéo de clarification de la vérité a exposé les mensonges que le régime de Jiang a propagé dans son endoctrinement du peuple ces deux dernières années. Cette diffusion a fait voler leurs masques en éclat et montré le véritable visage de leur persécution terroriste. Vous pouvez imaginer comme sont effrayés à présent ceux qui utilisent les mensonges et la violence pour maintenir leur pouvoir.


A cause de cette extrême peur, le dictateur malin veut encore faire usage de ses soi-disant lois pour persécuter ces gardiens de la justice qui ont défendu la constitution. On a appris que le régime de Jiang a ordonné au personnel de différents « Bureaux 610 » de dresser une liste des noms des pratiquants de Falun Dafa destinés à l’exécution et aux lourdes peines de prison. Il n’est pas dur de voir que la loi de « l’homme de Beijing » ne diffère pas de ces lois dans l’histoire qui ont été créés specialement pour le nettoyage ethnique d’autres populations. Elles ne diffèrent pas des lois de Staline utilisées pour éliminer ses ennemis politiques et les dissidents. Ces « lois » sont toutes hors la loi. Le soi-disant « Bureau 610 » n’est qu’une autre version du KGB en Chine. La soi-disant loi de Jiang est une épée suspendue au-dessus de la tête des gens. Les véritables lois de la nation ne sont jamais appliquées aux pratiquants de Falun Gong.
Peut-être que quelqu’un dira, “n’est-ce pas illegal d’’utiliser une chaîne TV pour exprimer sa propre opinion sans permission ? On ne peut même pas faire ça aux Etats-Unis où existent le liberté d’expression et l’autonomie. » et pourtant, je voudrais demander, « Est-ce que le président des Etats-Unis prive ses citoyens de la liberté de croyance ? Utilise-t-il les TV et les journaux pour calomnier une certaine croyance spirituelle ? Utilise-t-il la loi pour persécuter des citoyens grâce au contrôle du Parlement ? Instruit-il les Tribunaux à envoyer des citoyens innocents en prison ? Supposez qu’aux Etats-unis les Chrétiens souffrent la même persécution que les pratiquants de Falun Gong ont souffert – n’auraient-ils pas utilisé tous les moyens pacifiques pour protester ? »

J’ai lu également un article dans un journal Chinois qui dit, “Le Gouvernement Chinois ne permet pas la pratique et la promotion du Falun Gong, donc cette règle doit être pour le bien des gens, tout comme lorsque les Etats-Unis décrètent que les gens doivent passer de fastidieux contrôles de sécurité dans les aéroports. Donc nous devons obéir au gouvernement. » Cette déclaration est vraiment ridicule. Le gouvernement Chinois actuel est complètement sous contrôle d’un dictateur qui n’a pas été choisi par le peuple. Le soi-disant règlement du gouvernement n’est que son propre règlement. La phrase, « Donc ça doit être pour le bien des gens » est fondamentalement fausse dès le départ. J’aimerais demander à cette personne, si quelqu’un détient et se sert de tous vos biens par la force, diriez vous que l’intervention de cette personne est pour votre propre bien, peu importe ce qu’il fait ? Manifestement non. Alors si un gouvernement veut tout contrôler, comment pouvez vous prétendre que cela est fait pour le bien des gens ? »
En vérité, le gouvernement Américain impose aussi certaines règles, mais les citoyens Américains examinent toujours de près leur gouvernement. Le président n’a pas le pouvoir de créer n’importe quelle loi, pas plus qu’il n’a le pouvoir d’influencer les tribunaux. Le peuple américain et ses médias contrôlent constamment et restreignent le président, le Parlement, le Sénat et les Tribunaux, pour assurer que le gouvernement ne viole pas les droits de ses citoyens. Le gouvernement n’est pas autorisé à avoir ses propres médias. Mais en Chine ? En Chine, le dictateur contrôle complètement le gouvernement et le système de violence d’état, les médias sont les porte-paroles du dictateur et servent le seul but du dictateur de justifier et calomnier. Le soi-disant « plus puissant institut de fabrication des lois, » le Congrès du Peuple, ne fait qu’apposer son tampon sur les édits du dictateur. Les Tribunaux ne peuvent absolument pas décider eux même d’un cas.. Le Comité des Politiques et des lois décide de l’innocence ou de la culpabilité d’un accusé, ainsi que de la durée du châtiment de cette personne, tout est contrôlé par le dictateur. Dans de telles circonstances, comment le gouvernement servirait il le bien des gens ?

En Chine aujourd’hui même, ceux qui exercent des représailles contre les gens et bradent leur pays ont de hautes positions officielles. Les gens qui disent la vérité et défendent la justice sont assassinés. Le dictateur et ses sbires ont le droit de tuer, mais les victimes ne sont pas autorisées à parler. Jiang, qui piétine sans vergogne la constitution et s’engage dans le terrorisme national, essaie maintenant de justifier les meurtres de gardiens de la justice en invoquant les soi-disant règlements de la loi contre les gens mêmes qui défendent la constitution et portent secours à la nation.

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/3/11/19694.html
Version chinoise : http://minghui.cc/mh/articles/2002/3/9/26350.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.