Les pratiquants de Roumanie installent leur stand d’information dans la station de montagne de Brasov

(Clearharmony.net) Entourée de forêts luxuriantes Brasov située dans la région historique de la Transylvanie, non loin du célèbre château de Bran, n'est pas avare de trésors historiques ou naturels.


Les pratiquants de Falun Dafa à Brasov tiennent chaque semaine des évènements informatifs afin de présenter à la population la discipline traditionnelle Falun Dafa, laquelle enseigne à ceux qui la pratiquent d'élever leur caractère moral en s’assimilant au principe de Vérité-Bonté-Tolérance, dans la vie quotidienne et au sein même de notre société moderne.


Les pratiquants de Falun Dafa à Brasov, en Roumanie, lors de l’événement informatifs du 22 octobre 2022 dans la rue Republicii, la rue la plus fréquentée de Brasov


Le nombre croissant de touristes à Brasov cette année a amené de nombreuses personnes d’autres villes - du pays mais aussi de l’étranger - à revenir au stand du Falun Dafa sur la rue Republicii pour s’enquérir des endroits où apprendre la pratique de raffinement corps/esprit. Certains souhaitant avoir des fleurs de lotus et des calendriers qui avaient été largement offerts les années précédentes mais la plupart ayant appris la persécution en Chine et voulant avoir les dernières informations.


La plupart de ceux avec qui les pratiquants interagissent ont appris par les médias sociaux ou par leurs propres sources la persécution inhumaine déchaînée depuis 22 ans par le Parti communiste chinois en particulier les atrocités de saisies forcées d’organes sur des pratiquants encore vivants.


Il semble aussi que l’infiltration du régime chinois communiste dans le monde, effrayant ceux ayant fui de tels régimes dans leurs pays d’origine pour se réfugier dans les pays de l’occident démocratique, amène à présent ces derniers à considérer leur rapatriement.


Une dame est notamment venue au stand du Falun Dafa pour demander si elle pouvait signer la pétition pour mettre fin aux prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. Un pratiquant a raconté : " Je lui ai tendu un stylo et elle a signé sur-le-champ. Je lui ai demandé comment elle était au courant et sa réponse a été choquante. Elle a expliqué qu’elle et son mari venaient de décider de quitter Toronto, au Canada, parce que les forces de police chinoises sont extrêmement actives au Canada, pourchassant les pratiquants de Falun Dafa chinois, mais pas seulement Chinois, leur communiquant un sentiment accru d’insécurité au Canada au point de décider de retourner en Roumanie.


Il est vrai que la première réaction de beaucoup de gens apprenant comment les pratiquants de Falun Gong en Chine sont traqués, emprisonnés, torturés et soumis à des examens sanguins liés à la compatibilité d’organes au profit de la lucrative industrie des greffes est l’effroi. Mais beaucoup demandent aussi spontanément :" que pouvons-nous faire pour arrêter cela ?" Ils apprécient de pouvoir ajouter leur nom aux dizaines de milliers d’autres dans le monde ayant déjà signé la pétition en condamnation de tels crimes, accroissant ainsi cette énergie positive.


Beaucoup le font aussi de leur propre initiative, parmi lesquels de nombreux jeunes entre 18 et 25 ans qui traversent la rue et demandent : " Pouvons-nous signer la pétition ? " Ils viennent en groupes de deux ou trois à la fois pour signer.


Ces signatures spontanées manifestent la bonté qui s’éveille dans leurs cœurs et se lit sur leurs visages où la compassion prend la place de l’indignation, de l'effroi et de la colère.


Le plus impressionnant lors des activités du 22 octobre a été l’initiative spontanée de nombreux jeunes de signer la pétition et leur volonté de se joindre aux pratiquants faisant la démonstration des exercices. Les jeunes et les enfants de moins de 7 ans passant devant le stand et voyant la démonstration des exercices veulent faire les exercices, et ils le font très bien instantanément, comme s’ils les connaissaient déjà.


Les pratiquants de Falun Dafa à Brasov, en Roumanie, lors de l’événement informatif du 22 octobre 2022 dans la rue Republicci, la rue plus fréquentée de Brasov

Des gens font la queue pour signer la pétition pour mettre fin à la persécution, le 22 octobre 2022 à Brasov

Des jeunes apprennent les exercices du Falun Dafa tandis que des passants signent une pétition pour mettre fin à la persécution, le 22 octobre 2022 à Brasov

Une fillette apprend les exercices du Falun Dafa lors de l’événement d’information du 22 octobre 2022 à Brasov


Les opinions exprimées dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l'auteur.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.