Des enseignants et des élèves en Inde apprécient leur chance de pouvoir apprendre le Falun Dafa

Pour Suhas, pratiquante de Falun Dafa et directrice du département de microbiologie du Bajaj College of Science de Wardha, partager les bénéfices de santé et la profondeur du Falun Dafa dont elle-même a fait l’expérience est d'une grande importance.


Suhas a rencontré une enseignante du Collège de développement rural Shrikrushnadas de Wardha, qui a accueilli favorablement l’idée que Suha fasse une présentation du Falun Dafa et le fasse connaître à ses collègues.


Des enseignants du Collège de développement rural Shrikrushnadas font le deuxième exercice de Falun Dafa.


Trente enseignants ont participé à l’activité au Collège Shrikrushnadas College. Ils ont regardé une présentation PowerPoint et une démonstration des exercices, puis ils ont fait les exercices. Les enseignants se sont dits reconnaissants pour cette occasion de découvrir le Falun Dafa et ils ont été bouleversés d’apprendre qu’une pratique aussi simple et merveilleuse était interdite en Chine.


« Je suis admiratif de cette méthode traditionnelle ancestrale pour cultiver le corps et l’esprit », a déclaré Samuel Beena, professeur d’anglais. « Cette méthode est étonnante et même lors de ma première tentative d’apprentissage, j’ai pu ressentir un effet apaisant sur mon âme. Je me suis senti soulagé du stress et de l’anxiété alors que je pratiquais. Je conseille cette pratique à tout le monde , c’est une des méthodes les plus faciles. »


Dr Sushil Chouhan


« En peu de temps, j’ai fait l’expérience de la connexion corps-esprit », a déclaré le Dr Sushil Chouhan, qui dirige le Département d’éducation physique. « Je pense que la combinaison des exercices et de la méditation m’a donné une sensation d’un flux d’énergie et d’une immobilité de mon esprit. Honnêtement, c’est la première fois que je ressens quelque chose comme cela. »


Le professeur Vaishali Ugale


« C’est la première fois que j’entendais parler du système d’exercices et de méditation du Falun Dafa et je me considère privilégiée d’avoir eu l’occasion d’y participer », a déclaré le professeur Vaishali Ugale, qui dirige le Département des bibliothèques et des sciences de l’information. « J’ai pu ressentir l’énergie positive et j’ai été très heureuse d’apprendre le processus de purification du corps par les exercices et la méditation, ainsi que la façon dont on peut vivre sans tension en allant au fond de soi par la méditation. J’aimerais vraiment adopter cette pratique. »


Présenter le Falun Dafa à la Cell Academy

Suhas a appris que les enseignants et les étudiants de la Cell Academy voulaient connaître le Falun Dafa. Elle s’y est rendue le 26 juin pour présenter la pratique spirituelle.


Les étudiants de la Cell Academy apprennent le deuxième exercice.


L’académie organise un cours pour aider les étudiants à se préparer au test national d’admissibilité (National Eligibility Entrance Test, ou NEET) pour les écoles médicales et dentaires indiennes. Suhas a fait une présentation PowerPoint, a montré les exercices et a parlé de la persécution des pratiquants de Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC) qui dure depuis vingt-trois ans en Chine. Soixante étudiants ont participé à l’activité avec leurs professeurs. Les étudiants et les enseignants ont été fascinés par la présentation et ont pu comprendre les explications scientifiques et médicales sur la façon dont les exercices et la méditation ont un effet sur les canaux énergétiques du corps.


Les étudiants apprennent le cinquième exercice, la méditation.


Aditya More, un étudiant, dit avoir vraiment apprécié la séance et qu’il a réalisé que le Falun Dafa est plus que de la méditation. C’est le développement d’un état d’esprit qui nous guide dans la vie quotidienne et qui est orienté vers l’amélioration de soi, la prise de responsabilité et l’idée de mettre les autres en premier.


« Après avoir assisté à la séance de Falun Dafa sur notre campus, j’ai pratiqué les exercices pendant deux semaines », a raconté l’étudiant Om Kale. « J’ai trouvé que mon esprit était plus stable et que je pouvais mieux me concentrer dans mes études. Cela a vraiment augmenté mon énergie et m’a fait passer à un autre état physique et mental. Je me demande pourquoi le gouvernement chinois interdit quelque chose d’aussi bon.


« Je me considère privilégié de participer à une activité aussi formidable dans notre académie », a déclaré Sanchit Bankar, un étudiant. « J’ai vraiment trouvé cette méthode utile pour être calme et stabiliser l’esprit. Je me suis retrouvé plus concentré après la séance », a-t-il ajouté.


Un autre étudiant, Pratik Kotambkar, a raconté : « La séance de Falun Dafa à notre académie était si joyeuse et paisible. J’ai appris que le Falun Dafa peut réduire le stress et améliorer la santé, mais ce qui m’a séduit, c’est qu’il améliore les niveaux mental et moral et développe le potentiel humain et l’intelligence. »


Lors des deux sessions, les enseignants et les élèves ont exprimé leur désir d’en savoir plus sur le Falun Dafa. Avec l’aide des autorités scolaires, Suhas prévoit d’organiser d’autres sessions à l’avenir pour différents groupes.


Inde du Sud : Présentation des exercices aux élèves de l’école primaire

Bharati, une pratiquante du Falun Dafa, est retournée dans sa ville natale d’Udupi, dans le sud de l’Inde, pour prendre soin de ses parents âgés. Elle a pensé que ce serait peut-être l’occasion de présenter le Falun Dafa aux habitants de sa ville natale. Sa première idée a été de se rendre à l’école où elle était allée au collège.


On lui a dit qu’elle devait voir un superviseur à l’autre bout de la ville. Elle a donc pris le bus pour se rendre au bureau du superviseur et l’a trouvé occupé à des tâches administratives. Elle a attendu patiemment qu’il ait le temps de la recevoir. Après avoir lu la présentation, le superviseur lui a dit qu’elle pouvait commencer immédiatement à présenter les exercices dans l’école primaire gérée par le gouvernement.


Lorsque Bharati s’est rendue à l’école, elle a été accueillie chaleureusement par les enseignants et les élèves, et elle a fait la présentation des exercices. Elle était heureuse de voir que les enfants se débrouillaient si bien en apprenant à faire les exercices et qu’ils avaient l’air vraiment paisibles en méditant. Elle a dit qu’elle avait le sentiment que tous les enfants avaient une relation prédestinée avec elle et le Falun Dafa, ce qui l’a amenée à venir dans cette école.


Les étudiants apprennent le cinquième exercice, la méditation.
Les élèves apprennent le second exercice.
Les étudiants apprennent le cinquième exercice, la méditation.
Les élèves apprennent le cinquième exercice.


Les enseignants ont déclaré qu’ils se sentaient très privilégiés que quelque chose d’aussi spécial se produise et qu’ils étaient ravis de voir que les enfants étaient si heureux. Ils ont dit que lorsque les enfants faisaient les exercices, ils pouvaient sentir l’énergie. Certains enseignants ont aussi participé à la méditation. Lorsque les enseignants ont découvert que le Falun Gong et le Zhuan Falun étaient disponibles dans la langue locale, le kannada, ils ont été très heureux.


Après la fin de la présentation, les enfants étaient réticents à partir et ont demandé à continuer à écouter les musiques de Falun Dafa, Pudu et Jishi. Une petite fille a demandé si elle pouvait emmener la musique à la maison. Les enseignants ont aussi demandé si Bharati pouvait revenir et diriger les exercices tous les samedis, et Bharati a acquiescé volontiers à leur demande.


Traduit de l’anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/8/14/202780.html

Version chinoise :
lhttps://www.minghui.org/mh/articles/2022/8/13/447616.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.