Inspirés par Shen Yun à devenir de meilleurs êtres humains

Shen Yun compte aujourd'hui 7 compagnies en tournée simultanément dans le monde. Voici quelques retours de représentations données dans la première quinzaine de mai en France, en Allemagne, en Australie et au Mexique


La Shen Yun New York Company a donné sa septième représentation devant une salle comble au Palais des Congrès de Paris, à Paris, en France, le 13 mai 2022. (The Epoch Times)


La Shen Yun International Company devant une salle comble au Festival Theatre d’Adélaïde, en Australie, le 15 mai. La compagnie a donné cinq représentations à Adélaïde du 10 au 15 mai, concluant ainsi la tournée australienne de la compagnie. (The Epoch Times)


La Shen Yun World Company lors de la représentation à guichets fermés au Nationaltheater Mannheim ‒Opernhaus de Mannheim, en Allemagne, le 12 mai. La compagnie a donné quatre représentations à Mannheim du 10 au 12 mai. (The Epoch Times)


Un hautboïste et compositeur français : «Le plus merveilleux, c’est que nous avons complètement oublié les techniques »

M. Jonathan Erwin Malnoury lors de la représentation de Shen Yun à Paris le 11 mai (Télévision NTD)


Le hautboïste et compositeur M. Jonathan Erwin Malnoury a vu Shen Yun à Paris le 11 mai.


«C’est un grand projet. Le plus merveilleux, c’est que nous avons complètement oublié les techniques. Tout semblait si léger et fluide. Nous avions l’impression de voler avec les artistes. Une telle facilité est étonnante ! Je ne suis pas sûr que le public puisse comprendre à quel point il est difficile pour les artistes de faire cela sur scène ! C’est complètement incroyable. Tout était si facile, léger, fluide et merveilleux. Le spectacle m’a beaucoup touché », a noté M. Malnoury.


« En sortant du théâtre, je me sens très léger. Je veux être une bonne personne. Je veux être le meilleur de moi-même. Après avoir vu ce genre de spectacle, nous voulons aussi montrer le meilleur de nous-mêmes. En allant plus loin, dans le spectacle, quand les natures humaines entrent en résonance, on arrive à croire qu’un monde beau et gentil est possible. C’est trop important. »


« J’ai éprouvé des choses très fortes. J’avais l’impression de jouer avec les musiciens sur scène. Bien sûr, je ne peux pas faire ce qu’ils font, mais je me sentais connecté à eux. Je ressentais cette fluidité et cette légèreté. Oui, il y avait comme une présence divine. C’était trop merveilleux... Apporter aux gens du bonheur et de la gentillesse... Ce spectacle est le modèle parfait. Ça donne envie aux gens de les imiter et de sentir qu’ils devraient être comme ça. Ça aussi, c’est important », a-t-il confié.


Une journaliste mexicaine : « un spectacle qui nous a amenés à regarder en nous-mêmes pour devenir de meilleurs êtres humains »

Mme Adriana Pérez Cañedo lors de la représentation de Shen Yun à Mexico, Mexique, le 15 mai (Télévision NTD)


Le 15 mai, la journaliste Mme Adriana Pérez Cañedo a vu Shen Yun à Mexico, au Mexique.


« L’émotion que j’ai éprouvée avec [Shen Yun] va au-delà de ce que j’éprouve d’ordinaire face à une performance artistique... J’ai été émue par ce qu’ils transmettent sur la spiritualité, les émotions internes... ce qu’ils transmettent au-delà des techniques de danse », a déclaré Mme Pérez Cañedo.


« J’ai aimé connaître le Falun Dafa. J’ai aimé savoir ce qu’ils font dans le monde, et je regrette beaucoup qu’il soit interdit en Chine, et qu’il coûte la vie de ceux qui veulent être libres... En plus d’être heureuse d’apprendre l’histoire ancienne de la Chine, cela m’a donné une leçon de vie. »


« En ce XXIe siècle, penser à la vérité, à la bienveillance et à la tolérance, je trouve que c’est quelque chose qui manque à l’humanité et que nous devons prendre en compte plus que nous ne l’imaginons. »


« C’était vraiment plus qu’un spectacle artistique. C’était un spectacle qui nous a amenés à regarder en nous-mêmes pour devenir de meilleurs êtres humains », a-t-elle dit.


La journaliste a remercié Shen Yun de s’être produit au Mexique, décrivant son expérience comme une expérience de « paix et de magie ».


Un producteur australien : « [Shen Yun] peut même faire chanter le cœur de joie »

M. Andrew Dudek lors de la représentation de Shen Yun à Adélaïde, en Australie, le 14 mai (Télévision NTD)


M. Andrew Dudek, un producteur qui a travaillé dans le cinéma et le théâtre, a vu Shen Yun à Adélaïde, en Australie, le 14 mai


« C’est un voyage magique, une histoire inspirante [...]. Une fusion de culture, de danse, de chant, de musique, le tout tissé dans un rollercoaster émotionnel, qui peut même faire chanter le cœur de joie », s’est exclamé M. Dudek.


« Je me sens submergé et gratifié par la gamme d’expériences et d’émotions, et la discipline, et l’histoire, et le récit... Je suis littéralement, en ce moment, très ému. »


« D’un point de vue émotionnel, je trouve [le spectacle] tellement puissant sur le plan personnel. Je pense que je m’en souviendrai toujours. »


« La joie, la vérité et l’honnêteté ‒ tout cela est transmis comme si c’était réel, comme si ce n’était pas artificiel. Et la joie est quelque chose qui m’a littéralement touché au cœur... Le mouvement, la couleur, les expressions des visages, la synchronisation, la discipline, le récit ‒tout cela est complètement époustouflant. »


« Je suis très, très profondément rempli d’humilité et reconnaissant d’avoir pu vivre cette incroyable production. »


« Sans faille... Les critères sont impeccables ‒sans équivalent... La cinématographie et la synchronisation entre les interprètes et l’écran sont formidables. D’envergure internationale. Pour moi, c’est au-delà de la perfection. »


« L’orchestre et la façon dont il est synchronisé avec tout, le timing, l’interaction des interprètes ‒tout est simplement tissé ensemble dans une tapisserie de perfection, d’harmonie et de beauté. »


« Mon cœur souffre que ce spectacle soit inaccessible au peuple chinois. Je pleure pour le peuple chinois qui n’a pas la possibilité de vivre cette expérience. »


« J’espère et je prie pour que cette démarche visant à faire revivre tout cela ait des répercussions et qu’elle entraîne, affecte et détruise les ennemis politiques et les forces qui ne sont pas en accord avec la vérité et la beauté », a conclu M. Dudek.


Une Allemande, chanteuse d’opéra : «Une grande profondeur qui transmet la sagesse de la culture traditionnelle chinoise »

Mme Tiffany Gauger lors de la représentation de Shen Yun à Mannheim, en Allemagne, le 12 mai (Télévision NTD)


Le 12 mai, la chanteuse d’opéra Tiffany Gauger a vu Shen Yun à Mannheim, en Allemagne.


Mme Gauger a dit s’être sentie transportée dans un monde complètement différent. Elle a décrit sa découverte de la soprano et du ténor comme très intéressante, grisante et très belle.


« C’était très intéressant d’entendre comment les gens chantent en chinois, parce que cette langue a un son complètement différent de celui, par exemple, de l’allemand ou du français, que l’on entend souvent à l’opéra. J’ai trouvé ça très, très enthousiasmant. »


Elle a décrit les effets visuels, les costumes et la danse comme « incroyablement géniaux ». « J’ai trouvé que c’était génial. J’ai trouvé ça très, très intéressant », a-t-elle déclaré. Elle a aussi particulièrement apprécié la façon dont les histoires étaient racontées « avec une telle profondeur » sans paroles et uniquement par la danse. « C’était des danses folkloriques, des danses ethniques et tout cela à un niveau incroyablement élevé. »


Elle a trouvé « intéressant et très enthousiasmant de voir comment tout se marie dans l’art ‒c’est-à-dire la culture occidentale et extrême-orientale ». Pour elle, les scènes avaient « une grande profondeur qui transmet la sagesse de la culture traditionnelle chinoise ».


« Comme les effets visuels étaient beaux, comme l’expression était belle. Je suis très impressionnée », a conclu Mme Gauger.


Pour plus d’informations veuillez consulter le site https://shenyun.com.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.