La 5e conférence de partage d’expériences en Finlande organisée à Helsinki

Le dimanche 10 avril 2022, La cinquième conférence de partage d’expériences de cultivation du Falun Dafa s’est tenue le dimanche 10 avril à Helsinki, dans une atmosphère festive suite à la levée des restrictions liées à la COVID,


D'anciens et nouveaux pratiquants étaient venus de toute la Finlande ^pour participer à la conférence. Pour certains, seuls à pratiquer dans leur ville l' événement a été une occasion précieuse de rencontres et d'échanges d'expériences. Neuf pratiquants ont partagé leurs expériences de cultivation du Falun Dafa.

Le 10 avril, des pratiquants de toute la Finlande assistent à la conférence de partage d’expériences de cultivation du Falun Dafa en Finlande


Les défis de cultiver en des temps chaotiques

Naza partage son expérience de cultivation avec une traduction simultanée


Naza est un pratiquant né en Italie. Il a vécu à l’étranger pendant de nombreuses années. En 2017, il a commencé à pratiquer le Falun Dafa au Canada. Quelques années plus tard, son travail l’a amené en Finlande et peu après, une pandémie mondiale a éclaté causée par le virus du PCC.


Il a été surpris par le petit nombre de pratiquants en Finlande. C’est alors qu’il a réalisé combien cela avait été facile pour lui quand il était à Toronto, au Canada. Il y avait beaucoup de pratiquants et plusieurs groupes d’étude du Fa ainsi que de nombreuses activités, il était donc facile de participer. Naza a partagé : " Je n’avais pas à faire quoi que ce soit de spécial ; j’avais juste à mettre mon T shirt de Dafa et à participer. " Il a pris conscience de son apathie à l’époque et pensé que Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) avait peut-être voulu qu’il vienne en Finlande parce qu’il y avait besoin d’aide dans ce pays. Il a commencé à travailler plus activement avec les pratiquants locaux.


Naza passait également beaucoup de temps à jouer à des jeux vidéo. Une fois, le Maître lui a permis de voir un " lui démoniaque " jouant à un jeu à son bureau. C’était une expérience terrifiante. Il a compris qu’il devait faire plus attention à comment et où utiliser son ordinateur.


Travailler dans l’industrie du jeu lui a donné de nombreuses occasions de s’élever. C’est un environnement très stressant et exigeant. Il y a quelques années, il travaillait sur un jeu où de mauvaises personnes en emprisonnaient et torturaient d’autres, puis vendaient leurs organes. Cela lui a donné l’occasion de clarifier la vérité à son équipe sur la persécution en Chine. Presque tous les membres de son équipe ont alors signé une pétition demandant la fin de la persécution.


Pour finir, Naza a remercié le Maître pour les bénédictions que Dafa a apportées dans sa vie. Il s’est débarrassé de beaucoup de ses mauvaises habitudes et il est devenu quelqu’un plus calme et plus heureux.


Avoir des pensées droites lors d’une activité de Falun Dafa

Thao raconte son histoire à propos du voyage du Tian Guo Marching Band à Amsterdam.


L’automne dernier, le Tian Guo Marching Band devait participer à un défilé à Amsterdam. Cependant, l’activité ne durait qu’une journée. Habituellement, les activités durent deux jours. Thao pensait que cela ne valait pas la peine d’y aller pour une seule journée alors qu'elle allait devoir faire un test COVID, aussi elle a-t-elle décidé de ne pas y aller. Toutefois les choses ont pris une tournure qui l'ont amenée à changer d'avis.


Thao était sur un vol à destination de Paris pour participer à un défilé avec le Tian Guo Marching Band. Assis à côté d’elle se trouvait un homme qui s'est présenté comme coach de vie originaire d’Amsterdam. Ils ont discuté de santé, de nature, de cosmos et de la pandémie de coronavirus. L’homme lui a demandé où elle avait obtenu toutes ces connaissances. Thao lui a répondu que c’était grâce aux enseignements du Falun Dafa.


Elle lui a ensuite clarifié la vérité et lui a parlé des activités de Paris et d’Amsterdam. L’homme a demandé si Thao allait à Amsterdam. Elle a répondu qu’elle ne savait pas encore et qu’elle n’irait peut-être pas. L’homme lui a dit : « Vous savez, tout arrive pour une raison. Pourquoi êtes-vous assise à côté de moi aujourd’hui ? Et je suis d’Amsterdam. Vous devriez peut-être aller à Amsterdam. » Stupéfaite, Thao n'a cependant pas envisagé sérieusement à y aller.


Puis, une semaine avant le défilé d’Amsterdam, Thao a rêvé d’une catastrophe : un tremblement de terre et une inondation. Les gens s’enfuyaient, mais tous étaient en danger. Elle a réalisé qu’elle se trouvait dans une autre dimension où des êtres étaient en danger et devaient être sauvés. Finalement, elle a décidé de se rendre à Amsterdam et de participer au défilé, même si le prix des billets avait déjà augmenté. À sa grande surprise, elle a trouvé un billet bon marché. Thao était reconnaissante envers le Maître et a réalisé que tant que nous avons le désir de sauver les gens, le Maître nous aidera.


Pendant le vol vers Amsterdam, Thao a clarifié la vérité à un passager, qui lui a ensuite proposé de la conduire à son auberge à Amsterdam. Thao lui a également présenté Shen Yun Performing Arts, et l’homme lui a donné sa carte de visite et lui a demandé de lui envoyer plus d’informations. À Amsterdam, au milieu de la pandémie, il y avait beaucoup de gens dans les rues qui regardaient le défilé. Thao a eu la sensation que toutes les personnes présentes attendaient d’être sauvées.


Mettre en lumière les attachements et les conceptions fondamentales, cultiver le xinxing

Giang présente son parcours de cultivation au cours des deux dernières années.


Giang est une nouvelle pratiquante vietnamienne qui travaille en Finlande. Elle pratique le Falun Dafa depuis deux ans. Elle sent qu’elle a beaucoup de chance, car toute nouvelle qu'elle était, le Maître a arrangé qu’elle puisse participer à de nombreux projets importants de Dafa. Au cours de ses interactions avec les autres pratiquants et de son travail sur les projets, elle a rencontré de nombreux conflits et tribulations où elle s’est mise en colère, n’a pas assumé ses responsabilités et a critiqué les autres.


Au début, Giang ne savait pas comment regarder en son for intérieur, mais avec les encouragements et les conseils de ses compagnons de cultivation, et grâce à des partages honnêtes avec eux, Giang a pu progressivement découvrir ses attachements sous-jacents de validation de soi, de jalousie, d’absence de cultivation de la parole et de se faire valoir. Il s’agissait assurément de ses attachements fondamentaux. De multiples incidents comme ceux-ci l’ont rendue humble à bien des égards et lui ont fait voir l’importance du xinxing et des partages dans la cultivation.


En tant que jeune pratiquante Giang était profondément attachée à une relation homme-femme et se trouvait constamment, partout , sans le savoir, à la recherche de partenaires potentiels. Cela a créé pour elle une tribulation compliquée liée au <.a href=http://fr.clearharmony.net/articles/200411/16974.html> qing . Elle a décrit sa prise de conscience comme suit : " Je scrute constamment mon environnement pour trouver des partenaires potentiels et leur envoyer des signaux.. Il peut s’agir de n’importe quoi, depuis la façon dont je me comporte près d’eux, jusqu'à dégager une énergie attirante et séductrice." Mais elle s’est rendu compte que si elle n’y prenait pas garde, son attachement pourrait stimuler le qing chez les autres, et par conséquent, interférer avec leur cultivation et rendre tout l’environnement de cultivation impur. Grâce à cette compréhension, elle a corrigé ses pensées et son comportement à l’égard du sexe opposé. Elle est désormais attentive lorsqu’elle interagit avec eux et suit la ligne directrice suivante : " Rester courtoise et ne pas être désinvolte. "


Vers la fin de l'année 2021, Giang a commandé un ensemble de livres de Dafa, mais trois mois plus tard, ils n’étaient toujours pas arrivés. Cet incident l’a forcée à examiner sa motivation pour la cultivation et à se demander si elle croyait vraiment au Maître et à Dafa. Après son introspection, elle s’est aperçue qu’elle ne cultivait pas son xinxing, mais qu’elle pensait plutôt que si elle étudiait le Fa, faisait régulièrement les exercices et subissait des épreuves, elle acquerrait l’énergie de cultivation. Elle s’est également rendu compte qu’elle prenait à la légère le fait de sauver les êtres. Elle s’est rapidement corrigée. Même si les livres ne sont toujours pas arrivés, elle n’est plus angoissée. " Mon travail consiste à vraiment cultiver mon xinxing, à m’assimiler au Fa et à chérir le Fa ", a-t-elle déclaré.


Cultiver dans les conflits

Lily parle de l’élévation de son xinxing à travers les conflits.


Lily est arrivée en Finlande en 2009. Elle a partagé son expérience de plusieurs années de participation aux activités de clarification de la vérité. Elle a appris à abandonner son ego et à coopérer avec les autres pour sauver les gens.


Il y avait souvent des disputes à propos de l’accrochage des banderoles, car Lily insistait pour le faire à sa façon, avec un fort sentiment de compétition. Cependant, elle s’est rendu compte que son attachement était devenu excessif et que ce n’était pas bien, alors elle a fait des efforts pour l’éliminer.


Petit à petit, Lily ne s’est plus souciée de la façon dont les banderoles étaient accrochées. Les autres pratiquants pouvaient accrocher les banderoles comme ils le voulaient, tant que cela pouvait éveiller les gens. Elle a été surprise de découvrir que lorsque son cœur changeait, l’environnement autour d’elle s’améliorait rapidement aussi. Elle et ses compagnons de cultivation ont même conçu un nouveau modèle de banderoles plus efficace.


Un autre incident concernait les brochures d’information en anglais. Lily était responsable des documents de clarification de la vérité. Un jour, des pratiquants ont commencé à se plaindre à elle qu’il n’y avait pas assez de documents en anglais. Lily s’est mise en colère et a rétorqué : " Ça suffit, il n’y a pas autant d’étrangers que ça ici ! "


Puis, lors de l’activité suivante, Lily n’a pas non plus apporté plus de documents en anglais, car elle ne voulait pas écouter les autres. À cause de cela, elle a découvert son attachement profond à ne pas vouloir qu’on lui dise ce qu’elle devait faire. Un pratiquant a fini par prendre la plupart des brochures en anglais, tandis que les autres n’en avaient que peu ou pas du tout. Au final, très peu de documents en anglais ont été distribués. Lily était très triste de voir cela. Elle a partagé : " À cause de ma nature rebelle et de mon refus d’être dirigée par les autres, des conflits ont surgi et cela a entraîné des pertes pour éveiller les êtres. " Donc, à partir de ce moment-là, Lily s’est assurée d’apporter plus de documents et elle a été déterminée à abandonner ses attachements. Elle était heureuse de voir qu’au fil des ans, la coopération entre les pratiquants s’était améliorée.


Lily ne parlait pas bien le finnois ni l’anglais, et cette barrière linguistique la rendait anxieuse lorsqu’elle distribuait les dépliants. Une fois, un Finlandais lui a posé de nombreuses questions, mais elle ne pouvait répondre à aucune d’elles, même si elle les comprenait toutes. À ce moment-là, alors qu’elle ne savait pas quoi faire, un autre Finlandais, qui venait de signer la pétition, a tout expliqué à cet homme. Après cet incident, la pensée droite de Lily s’est beaucoup renforcée. Elle a réalisé : " je devrais essayer de faire de mon mieux et ne pas trop réfléchir aux choses. Parfois, trop de réflexion est un obstacle. " Elle a ajouté : " Va partout où l’on a besoin de toi et accomplis ta mission de sauver les gens. "


Traduit de l’anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2022/5/4/200181.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.