Les pratiquants de Falun Dafa du Portugal demandent la fin de la persécution en Chine à l'occasion de la Journée des droits de l'homme

Pour marquer la Journée internationale des droits de l'homme, les pratiquants de Falun Dafa du Portugal ont organisé, le 11 décembre 2021 des activités dans tout Lisbonne. Au cours de leur rassemblement, ils ont appelé les gens à s'informer sur la persécution de la pratique spirituelle en Chine et à travailler ensemble pour mettre fin à la brutalité du PCC (Parti communiste chinois).

Les pratiquants du Portugal ont organisé une journée d'information à Lisbonne le 11 décembre.

Une manifestation pacifique a également été organisée près de l'ambassade de Chine le matin du 11 décembre. Les pratiquants ont déployé bannières et panneaux véhiculant des messages tels que "Falun Dafa est bon" et "Stop au prélèvement forcé d'organes sur les pratiquants de Falun Dafa en Chine." Ils espèrent que davantage de gens seront informées des violations des droits humains par le PCC et aideront à mettre fin à la persécution.


Cet après-midi-là, les pratiquants ont déplacé leurs activités dans le centre-ville animé de Lisbonne. Ils ont recueilli des signatures appelant à la fin du prélèvement forcé d'organes orchestré par le PCC sur des pratiquants illégalement détenus, et ce de leur vivant. Les personnes qui ont compris les faits ont signé la pétition. Beaucoup ont exprimé leur soutien et dit qu'ils espéraient que leurs signatures seraient utiles.


Le 10 décembre de cette année a marqué le 73e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Cette déclaration stipule que tous les êtres humains naissent libres et égaux et ont droit à la dignité et aux droits fondamentaux. Ceux qui pratiquent le Falun Dafa guidés par ses principes de Vérité – Bonté - Tolérance, deviennent aimables et paisibles à mesure que leur niveau moral et leur bien-être physique s'améliorent. Il est largement reconnu que cette pratique profite à la fois aux personnes et aux pays où elle est pratiquée.


Les pratiquants de Falun Dafa au Portugal ont joint leurs efforts à ceux des pratiquants de pays autres que la Chine pour demander la fin des 22 années de persécution du PCC. Ils espèrent que des efforts concertés à l'échelle mondiale mettront un terme aux crimes contre l'humanité commis par le PCC.


Qu’est-ce que le Falun Dafa ?
Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi, en 1992, à Changchun en Chine. La discipline spirituelle est aujourd'hui pratiquée dans plus de 100 pays et régions. Des millions de gens ont adopté la pratique basée sur le principe de Vérité-Bonté-Tolérance et sur cinq exercices doux et ont constaté une amélioration notable de leur santé et de leur bien-être.


Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a émis le 20 juillet 1999, un ordre d’interdire la pratique.


Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution les 22 dernières années. Le nombre réel serait toutefois beaucoup plus élevé. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leur foi.


Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour fournir en organes l’industrie de la transplantation.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Traduit de l’anglais
Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2021/12/16/197009.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.