Dissocier le symbole 卍 et le signe nazi (2e partie)

(Suite de la 1ere partie)


Chapitre II : Le svastika dans la prophétie Hopi
En Arizona, aux États-Unis, vit le peuple indigène des anciennes tribus Hopi, qui a transmis de génération en génération des prophéties sur l'origine, l'histoire et l'avenir de l'humanité. Il existe un précieux " rocher de prophétie " près d'Oraibi, dans la réserve des Hopis, sur lequel est gravé un soleil radieux, avec un svastika en son centre.


Un chercheur en prophétie Hopi a déclaré que le signe sacré " svastika " représente la puissance spirituelle de l'univers, comme les rayons du soleil, illuminant l'humanité. La figure adulte à gauche symbolise le Grand Esprit.


Le peuple Hopi croit que les gravures sur leur précieux rocher de prophétie ont enregistré ce que Dieu leur a transmis au moment de la création de l'homme. Cette prophétie parle de l'ère où nous vivons actuellement.


Selon les prophéties Hopi : l'année 2000 est approximativement le moment où des choses arriveraient l'une après l'autre, comme des dominos. Tout cela découle de la dégénérescence de l'humanité. Ce qui est sur le point d'arriver s'est déjà passé plusieurs fois dans le passé et cela va provoquer des changements énormes, même la Terre deviendra une autre Terre. La vie aura changé après la période de nettoyage. Il n'y aura plus qu'une seule langue et une seule loi à respecter. Les gens vicieux seront éliminés et les gens bienveillants coopéreront afin de reconstruire un monde nouveau.


Le peuple Hopi a noté que les personnes vivant sur la Terre en ces temps sont les plus chanceuses, lorsque toutes les choses sont en phase d'élimination et de purification. Bien que cela soit très difficile, il est extrêmement glorieux de pouvoir vivre à cette époque et d'être témoin de tout ce qui se passe.


Ils croient que le Créateur a tout créé et domine tout, et que c'est le choix de l'humanité qui va déterminer l’issue finale pour chaque personne. Pendant une certaine période, l'humanité aura à faire son choix final. C’est la période où l'humanité entre dans la "période de l'élimination des vies et du renouveau ". Après cela, les céréales pousseront en abondance, les êtres de niveaux élevés reviendront sur la Terre, et le chemin de la vie sera éternel.


Chapitre III : Le Sauveur est de retour
En novembre 2000, une femme de la région du Midwest des États-Unis a invité des pratiquants de Falun Gong à enseigner les exercices du Falun Gong dans une église. Elle a invité à l’événement quelques personnes de la localité s'intéressant à cette méthode spirituelle. Tous ceux qui sont venus ont été inspirés par le principe du Falun Gong, Vérité-Bonté-Tolérance.


Lorsqu'un pratiquant a expliqué l'emblème du Falun, un participant a déclaré avec enthousiasme : "J'ai déjà vu ce symbole de svastika. Je sais qu'un sage apparaîtra en Orient à cette époque, qui apportera le pouvoir sacré et la justice aux gens de toutes races. J'ai observé l'Asie et j'ai attendu l'émergence de Pahana [selon la prophétie Hopi]. J'ai le sentiment que le Falun Gong est la seule méthode qui peut être reliée à cette prophétie. "


Signes du retour du Sauveur
De nombreuses personnes en Occident savent que la Bible prédit que le Sauveur viendra au dernier moment de l'humanité. Selon les légendes religieuses occidentales, l'un des signes avant le retour du Sauveur serait la restauration d'Israël, et la première génération après l'établissement d'Israël comme nation qui serait en mesure de voir le Messie (le Sauveur).


En Orient, les écritures bouddhistes ont aussi prédit l'arrivée du futur Bouddha Maitreya (le Roi sacré du Falun). Selon les écritures bouddhiques Huilin Yinyi (une collection composite de tous les glossaires de mots et d'expressions scriptuaires compilés pendant et avant la dynastie Tang) :"La fleur d'Udumbara est une fleur de bon augure venant du Ciel et n'existe pas dans le monde ordinaire. Si un Tathagata ou Roi de la Roue d'Or arrive dans le monde humain, avec son immense mérite et sa vertu majestueuse, cette fleur va se manifester."


Il est également mentionné dans les écritures bouddhistes Fahua Wenju (également connues sous le nom de Sūtra du Lotus) que "la fleur mystique Udumbara s'épanouit une fois tous les trois mille ans, et sa floraison annonce l'avènement du Roi de la Roue d'Or."


Le premier signe est apparu en 1948
Le premier signe du retour du Sauveur est apparu après la Seconde Guerre mondiale lorsque l’Agence juive de Jérusalem a publié une déclaration annonçant la " restauration d'Israël" le 14 mai 1948, marquant la fin de milliers d'années d'israélites sans patrie.


Bien que le christianisme, le catholicisme et le judaïsme coexistent dans la société occidentale, la "restauration d'Israël" a toujours été considérée comme très importante pour eux tous, car elle est l'une des conditions du retour du Sauveur. Depuis plus d'un demi-siècle, la société occidentale a toujours été très ferme dans son soutien à Israël, indépendamment des conflits religieux historiques du passé.


Des fleurs d'Udumbara sont apparues pour la première fois en 1997
En 1997, les médias de la Corée du Sud ont pour la première fois rapporté l'apparition de la fleur d'Udumbara dans le temple Cheonggye.


Des fleurs d’Udumbara découvertes sur une statue de Bouddha en Corée du Sud


Plus tard, la floraison de la fleur mystique a également été signalée dans de nombreux autres endroits du pays. Depuis lors, les fleurs mystiques ont également été découvertes dans de nombreux autres pays, notamment au Japon, à Taïwan, en Thaïlande, à Hong Kong, en Malaisie, à Singapour, en Australie, aux États-Unis, au Canada, en Europe et dans diverses provinces de Chine continentale, et très souvent sur des surfaces inhabituelles, comme un cadre de fenêtre, une barre métallique, etc.


Des fleurs d’Udumbara ont été repérées partout dans le monde.


Les noms du Sauveur attendu en différentes langues
Le nom du Sauveur attendu varie selon les différentes langues. Par exemple, le nom en tokharien est Metrak/Maitrak ; en hébreu c'est Masiah, Maitreya en sanskrit, Messiah en anglais, Messie en français et Mile en chinois.


Ji Xianlin (1911-2009) était un idéologue, linguiste, paléographe, historien et écrivain chinois. Il maîtrisait de nombreuses langues, le chinois, le sanskrit, l'arabe, l'anglais, l'allemand, le français, le russe, le pali et le tokharien. Selon ses recherches, le nom Mile en chinois est probablement une traduction directe de Metrak en langue tokharienne dans le Xinjiang.


Les Tochariens étaient un peuple indigène du Xinjiang et sont progressivement devenus l'une des origines ethniques des Ouïghours aux 8e et 9e siècles. Les langues tocariennes et indo-aryennes appartiennent toutes à la famille des langues indo-européennes, mais les Tochariens croyaient au bouddhisme.


Grâce à des études et des recherches comparatives, de plus en plus de personnes se sont rendu compte qu'il existe des similitudes frappantes entre les cultures orientales et occidentales, non seulement dans la manière de vivre, mais aussi dans des domaines d'une grande importance pour l'humanité tout entière, comme l'attente du retour du même Sauveur, même s'il porte des noms différents selon les langues.


Le signe du svastika, qui n'a rien à voir avec les nazis, est respecté et vénéré par l'humanité depuis des milliers d'années en raison de son caractère de bon augure. Le svastika est porteur de l'énorme énergie positive de l'univers, et il est temps de lui rendre son véritable caractère sacré.


New York, 5000 pratiquants forment un immense emblème du Falun..


L'abondance de preuve, présentées à l'humanité que ce soit dans l'histoire lointaine où à l'heure actuelle, a clairement indiqué que le Seigneur Sauveur est déjà revenu avec ce signe auspicieux, et pourtant, combien de personnes sont capables de se reconnecter rapidement avec leur affinité sacrée et de réaliser leurs aspirations tant attendues ?


(Fin)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2021/8/9/194524.html

Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2021/7/11/427931.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.