Danemark : Dix-huit ans de persévérance devant l'ambassade de Chine

Un jour, il y a 18 ans, Xiao Ying, une jeune femme originaire de Chine, a amené sa petite fille de moins d'un an à l'ambassade de Chine à Copenhague, au Danemark, afin de remplir des papiers pour le passeport du bébé. Après qu'elle ait soumis les documents, le préposé de l'ambassade lui a demandé : " Que fait votre mari dans la vie ? ". Elle a répondu : " Celui qui est assis dehors est mon mari ". Puis, voyant des documents diffamant le Falun Dafa affichés dans le hall de l'ambassade, Xiao Ying a dit : " Ces informations ne sont pas vraies. Vous osez encore afficher cela ici ? "


Ceux "assis dehors " à laquelle Xiao Ying faisait référence sont les pratiquants de Falun Dafa, qui méditent quotidiennement devant l'ambassade de Chine à Copenhague. Ces pratiquants sont là pour appeler en silence à la fin de la persécution du Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong). Parmi eux le mari de Xiao Ying, M. Zhu Xuezhi.


Dix-huit ans ont passé. Aujourd'hui, chaque jour ouvrable, les pratiquants de Falun Dafa continuent d'exprimer leur appel silencieux devant l'ambassade. Pourquoi M. Zhu et les autres pratiquants de Falun Dafa ont-ils choisi de méditer devant l'ambassade de Chine ? Qu'ont-ils vécu pendant ces 18 années ?

M. Zhu Xuezhi lance un appel à mettre fin à la persécution devant l'ambassade de Chine

.

Faire son choix
En remontant dans le temps, au début de ce siècle, M. Zhu était un brillant entrepreneur. Lorsqu'il est venu au Danemark pour développer son entreprise, il a contacté les pratiquants locaux de Falun Dafa. À cette époque, les nouvelles concernant la cruelle persécution du Falun Dafa en Chine ne cessaient d'affluer et les pratiquants de l'étranger se rendaient souvent dans les ambassades chinoises de leurs pays respectifs pour demander l'arrêt de la persécution du Falun Gong et montrer leur soutien à leurs compagnons de pratique en Chine.


À ce moment-là, M. Zhu s’inquiétait et hésitait. Il a déclaré : " Le moment où j’allais aller à l'ambassade de Chine rejoindre l'appel équivaudrait à annoncer au monde entier que je suis un pratiquant de Falun Dafa. Pour cela, ma société en Chine serait confisquée par le Parti communiste chinois (PCC). Cependant, si je n'y allais pas, je ne me sentirais pas à l'aise. Le Falun Dafa est si bon et les pratiquants en Chine sont confrontés à une cruelle persécution." Ayant hésité au départ, il n’a pas franchi cette étape.


Cette nuit-là, M. Zhu s'est senti vraiment mal. Il n'arrivait pas à avoir l'esprit tranquille et se sentait si mal à l'aise qu'il n’a pas pu dormir. " Les pratiquants de Falun Dafa vivent selon les principes de la Vérité, la Bonté et la Tolérance pour se cultiver et devenir de bonnes personnes, ce qui profite à tout le monde. Cependant, le PCC a employé toutes sortes de méthodes cruelles pour persécuter les pratiquants de Falun Dafa en Chine, détruisant la bonté dans la nature humaine. Si je ne résiste pas et ne dis pas la vérité aux gens, suis-je encore digne d’ être un pratiquant ? " Alors que ces pensées pénétraient son esprit, il est devenu clair.


Lorsqu'il a de nouveau été informé d'une activité à venir à l'ambassade de Chine, sans aucune hésitation, M. Zhu a décidé d'y aller et d'y participer. Il a dit : " Quoi qu'il arrive, je dois y aller. " Il était intérieurement très calme avec le sentiment de simplement suivre la voie de la bonté.


La nuit interminable continuait, et la persécution du mal se poursuivait. Les pratiquants ont décidé de se rendre à l'ambassade de Chine et de faire entendre leur appel pour que cesse la persécution du Falun Dafa.


Au printemps 2003, les pratiquants de Falun Dafa au Danemark ont commencé à protester pacifiquement devant l'ambassade de Chine pendant une heure chaque jour. Depuis lors, les gens peuvent voir M. Zhu et les autres pratiquants méditer devant l'ambassade de Chine presque tous les jours.


Un guide touristique : " C'est l'une des attractions touristiques du Danemark "
M. Zhu a déclaré : " L'ambassade est l’endroit où les gens peuvent apprendre la vérité à propos du Falun Dafa. Les personnes de l'ambassade de Chine peuvent également voir la gentillesse et la détermination tenace des pratiquants de Falun Dafa. Depuis tant d'années, les habitants des environs, Danois et Chinois qui viennent à l'ambassade pour régler des affaires peuvent tous le voir aussi. Tous ont une chance d’en apprendre davantage sur ce qu'est le Falun Dafa et ce groupe de pratiquants."


Les gens sont progressivement passés de " ne pas savoir " et " ne pas être sûr " à " Je suis au courant " et " Que puis-je faire pour vous ? ". Il y a eu de nombreuses histoires touchantes au cours de ces 18 dernières années. Les quelques années précédentes ont été une période majeure, avec de nombreux Chinois voyageant à l'étranger. De nombreuses personnes venaient à l'ambassade tous les jours. Parfois, de grands bus remplis de touristes chinois visitaient l'ambassade de Chine.


M. Zhu s'est souvenu qu'un guide touristique était venu une fois et avait dit : " J'ai spécialement amené ces gens (touristes chinois) pour qu'ils voient qu'il y a des pratiquants de Falun Dafa à l'étranger". M. Zhu a été profondément ému et a répondu : " Oui, nous sommes ici mus par des pensées bienveillantes, et pour que les personnes de cœur puissent percevoir l'espoir ". Dans d'autres pays, des étudiants chinois ont compris la vérité grâce aux pratiquants qui manifestaient devant leur ambassade, et certains ont fini par les rejoindre pour cultiver."


Les pratiquants ont récemment fabriqué une bannière avec les mots chinois " Quittez le PCC et ses organisations affiliées pour trouver la sécurité et la paix. " M. Zhu a déclaré :" Des opportunités sont offertes à tout le monde, y compris au personnel de l'ambassade. Notre protestation n'est pas dirigée contre eux. La vie est précieuse et nous espérons qu'ils pourront faire le bon choix."


" Je ne fais confiance qu’aux pratiquants de Falun Dafa"
M. Zhu a également déclaré : " Aussi longtemps que nous serons ici, nous rappellerons aux gens que le PCC persécute toujours le Falun Dafa. Jour après jour, année après année, je crois que la sincérité et la gentillesse peuvent dissoudre tous les éléments incorrects. "


Un fonctionnaire de Tianjin, qui travaillait pour le bureau 610, avait accès à des informations sur les pratiquants de Falun Dafa qui étaient persécutés dans la région dont il avait la charge. Il y avait également des informations sur M. Zhu : En raison de sa pratique du Falun Dafa, les trois entreprises de M. Zhu ont été fermées, ses actifs ont été gelés et tous ses employés licenciés. Pourtant rien n’indiquait qu’il ait violé la loi.


Plus tard, ce fonctionnaire est devenu un témoin et a eu la chance de venir à l'étranger pour témoigner des crimes commis par le PCC et le Bureau 610. Comme il connaissait la nature maléfique du PCC, qui tue les gens pour les faire taire et qui dispose d'agents spéciaux dans le monde entier, il était très effrayé et inquiet.


Lorsqu'il a été invité au Danemark pour participer à une réunion sur les droits de l'homme, il a dit : " Je ne fais confiance qu'à M. Zhu, pratiquant du Falun Dafa. J'espère qu'il pourra venir m'accueillir à l'aéroport. " Lorsque les gens connaissent la vérité, ils ne seront plus trompés par les mensonges et feront le bon choix.


Un membre d’un groupe de défense des droits de l’homme : « Je veux interroger l’ambassade de Chine »
Un jour, une militante des droits de l'homme s'est arrêtée pour prendre quelques documents et a posé de nombreuses questions. " Depuis combien de temps êtes-vous tous ici ? ". " Y a-t-il quelqu'un de l'ambassade qui sort pour vous interroger et se montre préoccupé par le problème auquel le Falun Dafa est confronté ? ". Après en avoir appris davantage sur la situation, cette femme s'est mise en colère.


Lorsqu'elle a entendu parler de la persécution du Falun Dafa et du crime du PCC prélevant les organes de pratiquants de Falun Dafa détenus illégalement, elle a été encore plus effarée. Elle a déclaré : " Je vais écrire une lettre à l'ambassade de Chine aujourd'hui pour leur demander pourquoi ils ne sortent pas et n'écoutent pas les voix de ces personnes. Pourquoi des prélèvements forcés d'organes ont-ils eu lieu, et pourquoi personne ne s’y est opposé ? ".


Il y avait aussi des personnes qui travaillent près de l'ambassade de Chine et qui passent tous les jours devant les pratiquants. Beaucoup d'entre eux se sont arrêtés pour prendre les documents et après les avoir lus, ils sont revenus le lendemain pour en savoir plus. Depuis, chaque fois qu'ils passent devant les pratiquants, ils joignent leurs paumes dans un geste de respect ou lèvent le pouce pour exprimer leur soutien.


" Si la persécution ne cesse pas, nous ne nous arrêterons pas ! "
Il y a des écoles maternelles, des écoles, des petits parcs et des bibliothèques près de l'ambassade de Chine à Copenhague. Par conséquent, de nombreux élèves passent chaque jour devant les pratiquants. Certains sont dans des écoles maternelles, d'autres sont des élèves d'écoles secondaires ou primaires.


Les élèves des écoles primaires de premier cycle sont accompagnés par leurs professeurs. Lorsqu'ils passent devant l'ambassade, les enseignants leur expliquent qu'il s'agit de pratiquants de Falun Dafa et que la raison de leur présence est due aux mauvaises actions du PCC persécutant le Falun Gong. Ils répètent également les mots sur la bannière " Falun Dafa Hao "(Falun Dafa est bon). Certains saluent même les pratiquants en chinois.


" Parfois, quand ils voient que nous avons fermé les yeux pour méditer, les élèves qui riaient et plaisantaient se taisent immédiatement en s'approchant de nous et ils passent tranquillement. Ces enfants sont très sensibles et très purs." M. Zhu était très ému. " Cela fait 18 ans que cela dure. Les élèves des écoles maternelles arrivent maintenant à l'âge d'entrer à l'université. Chaque année, il y aura de nouveaux enfants commençant à entrer dans les écoles maternelles et les écoles primaires. Tant de gens en sont venus à savoir ici que " Falun Dafa est bon " et la scène des pratiquants de Falun Dafa méditant tranquillement s'est imprimée dans leur mémoire."


Il n'a pas été facile de persister pendant 18 ans. À la question " Vous est-il arrivé de penser à abandonner ? Vous êtes-vous jamais demandé si tout cela en valait la peine ? " M. Zhu répond : " Même si ce n'est que pour voir ces enfants, vous sentirez que cela en vaut la peine. Pour être exact, il m'arrive de me sentir seul, surtout quand il n’y a que moi. Mais souvent, à ces moments-là, il y a des gens qui posent des questions ou qui me saluent chaleureusement et me font signe." M. Zhu a ajouté : " Je n'y pense pas trop. Notre pensée initiale était : Si la persécution ne cesse pas, nous ne nous arrêterons pas."


Dix-huit ans, c'est presque une génération. La fille de M. Zhu Xuezhi et de Xiao Ying, dont la demande de passeport a été rejetée parce que ses parents pratiquent le Falun Dafa, est devenue un bébé sans nationalité il y a 18 ans. Aujourd'hui, alors qu'elle est sur le point d'obtenir son diplôme d'études secondaires, elle est une jeune femme. M. Zhu a déclaré que, bien qu'il ait perdu de l'argent et des biens, il a vécu pleinement sa vie. C'est parce que tous les pratiquants de Falun Dafa croient fermement que nous avons tous la liberté de croire, que la liberté n'a pas de prix, que la persécution doit cesser et que la conscience reviendra.


Tous les articles, graphiques, et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l’article et un lien vers l’article original.


Traduit de la version anglaise :
Denmark: Eighteen Years of Persistence in Front of the Chinese Embassy

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.