Le sort tragique des enfants dans la Chine d'aujourd'hui

Le célèbre poète Rabindranath Tagore a dit un jour : "Pour chaque enfant qui naît, il apporte avec lui l'espoir que Dieu n'est pas encore déçu par l'homme."


Les enfants sont purs et innocents. Ils sont dans ce monde les plus proches du ciel. La naissance d'un enfant n'est pas seulement une source de joie pour la famille, mais aussi l'espoir d'une nation. C'est pourquoi les personnes clairvoyantes du monde entier s'engagent à assurer une protection saine et parfaite des enfants.


Cependant, au cours des 100 dernières années depuis la fondation du Parti communiste chinois (PCC), non seulement l'ancienne culture traditionnelle de la Chine a été complètement détruite, mais aussi des enfants innocents, dont l'esprit et le corps ont été soumis à des dommages sans précédent.


A l'école, les enfants apprennent une histoire déformée imprégnée de l'idéologie du communisme et de la culture du Parti du PCC ; la culture adulte à prédominance érotique s'attaque sans scrupules aux jeunes filles et leur tend des pièges ; les parents qui sont des travailleurs migrants laissent derrière eux 60 millions d'enfants; les familles « 4-2-1 » (référence aux familles avec quatre grands-parents et deux jeunes parents avec leur enfant unique, compte tenu de la politique de l'enfant unique en Chine) créent continuellement des grands-parents qui adorent leurs petits-enfants et satisfont leurs moindres désirs, des parents qui poursuivent leurs ambitions de manière irréaliste et des enfants qui ne comprennent pas les principes de base de la vie ni comment se comporter.


La Journée des enfants déformée par la doctrine du Parti du PCC
Lors d'un massacre dans le village tchèque de Lidice en 1942 par les nazis allemands, 88 enfants innocents ont péri. Pour condamner un crime aussi pervers, en 1949, la Fédération démocratique internationale des femmes a désigné le " 1er juin " comme Journée internationale de l'enfance. Ce jour-là, le drapeau de la « Journée internationale de l'enfance » (dont une image est disponible sur https://www.crwflags.com/fotw/flags/int-chdn.html) serait hissé.


Le fond vert du drapeau symbolise la vie et la prospérité ; la silhouette humaine en haut symbolise l'amour et la protection des gens par Dieu ; les silhouettes humaines rouges, blanches, jaunes et noires en bas symbolisent différentes races ; l’ensemble représente les continents, indiquant que nous faisons tous partie d'une seule vraie race - la race humaine et le Divin nous aime tous. Nous devons protéger la terre ensemble, nous unir et vivre en harmonie, et créer ensemble un bel avenir.


Cependant, le " Jour de l'enfance " en Chine communiste, les rues sont toujours pleines de drapeaux rouge sang et la journée toujours utilisée pour vanter l'idéologie du PCC. Les enfants des jardins d'enfants doivent chanter des " chansons rouges" et " chanter les louanges de la fête" ; les élèves des écoles élémentaires sont obligés de rejoindre les " Jeunes Pionniers ", de porter des foulards rouges et de jurer de consacrer leur sang et leur vie au PCC.


Le lavage de cerveau forcé du PCC sur des enfants innocents qui ne sont pas encore capables de discerner le bien du mal et sa contamination routinière de l'esprit innocent des enfants font que les jeunes enfants développent une mentalité dépendante et appréciative envers le PCC, au point qu’ils jurent de " donner leur vie au Parti"


Lorsque ces enfants grandissent, ils deviennent plus facilement des " petits roses" (des jeunes qui subissent un lavage de cerveau profond de la part du PCC et qui tentent d'influencer les conversations générales sur les médias sociaux à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine). Un tel lavage de cerveau dès le plus jeune âge a également détruit la Chine en tant que civilisation ancienne dotée d'une culture et de valeurs traditionnelles raffinées, et l'a transformée en un régime totalitaire du PCC.


Comment le PCC a semé la violence et la haine dans l'esprit des enfants
Selon le livre Neuf commentaires sur le Parti communiste, l'ancien président américain Herbert Hoover encourageait les gens à lire le livre du père Raymond J. de Jaegher " L'ennemi intérieur : un témoignage oculaire de la conquête communiste de la Chine ", en disant que le livre était " la réalité du communisme en action dans toute son horreur nue. Je le recommande à mes compatriotes américains qui veulent voir et connaître, en gros plan, la force démoniaque actuellement en liberté dans notre monde."


Le père Raymond, un missionnaire catholique qui a séjourné en Chine entre 1931 et 1945, a décrit les horreurs de la façon dont le PCC obligeait les enfants à regarder le meurtre d'autres personnes.


Dans un récit du livre, le PCC a conduit tous les villageois sur une place publique. Les enfants du village y ont également été conduits par leurs enseignants pour assister à l'exécution de 13 jeunes gens condamnés pour s'être opposés au PCC. Après avoir annoncé des affirmations sans fondement, les autorités ont ordonné aux enseignants - qui étaient devenus pâles de peur - d'ordonner à leurs élèves de chanter des chansons pro-CCP. Pendant qu'ils chantaient, un soldat communiste armé d'une machette en acier est entré en scène.


En marchant vers la première victime, le soldat a tenu la machette des deux bras et a tranché la tête de la victime d'un seul coup. La tête a roulé sur le sol, faisant gicler le sang. Les chants hystériques des enfants ont éclaté en un chaos désordonné, tandis que les enseignants essayaient de les maintenir sur le rythme.


Le soldat a agité sa machette 13 fois et 13 têtes ont roulé. D'autres soldats se sont alors joints à eux, découpant les corps pour retirer les cœurs des victimes pour la cuisson. Tout cela s'est passé devant les enfants. Les élèves étaient pâles d’effroi, certains ont commencé à vomir. Les enseignants ont réprimandé ces élèves en les remettant en rang pour retourner à l'école.


Selon de Jaegher, les enfants ont été contraints d'assister à ces exécutions à plusieurs reprises. Ils sont vite devenus insensibles à la violence et au sang ; certains ont même trouvé de la joie dans ce « divertissement ».


Au fil des ans, le PCC a utilisé des moyens similaires pour transformer l'esprit d'enfants innocents en un esprit d’une perversité diabolique. Leurs tactiques sont peut-être devenues plus obscures, mais la nature et l'objectif n'ont jamais changé, à savoir garder la Chine fermement sous le contrôle du PCC.


Des enfants abandonnés et livrés à eux-même à la campagne
Avec l'urbanisation rapide de la Chine continentale ces dernières années, le fossé entre riches et pauvres s'est rapidement creusé, entraînant la migration d'un grand nombre de travailleurs ruraux vers les villes. Selon un rapport publié par l'équipe de recherche de la Fédération des femmes de Chine en 2013, il y a environ 60 millions d'enfants laissés pour compte à travers la Chine, ainsi qu'un nombre impressionnant de 35 millions de travailleurs migrants des zones rurales cherchant du travail dans les villes, et près de 100 millions d'enfants n'ont pas de famille complète.


Comme les enfants abandonnés sont tenus à l'écart de leurs parents pendant une longue période, un grand nombre d'entre eux ne sont pas en mesure d'acquérir des notions appropriées dans leur éducation. Si l'on ajoute à cela le manque d'enseignants dans les zones rurales, les enfants laissés pour compte sont souvent soumis à un apprentissage des connaissances et à une orientation morale inadéquats. En conséquence, nombre d'entre eux souffrent également de problèmes psychologiques.


Tous ces facteurs défavorables ont conduit à un taux de suicide et de criminalité relativement élevé chez les enfants abandonnés.


Pour donner quelques exemples, quatre enfants laissés pour compte d'une famille de Bijie, dans la province du Guizhou, se sont suicidés chez eux en buvant des pesticides en novembre 2012. L'aîné n'avait que 13 ans et le plus jeune 5 ans. Leurs parents faisaient depuis longtemps de petits boulots ailleurs, les laissant se débrouiller seuls. Quand il a été trop difficile de continuer, leurs jeunes vies ont pris fin dans une telle tragédie.


Dans un autre cas, également en novembre à Bijie, cinq jeunes garçons, le plus âgé ayant 13 ans et le plus jeune 9 ans, sont entrés dans une grande poubelle par une nuit pluvieuse et ont essayé de faire un feu pour se réchauffer. Cependant, ils sont tous morts d'une intoxication au monoxyde de carbone.
Il a été signalé à Bijie en 2014 que 12 écoliers du primaire, le plus jeune n’ayant que 8 ans, ont été violés et maltraités par leur enseignant.


Shi Yanfang, une universitaire de Chine continentale, a souligné dans son article "Pourquoi la délinquance juvénile est-elle si fréquente : Une nouvelle enquête sur les causes de la délinquance juvénile dans notre pays " qu'en 2011, les enfants laissés pour compte en Chine représentaient 20% de la population mineure du pays, mais qu'ils commettaient 70% des délits de délinquance.


Un crime juvénile largement connu a eu lieu dans le nord-est de la Chine en 2019, dans lequel un garçon de 13 ans a violé et tué une fille de 10 ans. Le garçon a été envoyé dans un centre de détention pendant seulement trois ans, et le tribunal a également décidé que ses parents devaient verser à la famille de la victime 1,28 million de yuans à titre de compensation.


La même année, un garçon de 12 ans a tailladé sa mère plus de vingt fois avec un couteau de cuisine simplement parce qu'il n'aimait pas la façon dont elle essayait de le discipliner. Il n'a montré aucun remords pour ce qu'il a fait et a dit : « Je n'ai tué que ma propre mère, pas la mère de quelqu'un d'autre. En fin de compte, il a été libéré sans aucune sanction car il n'avait pas l'âge légal de 14 ans pour encourir une sanction pénale.


Les parents vont aux extrêmes et les enfants souffrent de troubles de la personnalité
Dans l’ancienne Chine, les gens prêtaient attention à la " modération dans leurs paroles et leurs actes " en éduquant les jeunes et leur apprenaient à faire preuve de " bienveillance " en traitant les autres.


Cependant, dans la Chine d'aujourd'hui sous le règne du PCC, deux concepts extrêmes d'éducation des jeunes, à savoir " Papa aigle " et " Gâter à outrance" ,sont largement répandus.


Que signifie être un " Papa aigle " ? Il s'agit d'une méthode d'éducation extrêmement rigoureuse et sous haute pression, visant à empêcher son enfant de perdre au point de départ. Il y a eu un cas bien connu impliquant une célébrité du réseau parental "Le papa de Yide".


Le "papa de Yide" est un blogueur parental bien connu de la ville de Guangzhou, dans la province du Guandong. Lorsque "Yide" avait moins d'un an, sa mère est partie et son père est devenu un père célibataire. Il a quitté son emploi de superviseur et a emmené son fils vivre à la campagne, où il a construit une petite ferme pour son fils. Son entreprise est rapidement devenue un lieu d'enseignement réputé et de nombreuses mères de Guangzhou s'y sont rendues pour profiter de son expérience dans l'éducation de son fils.


Pendant dix ans, le papa de Yide n'a jamais cuisiné le même plat pour son fils. Afin de garder une trace détaillée de l'éducation de son fils, il a pris 200 000 photos de Yide et a usé 5 appareils photo. En même temps, il a publié deux livres sur la façon dont il éduquait son fils. Cependant, bien que Yide ait obtenu son diplôme d'études secondaires avec des performances exceptionnelles et ait été admis dans une prestigieuse université américaine, il a souffert d'une grave dépression et s'est finalement suicidé, laissant son vieux père et de nombreux autres avec des doutes et des regrets infinis.


"Le papa de Yide " est un lettré aux bonnes manières, mais son éducation parentale a ignoré les besoins psychologiques d'un jeune enfant, ainsi que la vertu morale et la bienveillance. Sa pensée et sa conduite ont hérité de la culture du parti du PCC. Afin de "s'élever au rang de grande puissance", le PCC dirige la Chine en soumettant le pays tout entier à une surveillance globale.


Contrairement à " Papa aigle " ou " Maman tigre ", de nombreux autres parents optent pour " gâter à l’excès " ou l' "éducation en liberté " avec des " caractéristiques chinoises " distinctives.


En raison de la destruction complète de la culture traditionnelle chinoise par le PCC pendant la " Révolution culturelle ", des générations de Chinois ont été privés de la possibilité de recevoir une éducation traditionnelle et, par conséquent, ils ont peu de compréhension de l'éthique et de la morale, et se comportent souvent de manière inappropriée.


En outre, la politique de la famille à enfant unique, entrée en vigueur en 1979, a produit des lots de petits "empereurs" et "princesses" terriblement gâtés par leurs parents et grands-parents. Ils étaient capables de jouer à des jeux sur des téléphones portables avant même d'avoir appris à lire ou à écrire, de naviguer sur "TikTok" tout en prenant leur repas et de piquer une grosse colère chaque fois qu'ils n'arrivaient pas à leurs fins. Par conséquent, ils sont devenus très jeunes des petits maîtres égoïstes, à sang froid et rebelles au sein de leur famille.


Selon un reportage publié en 2015, lorsqu'une jeune fille de 13 ans a appris que sa mère était enceinte d'un deuxième enfant, elle a menacé ses parents en faisant l'école buissonnière, en fuguant, en tentant de se suicider, etc. jusqu'à ce que sa mère soit obligée d'avorter. À ses yeux, ses parents n'ont pas la moindre indépendance ni la moindre liberté de choix, car leur existence même est fondée sur ses intérêts et ses besoins, et elle obtiendrait ce qu'elle désire par tous les moyens.


Pensez-y, comment pourrions-nous nous attendre à ce que des enfants comme elle soient gentils avec les autres et bénéficient aux autres et à la société en grandissant ?


Cas fréquents de jeunes filles violées en Chine
D'autre part, on entend souvent parler de viols et d'abus sexuels de jeunes filles mineures en Chine. Scandalisés par ces crimes horribles, les gens ne peuvent s'empêcher de se demander ce qui ne va pas dans cette société.


Le fait que des agents de sécurité, des enseignants et des fonctionnaires comptent parmi ces criminels psychopathes témoigne de la triste réalité : de tels abus sont largement répandus et acceptés à tous les niveaux sociaux dans la Chine d'aujourd'hui, conséquence inévitable du feu vert donné par le PCC à l'industrie pornographique.


Bien que le grand public et les parents des victimes aient réclamé la peine capitale pour les auteurs de ces actes brutaux, le PCC a fait preuve d'une grande indulgence à leur égard en définissant leur crime comme de la "prostitution avec des mineures" au lieu du délit beaucoup plus grave de "viol".


Il y a eu un cas notoire à Xishui, dans la province de Guizhou, dans lequel des fonctionnaires du gouvernement du PCC ont participé au viol d'un grand nombre de jeunes filles mineures à de nombreuses reprises entre 2007 et 2008. Cependant, ils n'ont été condamnés que pour "prostitution avec des filles mineures" lors du procès judiciaire.


Ce jugement outrageusement indulgent a provoqué un grand tollé sein de la population. Cependant, ce n'est que le 29 août 2015 que le PCC a aboli à contrecœur cette disposition sur la "prostitution avec des filles mineures" sous une forte pression sociale de tous les milieux.


Les enfants en Chine n'auront la sécurité et l'avenir que s'ils ont Vérité-Bonté-Tolérance dans leur cœur.Que deviendront nos enfants, notre société et notre nation, si nous continuons à vivre dans un environnement imprégné d'utilitarisme, de lutte les uns contre les autres et de haine ? Tous ceux qui se soucient de l'avenir de la Chine devraient réfléchir profondément à cette question d'une grande urgence et importance. Que pouvons-nous faire en termes d'éducation de nos enfants dans un environnement digne d’un purgatoire sous l'emprise des griffes du PCC pervers ? En fait, il existe des moyens très judicieux et efficaces d'aider nos enfants.


Tout d'abord, nous devons faire de notre mieux pour aider les enfants à rester à l'écart de la culture du parti anti-nature et anti-humanité du PCC en démissionnant des organisations du PCC, y compris la Ligue de la jeunesse et les jeunes pionniers, et les aider à apprendre à respecter la nature, respecter la vie, respecter la bonté humaine et la liberté de pensée.


Deuxièmement, les parents doivent apprendre à créer un environnement sain pour que leurs enfants puissent apprendre et grandir. Il ne faut jamais aller à l'extrême dans l'action, mais adopter les approches les plus appropriées, à l'aulne de Vérité, Bonté et Tolérance, les trois principes du Falun Dafa, une ancienne discipline corps-esprit.


Bien que le Falun Dafa fasse l'objet d'une persécution cruelle depuis 22 ans de la part du PCC, il y a encore d'innombrables personnes dans le monde qui poursuivent assidûment la pratique et qui bénéficient de grands avantages, tant sur le plan physique que mental, en adhérant au principe de Vérité-Bonté-Tolérance dans leur vie quotidienne.


De nombreux enseignants, étudiants, parents et professeurs ont partagé leurs expériences sur Minghui.org à propos d'histoires d'éducation réussies grâce aux enseignements du Falun Dafa.
Un parent a déclaré : " Ma fille Wenwen a 11 ans. Elle est maintenant plus disciplinée, moins têtue, plus tolérante et plus ouverte d'esprit. En étudiant le Fa, Wenwen est devenue plus sage. Il lui est facile d'apprendre à l'école et de faire ses devoirs. Elle peut apprendre n'importe quelle compétence." Son père est professeur de piano, mais Wenwen peut apprendre seule. Elle étudie la plupart du temps. Elle sert également d'assistante pour les élèves de piano de son père.


" Pendant la pandémie, Wenwen a suivi des cours de danse et de peinture en ligne et s'est rapidement améliorée. En quelques mois, ses compétences ont atteint le niveau des autres enfants. Son changement le plus marquant après avoir pratiqué Dafa est qu'elle peut se calmer." Quoi qu'elle fasse, elle peut se concentrer pendant longtemps et n'a pas besoin de la surveillance de ses parents. Elle suit le principe Vérité-Bonté-Tolérance dans sa vie quotidienne et est devenue très clairvoyante lorsqu'il s'agit de discerner ce qui est bien et mal.


Logan est un garçon qui était accro aux jeux vidéo et ne pouvait pas se contrôler. Il jouait la majeure partie de la journée et ses yeux, son cou et ses mains étaient toujours en mouvement.


Après avoir étudié les enseignements du Falun Dafa avec d'autres jeunes, en particulier les enseignements de Maître Li sur la question des jeux vidéo, il s'est désintéressé de jouer à ces jeux. Il a appris à utiliser le principe de Vérité-Bonté-Tolérance pour juger ce qu'il devrait et ne devrait pas faire.
"Il peut aussi endurer plus d'épreuves, et est devenu meilleur pour distinguer le bien du mal, rejeter les choses déformées, aider aux tâches ménagères, faire la vaisselle, passer l'aspirateur et ranger sa chambre. Il apprend aussi facilement, et le professeur de sa classe de peinture est très impressionné par ses progrès", ont déclaré ses parents.


Ruirui, 12 ans, avait une forte personnalité et était têtu. Sa mère avait du mal à l'éduquer à cause de son caractère rebelle. Après avoir participé à l'étude en groupe des enseignements du Falun Dafa, il est devenu paisible et gentil, et cela se voit sur son visage.


En 2021, un enseignant lui a fait savoir qu'il était devenu plus tolérant. Un enfant atteint de TDAH (Trouble du déficit de l'attention) dans sa classe intimidait souvent Ruirui. Auparavant, Ruirui se défendait. Maintenant, il est tolérant avec l'enfant. Quelle que soit la façon dont il est malmené, il ne le prend pas à cœur et aide souvent l'enfant.


Les principes universels de Vérité-Bonté-Tolérance ont éclairé et profité à d'innombrables personnes dans le monde entier et fournissent des conseils indispensables, non seulement pour l'éducation de nos jeunes, mais aussi pour l'amélioration de l'humanité tout entière.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
Tragic Plight of Children in Today’s China

Version chinoise:
中国儿童的未来与希望何在

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.