Question à la région de La Réunion pour la Journée de soutien aux victimes de la torture : Est-il bon d'entretenir des partenariats étroits avec un régime criminel ?

Manifestation du 30 juin devant l'Hôtel de Région de la Réunion- Photo Eveil de Chine


Selon l’article de Clicanoo, Journal de l'île de La Réunion, : "Des transplantations d'organes sont réalisées de force sur des prisonniers",

" Des hommes emprisonnés, des corps ensanglantés, des manifestants réprimandés... Accrochées à un panneau d'affichage, des photos montrent l'horreur. Devant l'hôtel de Région de La Réunion, le collectif Ouïghours de La Réunion et l'association Éveil de Chine ont organisé une manifestation hier, en commémoration de la Journée mondiale de soutien aux victimes de la torture, proclamée par l'Organisation des nations unies (ONU)...

“Nous entendons beaucoup de discours très positifs sur la Chine, mais une réalité existe : dans ce pays, des crimes contre l'humanité sont en cours, les droits de l'Homme sont violés, des groupes sont persécutés”, alerte Frédéric Gialacone, de l'association Éveil de Chine.


L’article poursuit :
" C'est ainsi qu'Éveil de Chine et le Collectif Ouïghours de La Réunion demandent à la Région de mettre fin à la convention de jumelage avec Tianjin, signée en 2014.

Nous savons que des transplantations d'organes sont réalisées de force sur des prisonniers vivants et évidemment sans leur consentement”, martèle Frédéric Gialacone. “Nous savons aussi que la ville de Tianjin est un haut lieu du tourisme de transplantation. Dans cette ville, une dizaine d'hôpitaux réalisent des milliers de greffes par an avec un délai de transplantation de quinze jours”.


L’article mentionne également qu’ "En plus des Ouïgours, d'autres minorités sont persécutées par le gouvernement chinois. Parmi elles, les Tibétains, les chrétiens, les Mongols mais aussi les pratiquants du Falun Gong (ou Falun Dafa). "


Suit un court historique sur l’apparition puis le développement de la pratique en Chine d'abord " encouragée par le gouvernement chinois, elle est réprimée dès 1999. En raison de sa trop grande popularité qui effraie alors Pékin. "


Ce jusqu’aux premiers témoignages de prélèvement forcé d’organes :
" En 2006, David Matas, avocat des droits de l'homme et David Kilgour, ancien secrétaire d'État canadien à l'Asie-Pacifique, ont mené une enquête sur les allégations de prélèvements forcés d'organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine. En 2007, les Nations unies rapportent que “les pratiquants de Falun Gong représentaient 66% des victimes de torture présumée pendant leur détention par le gouvernement”. Depuis, les rapports se sont multipliés à ce propos."


L’article donne ensuite la parole à un des six membres d’une famille chinoise réfugiée à La Réunion depuis le début de l'année 2020 : “Un jour, la police m'a arrêté sans raison, a prélevé mon sang, mes empreintes digitales, ma salive et mon urine”, témoigne Tuan*... Terrifiée à l'idée d'être emprisonnée, la famille décide de fuir … "


* nom d'empreint


Lire les articles parus sur le sujet :
https://clicanoo.re/Societe/Article/2021/06/30/Prelevements-dorganes-forces-ils-demandent-la-fin-du-jumelage-entre-la-0
https://clicanoo.re/Societe/Article/2021/07/01/Des-transplantations-dorganes-sont-realisees-de-force-sur-des
https://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2021/06/30/journee-internationale-des-victimes-de-la-torture-des-associations-se-mobilisent-pour-le-peuble-ouighour-devant-la-region,137483.html


Messages de soutien

Les élus Nathalie Bassire (Députée de la Réunion), David Lorion (Député de la Réunion) et Jean-François Nativel (Conseiller Départemental de La Réunion), ont envoyé des messages de soutien, et également Vanessa MIRANVILLE, Maire de La Ville de La Possession, qui déclarait :

" Le respect de la dignité et de la vie humaine sont des valeurs qui nous sont chères et fondamentales. Nous nous associons à votre association pour demander que ce respect de l'humain soit de mise et que tout acte de torture puissent cesser et tenons à apporter notre soutien aux différentes communautés : Ouîghours, Falun Gong, Chrétiennes, Tibétaines...


Il est encore difficile de concevoir que de telles pratiques sévissent jours après jours au niveau de la communauté mondiale et spécifiquement envers des communautés cibles.


Ces actes meurtrissent mon cœur et mon âme. La journée Internationale de soutien aux Victimes de la Torture illustre la nécessité d'honorer et d'aider les victimes et les survivants à travers le monde. Je tiens à apporter mon soutien aux associations et collectifs qui se battent pour la liberté des Nations
".

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.