Le summum des techniques de la danse classique chinoise présenté pour la toute première fois en ligne


Le 31 mai, à 20 heures, heure avancée de l’Est (HAE), Shen Yun, la première compagnie de danse et de musique classique chinoise au monde, a présenté en première mondiale " A Showcase of Shen Yun Dance Techniques " (Démonstration des techniques de danse de Shen Yun). Le programme présente deux techniques de danse classique chinoise perdues depuis longtemps : " shen-dai-shou " (le corps dirige les bras) et " kua-dai-tui " (les hanches dirigent les jambes). Ces deux techniques représentent le sommet absolu en matière de techniques de danse, et la présentation qu'en ont fait les artistes de Shen Yun marque une nouvelle ère de la renaissance de la culture traditionnelle.


" Shen-Dai-Shou " et " Kua-Dai-Tui "
Selon le site web de Shen Yun, " perpétuant 5 000 ans de culture chinoise, fondée sur l'esthétique traditionnelle, la danse classique chinoise était autrefois transmise au sein du peuple, dans les cours impériales et dans les pièces de théâtre anciennes. Pendant des milliers d'années, elle a été constamment affinée, pour finalement devenir la vaste forme de danse distinctement chinoise que nous connaissons aujourd'hui." Plus précisément, la danse classique chinoise se concentre sur le shen-yun (port), le shen-fa (forme) et les techniques.


"La danse classique chinoise, les arts martiaux et la danse lyrique sont l'essence même de la sphère culturelle chinoise. Au fil des ans, ils se sont influencés et ont appris les uns des autres. Leurs objectifs sont différents, mais leurs mouvements, leurs postures (shen-fa) et leurs sentiments sont similaires. En matière de shen-fa, la plus grande réussite est le “shen-dai-shou” (le corps guide les bras), qui a été transmis pendant des milliers d'années, et pourtant aujourd’hui personne ne sait comment le faire ou ne comprend vraiment comment l'appliquer.


"Le Shen-dai-shou est une méthode que toutes sortes de formes de danse et d’arts de la scène ont constamment recherchée. C'est une technique de danse que les gens recherchent depuis l'Antiquité, quelque chose dont les gens ont parlé, mais que personne ne peut faire – c'est le plus haut niveau d'expression artistique par le mouvement physique. Le fondateur, directeur artistique et créatif de Shen Yun Performing Arts, M. D.F., est celui qui a transmis cette méthode. De plus, shen-fa, possède également la méthode encore meilleure du “kua-dai-tui” (les hanches dirigent les jambes), dont les gens modernes n'ont même pas entendu parler – une forme d'art entièrement perdue. Ayant bénéficié pour cette méthode de l'enseignement personnel de M. D.F., Shen Yun la présente à présent au public."


Héritage et perte de l'essence culturelle
La civilisation chinoise a une histoire de 5000 ans. Également connue comme une culture d’inspiration divine, ses connotations intérieures sont vastes et profondes. L'histoire de la Chine montre à travers son évolution que l'essence de la culture chinoise s'est transmise principalement de deux manières : par les traditions familiales et par les maîtres enseignant à leurs disciples.


En ce qui concerne les traditions familiales, nous connaissons, grâce aux livres et aux œuvres d'art anciens, le dicton "transmettre au fils, pas à la fille". Cela signifie que tout ce qui est transmis d'une génération à l'autre, qu'il s'agisse de livres secrets ou de compétences rares, est uniquement transmis aux fils, pas aux filles, et encore moins aux personnes extérieures à la famille. Si un homme n'avait pas de fils, ses compétences rares seraient perdues à jamais.


Prenons comme exemple deux généraux renommés sous l’empereur Taizong de la dynastie Tang, Luo Cheng et Qin Qiong. Ils étaient cousins et bons amis. Ils se sont promis de s'enseigner mutuellement les compétences exclusives en arts martiaux héritées de leur famille respective, à savoir la lance de la famille Luo et le jian (une arme en forme de prisme) de la famille Qin. Mais chacun des deux hommes, en transmettant à l'autre ses compétences rares, en a omis la partie la plus avancée.


Ce qu'ils ont fait a été interprété par de nombreuses personnes comme étant un moyen d'empêcher l'autre de devenir supérieur. En réalité, il se pourrait que, lorsqu'ils ont appris leurs compétences exclusives de leurs pères respectifs, on leur ait dit de les transmettre uniquement à un descendant mâle de la famille immédiate, et non à un cousin, et ils n’auraient pas violé une telle tradition.


Concernant la transmission de compétences de maître à disciple, nous pouvons nous pencher sur l'histoire de Zhang Liang. En tant que stratège, Zhang est l'un des trois héros qui ont contribué à l'établissement de la dynastie Han. Sa rencontre avec Huang Shigong est une anecdote chinoise classique. Les livres d'histoire contiennent peu d'informations supplémentaires à propos de Huang, si ce n'est qu'il possédait le livre Liu Tao (Six Arcanes stratégiques, également connu sous le nom de Taigong bingfa ou L'Art de la guerre du Taigong), un traité de stratégie civile et militaire écrit par Jiang Ziya, un ancien sage. Huang cherchait quelqu'un à qui transmettre ce livre. Il existe un dicton dans la culture traditionnelle chinoise " c'est le maître qui cherche un disciple doté de potentiel ".


Après plusieurs tests, il accepta Zhang comme disciple et lui enseigna ce livre rare. Plus tard, Zhang a aidé Liu Bang à établir la dynastie Han. Maintenant, ce traité a été transmis au Japon et à certains pays européens en tant que précieux héritage de l'humanité.


Si Huang n'avait pas rencontré quelqu'un d'aussi bon que Zhang, ce traité rarissime aurait pu être perdu pour l'histoire.


Ces deux exemples nous aident à comprendre comment l'essence de la culture chinoise a été héritée et perdue au cours de l'histoire. Il pourrait y avoir d'autres raisons, plus profondes, pour lesquelles les choses se sont passées ainsi, mais elles n'entrent pas dans le cadre de cet article.

Le 31 mai à 20 heures (HAE) (le 1er juin à 8 heures, heure de Pékin) a été diffusé en ligne "A Showcase of Shen Yun Dance Techniques », un rare régal artistique et spirituel. Les sites web sont les suivants : https://www.shenyuncreations.com/ (anglais) et https://www.shenyuncreations.com/zh_tw/ (chinois).


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.