La police de Hong Kong arrête huit personnes soupçonnées d'avoir vandalisé les stands d'information du Falun Dafa

Suite à une série d'attaques des stands d'information du Falun Dafa à Hong Kong par des vandales qu'on pense être engagés par le Parti communiste chinois (PCC), la police de Hong Kong a annoncé le 22 avril 2021 qu'elle avait arrêté huit hommes. Elle a également appelé le public à ne pas attenter à la loi et a rappelé aux gens que les dommages criminels sont un crime grave passible d’une peine de prison maximale de 10 ans.


Du 2 au 9 avril de cette année, en une semaine, au moins six sites d'information du Falun Dafa ont été vandalisés pas moins de 12 fois.


Dans le communiqué publié par la police, celle-ci a reçu les 2 et 3 avril des rapports de plusieurs personnes donnant des informations sur les dommages causés à des sites dans les districts de Mong Kok, Wong Tai Sin, Hung Hom et Wan Chai. Plus de 90 éléments de signalisation et du matériel promotionnel d'une valeur d'environ 30 000 HKD ont été détruits lors de ces attaques.

Du 2 au 9 avril de cette année, en une semaine, au moins six sites d'information du Falun Dafa ont été vandalisés pas moins de 12 fois.


Malgré des tentatives répétées de vandalisme sur les sites, les pratiquants de Falun Dafa à Hong Kong ont poursuivi leurs efforts de sensibilisation sans interruption. Voici des photos du site de la rue Soy à Mong Kok prises le 23 avril 2021.


La police de Hong Kong: les dommages criminels passibles d'une peine de prison
Les attaques font l'objet d'une enquête de la part de l'unité criminelle régionale de West Kowloon. Des policiers ont arrêté quatre hommes âgés de 25 à 46 ans à Tuen Mun, Ngau Tau Kok, Yau Ma Tei et la ville fortifiée de Kowloon entre le 14 et le 17 avril. Ces suspects ont été libérés sous caution et doivent se présenter à la police à la mi-mai. Quatre autres hommes âgés de 31 à 52 ans ont été arrêtés dans les districts de Wong Tai Sin, Mong Kok, Kwai Chung et Cheung Sha Wan les 21 et 22 avril. Ils sont actuellement détenus.


Quatre voyous ont saboté le site d'information du Falun Gong dans la rue Soy, Mong Kok le 2 avril 2021.


Selon le communiqué de la police, l'affaire est toujours en cours d'investigation et d'autres arrestations ne sont pas exclues


La police a également rappelé aux habitants que ces infractions contre les biens sont passibles de peines sévères pouvant aller jusqu'à dix ans de prison. Ils ont encouragé les résidents à exprimer leur opinion par des moyens légaux. Ils ont réaffirmé que toute personne ayant commis un crime ferait l'objet d'une enquête, quels que soient ses antécédents.


Selon la police, la plupart des suspects arrêtés ont des antécédents mafieux. Ils enquêtent actuellement sur le motif de ces attaques.


Les pratiquants de Falun Dafa exhortent le public à ne pas aider la persécution du PCC
Les pratiquants de Falun Dafa à Hong Kong se sont félicités de l'arrestation des vandales. Une pratiquante, Zhou Sheng, a déclaré que davantage de policiers en civil patrouillaient sur les sites d'information pour renforcer la sécurité et empêcher les vandales de continuer à endommager les kiosques. Elle a également exprimé son appréciation pour la police dans l'exercice de ses fonctions.

La pratiquante Zhou Sheng espère que les gens n'aideront pas le PCC à persécuter les pratiquants en échange d’un gain dérisoire


Elle a offert un conseil à ceux qui ont agressé les pratiquants:"Après vous avoir utilisé le PCC ne prendra plus soin de vous. De nombreux fonctionnaires corrompus qui ont participé à la persécution des pratiquants de Falun Dafa en Chine, y compris Bo Xilai et Zhou Yongkang, ont été punis pour leurs crimes les uns après les autres."


Elle a déclaré que les vandales ont reçu de petits pots-de-vin de la part du PCC, mais que Hong Kong est un État de droit et que ceux qui commettent un crime devront en payer le prix. Elle leur a recommandé de lire le livre Neuf commentaires sur le Parti communiste et de comprendre la véritable nature du régime chinois. "Les leçons de l'histoire ont montré que l'on ne peut se fier à aucune promesse faite par le PCC", a-t-elle déclaré.


Mme Chen (alias), qui a été témoin du sabotage d'un stand d'information du Falun Dafa à Mong Kok, a critiqué le PCC pour avoir semé la terreur à Hong Kong.


Mme Chen (alias) a été témoin du sabotage du stand d'information du Falun Dafa dans le district de Mong Kok. Elle a critiqué le PCC qui terrorise les citoyens. "On n'est plus en sécurité à Hong Kong. Je suis terrifiée à l'idée de sortir parce qu'on ne sait pas qui sont ces gens. Le PCC a détruit Hong Kong."


Elle espère que le gouvernement de Hong Kong pourra aider le peuple plutôt que de le traiter comme un ennemi.


En décembre 2020, un vandale pro-PCC a attaqué six stands d'information en une semaine. Il a ensuite été arrêté et l'affaire est traitée par le département d'enquête criminelle de Mong Kok.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
Hong Kong Police Arrest Eight People Suspected of Vandalizing Falun Dafa Information Booths
Version chinoise:
香港真相点遇袭案-警方拘捕八名嫌疑人

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.