La réalité derrière la puissante économie chinoise (2e partie ): La guerre sans restriction du PCC contre le monde


La première partie de cette série explique comment le Parti communiste chinois (PCC) a asservi les Chinois et volé la richesse qu'ils ont créée. Bien que la Chine soit la deuxième économie mondiale, ce sont les fonctionnaires du PCC qui en ont réellement récolté les bénéfices.


En plus d'exploiter les Chinois, le PCC a également fait progresser l'idéologie communiste dans le monde entier, menaçant les valeurs universelles et la moralité.


Guerre sans restriction
Les militaires du PCC ont évoqué pour la première fois en 1999 le concept de "guerre sans restriction" comme une stratégie à long terme contre les États-Unis et, plus largement, l'Occident.


Contrairement à la guerre traditionnelle, qui se concentre sur les actions militaires et minimise les pertes civiles, le concept de guerre sans restriction englobe tous les moyens possibles. Il s'agit notamment de la guerre traditionnelle, des guerres commerciales, des attaques terroristes, des dommages écologiques, de l'interférence des réseaux, de l'épuisement des ressources, de l'intrusion des médias, de la manipulation financière et de l'infiltration culturelle.


En d'autres termes, le PCC voit chaque partie de la société comme une zone de guerre.


Comment le PCC utilise les entreprises occidentales pour son propre bénéfice
Premièrement, le PCC séduit les entreprises occidentales en créant l'illusion qu'il est plus facile de faire de l'argent en Chine que dans leurs pays d'origine, où les gouvernements et le secteur privé sont séparés et où la concurrence est essentielle. Les gouvernements occidentaux réglementent les industries mais n'interviennent pas dans les opérations commerciales du secteur privé. Il y a aussi les médias indépendants qui aident à surveiller les comportements inappropriés.


En Chine, cependant, le PCC est à la fois un joueur et un arbitre, le gouvernement possédant et contrôlant de nombreuses entreprises qui constituent la majorité de l'économie chinoise. Les entreprises privées ne sont autorisées à opérer que dans les secteurs non critiques de l'économie. En outre, tous les médias appartiennent au PCC ou sont contrôlés par lui, et ils disent tout ce que le PCC veut que les gens entendent.


Les entreprises étrangères sont également contraintes de renoncer à leurs principes. Elles soudoient les fonctionnaires du PCC au nom du "respect de la culture locale", ignorent les violations des droits de l'homme commises par le PCC et profitent de l'asservissement du peuple chinois par le PCC tout en détruisant l'environnement du pays. De temps à autre, elles doivent également s'exprimer au nom du PCC dans leur propre pays.


Beaucoup de ces entreprises étrangères trouvent que leur lune de miel avec le PCC est de courte durée. Le PCC ne veut pas leur donner de l'argent pour toujours ; son véritable objectif est de dominer le monde et de s'enrichir. Il est plus facile d'y parvenir par le biais d'entreprises chinoises, sur lesquelles il exerce un contrôle total.


L'une des façons dont le PCC donne aux entreprises chinoises un avantage dans la concurrence mondiale est de faciliter le vol de propriété intellectuelle. En échange de l'aide qu'il apporte aux entreprises occidentales pour générer des profits, le PCC oblige ces entreprises à céder à leurs partenaires chinois leur propriété intellectuelle, leurs procédés de fabrication et autres connaissances exclusives. Ces entreprises chinoises commencent alors à fabriquer les mêmes produits à moindre coût et à s'emparer du marché, le tout avec un investissement minimal dans la recherche et le développement.


Il y a trente ans, le PCC a utilisé cette technique pour faire venir des fabricants japonais et coréens de lave-linge, de sèche-linge et de téléviseurs. Après avoir appris leurs technologies, les marques chinoises les ont chassés de Chine et ont commencé à les concurrencer sur le marché mondial.


Faire porter le fardeau financier au peuple chinois
Pour aider ses entreprises à gagner sur le marché international, le PCC en fait porter le coût au peuple chinois.


Par exemple, Huawei vend 40 % moins cher que les entreprises occidentales stations de base de réseau et équipement de mise en réseau 5G. Lorsque Huawei signe un contrat avec un client international, la banque publique China Development Bank propose un prêt à l'acheteur et transfère immédiatement l'argent à Huawei. Si le client ne peut pas rembourser le prêt, Huawei ne subit pas de perte. Au contraire, la China Development Bank absorbe la perte, qui est ensuite supportée par le peuple chinois.

Huawei a enregistré un bénéfice net de 47,5 milliards de yuans (7,2 milliards USD) en 2016, mais la China Development Bank a enregistré une perte de 82,8 milliards de yuans (12,6 milliards USD). La banque a perdu 257,3 milliards de yuans (39,2 milliards USD) entre 2013 et 2017 alors que le bénéfice de Huawei n'a cessé d'augmenter. Ce type de soutien par une banque d'État est un avantage que les entreprises occidentales n'auront jamais.


Le PCC pousse Huawei sur le marché international car il a besoin de l'entreprise pour espionner les télécommunications dans le cadre de sa guerre de réseau sans restriction et de sa guerre de l'information contre le monde. Huawei aide le PCC à surveiller et à voler des informations sur les personnes en Chine et dans le monde.


Les alliés du PCC
Pour gagner dans une guerre sans restriction, le PCC recrute les élites mondiales dans le cadre de sa stratégie de front uni. Il attire les dirigeants dans les domaines de la politique, de l'économie, de la culture, de l'éducation et des médias avec de l'argent, des actions et des faveurs sexuelles qui peuvent être utilisées pour le chantage.


En retour, certains dirigeants politiques et d'entreprises font l'éloge du PCC et encouragent leurs gouvernements à collaborer avec le régime communiste au nom de la mondialisation. Ils ferment également les yeux sur les violations des droits de l'homme commises par le PCC, l'intimidation des entreprises occidentales, l'infiltration dans les pays occidentaux et la persécution des minorités religieuses et ethniques. La liste comprend également le crime le plus odieux contre l'humanité : le prélèvement d'organes sur des prisonniers de conscience encore vivants, principalement des pratiquants de Falun Gong, mais aussi des Ouïghours et d'autres groupes minoritaires.


Le combat de Trump contre le PCC
Les États-Unis ne se sont réveillés que lorsque Donald Trump Jr.est devenu président en 2016.


Comme d'autres présidents américains, Trump avait initialement l'espoir que le PCC honore ses promesses au monde, comme l'ouverture du marché chinois, comme il l'avait promis lors de son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce en 2000. Il avait espéré utiliser la négociation pour modifier le comportement du PCC et initier un changement structurel en Chine, afin que la Chine suive les règles du marché capitaliste et soit un acteur équitable. Cela aurait été très bénéfique pour le peuple chinois et pour le monde entier.


Mais ce changement structurel exigerait que le PCC renonce à son privilège spécial, réduise sa capacité à asservir les Chinois et, plus important encore, perde peut-être son pouvoir.


Peu importe le nombre de promesses que le PCC fait au monde, il ne les honore pas. Dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, le PCC a joué de nombreuses tactiques de voyou. Il a accepté les conditions commerciales, mais les a complètement rejetées par la suite. Finalement, Trump a forcé le PCC à signer l'accord commercial le 15 janvier 2020.


Cependant, ce que Trump ne savait pas, c'est que le PCC a couvert l'épidémie de COVID-19 en Chine lorsqu'il a signé l'accord. La pandémie s'est ensuite propagée et a entraîné l'économie et le commerce mondiaux dans sa chute, rendant l'accord commercial entre les États-Unis et la Chine impossible à mettre en œuvre.


L'administration Trump a commencé à prendre conscience de la véritable nature du PCC et de sa menace pour le monde. Elle a alors adopté une position beaucoup plus dure contre le PCC. Le combat de Trump a eu un impact négatif sur les alliés du PCC aux États-Unis qui engrangeaient de l'argent en provenance de Chine, et ces alliés ont à leur tour favorisé un candidat "modéré" à la présidence lors des élections de 2020.


Comment le monde peut-il gagner contre le PCC
Les élites américaines qui ont soutenu le PCC devraient se rendre compte que le PCC n'a pas l'intention d'être leur ami pour toujours, comme l'histoire l'a montré.


Pendant la guerre civile en Chine, de 1946 à 1949, le PCC a formé un front uni avec les propriétaires d'entreprises, les universitaires et d'autres partis politiques. Après avoir pris le pouvoir, cependant, le PCC s'est rapidement retourné contre ces groupes : il a éliminé (y compris physiquement) la classe capitaliste, muselé les universitaires et les partis politiques et mis de nombreux intellectuels dans des camps de travail.


En Chine, les grands hommes d'affaires n'ont généralement pas la vie longue. Toutes les quelques années, le gouvernement en démolit un groupe sous l'accusation de corruption et confisque leurs biens.


Le PCC n'a jamais respecté les droits de l'homme. Son objectif est de conquérir le monde et de détruire toute l'humanité par une guerre sans restriction, y compris la guerre visant à détruire notre moralité.


En revanche, les pays occidentaux respectent les droits de l'homme et la propriété privée, que la Constitution américaine définit comme des "droits inaliénables." Renoncer à nos principes pour aider le PCC détruira nos valeurs universelles et rendra tout le monde, y compris nous-mêmes, vulnérables à la persécution du PCC. Tout le monde en dehors de la Chine, à gauche comme à droite, devrait prendre conscience du danger que représente le PCC et du danger qu'il y a à conclure des accords avec le plus grand auteur de crimes contre l'humanité.


Dans le Manifeste communiste, Karl Marx faisait référence au communisme comme à un spectre qui hantait l'Europe. Maintenant que le spectre communiste a répandu son idéologie et son contrôle dans le monde, chaque être humain est confronté à des questions difficiles : Comment pouvons-nous discerner le bon grain de l'ivraie ? Et comment pouvons-nous soutenir le juste et résister au mal ?


La réponse réside dans notre retour aux valeurs traditionnelles, dans le maintien de notre moralité et dans une sérieuse remise en question. Notre but dans ce monde n'est pas seulement de rechercher des gains et des plaisirs matériels ; plus important est le besoin d'enrichissement spirituel et de sagesse. Ce n'est qu'alors que nous prouverons au Créateur que l'Amérique et le reste du monde méritent d'être bénis par le divin. Ce n'est qu'alors que nous aurons le pouvoir de gagner contre le PCC.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
The Reality Behind China’s Strong Economy (Part 2): The CCP’s Unrestricted Warfare Against the World

Version chinoise:
中国人如何保护自己的财产和生命安全(3)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.