Comment j’ai miraculeusement survécu à deux accidents graves

J'ai été impliqué dans deux graves accidents de la circulation et ai miraculeusement survécu aux deux.


Je conduisais une moto sur une autoroute le 31 juillet 2007, lorsque j'ai été percuté par l'arrière par un grand bus roulant à environ 125 kilomètres à l’heure. Cette information a été fournie ultérieurement par le chauffeur du bus.


J'ai été projeté à trois ou quatre mètres dans les airs et j'ai atterri sur le trottoir. Je me suis figé un instant, mais lorsque j'ai repris mes esprits, j'ai crié : "Maître Li ! Maître Li !" Je me suis assis et j'ai vérifié mes côtes, mes jambes et mes bras. Ils n'étaient pas cassés, mais il y avait des bleus partout.


"Vous êtes le premier à survivre "
Le bus s'est finalement arrêté à une centaine de mètres de là. Ma moto était détruite, tandis que le pare-chocs du bus était gravement endommagé et son phare droit brisé. Un pneu arrière du bus a éclaté après le serrage du frein d'urgence. Le conducteur s'est précipité et a demandé d'une voix tremblante : "Allez-vous bien ? Laissez-moi vous emmener à l'hôpital."


Je l’ai réconforté en disant que j’allais bien. Il était très surpris : " Comment pouvez-vous aller bien après un accident aussi grave?! "


J’ai dit : " Ne vous inquiétez pas. Je vous promets que tout va bien!"


Le conducteur était toujours inquiet et m'a donné les coordonnées de son assurance. Je lui ai dit : "Je suis un pratiquant de Falun Gong. Même si quelque chose arrive, je ne vous demanderai pas d’indemnisation. Je vais vraiment bien !"


"Cet endroit est propice à des accidents mortels. Pour autant que je sache, vous êtes le premier à avoir survécu."


Quand je suis arrivé à la maison, je me suis allongé sur le lit et me suis endormi. Je ne me suis pas réveillé avant le quatrième jour, et seulement parce que j'avais faim. J'ai réalisé que l'accident était potentiellement mortel et que les bleus sur tout mon corps étaient effrayants.


Un pratiquant et moi nous dépêchions de rentrer chez nous à moto après avoir distribué des brochures tard la nuit le 30 mai 2017. Alors que je passais une section de la route en forme de V, j’ai soudainement senti la moto accélérer d’elle-même se dirigeant droit sur le bas-côté. Je n’ai pas eu le temps de freiner et suis tombé dans un ravin. J’ai été projeté dans les airs et ai atterri sur un rocher.


J'ai crié : "Maître ! Maître !" et je me suis relevé. Ma moto était à quatre ou cinq mètres de moi, et les phares étaient encore allumés. J'ai retiré la clé de contact et essayé de remonter la pente. Cependant, ma jambe gauche était blessée, et tout mon corps était mouillé et froid. Je me sentais nauséeux, fiévreux, et ne pouvais pas ouvrir mon œil gauche. J'ai essuyé mon front avec ma main, et elle était couverte de sang. Je savais que je pouvais être blessé mais je croyais fermement que j'allais m'en sortir.


J'ai récité "Falun Dafa est bon, Vérité-Bonté-Tolérance est bon".( Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao )
J'ai sorti une lampe de poche et j'ai constaté que la pente du ravin était très raide (à neuf mètres du sommet). J'ai commencé à grimper mais je n'ai pas pu aller plus loin après avoir atteint la moitié du chemin.


Les conséquences de mes omissions
Je n'ai pas pu m'empêcher de m'allonger et j'ai senti que j'étais sur le point de m'endormir. Soudain, je me suis réveillé et j'ai réalisé que ma vie pouvait être en danger si je m'endormais, et que l'autre pratiquant ne pourrait pas me trouver.


Pourquoi avais-je eu un autre accident, et où avais-je des omissions dans ma cultivation ? Je me suis immédiatement souvenu que j'avais récemment rendu souvent visite à ma fille et que j'avais rencontré mon ex-femme à plusieurs reprises, ce qui avait entraîné toutes sortes d'attachements humains tels que la jalousie, le ressentiment et la convoitise. Cela faisait six mois, et je n'arrivais toujours pas à me débarrasser de tous mes attachements. J'ai pensé que l'accident devait être lié à cela.


J’ai finalement réussi à grimper jusqu'au sommet et me suis étendu sur le bord de la route. J’ai appelé l’autre pratiquant, à quatre reprises, et j’ai finalement pu entrer en contact avec lui. J’avais beaucoup de
mal à respirer, mais j’ai réussi à lui expliquer ce qui s’était passé.


Il est revenu 30 minutes plus tard et m’a aidé à m’asseoir. Je me suis détendu pendant un moment avant d’essayer de monter à l’arrière de sa moto. Il m’a dit de tenir bon, de ne pas m’endormir, et de continuer à réciter : « Falun Dafa est bon, Véracité-Bonté-Tolérance est bon. »


Une lutte de vie et de mort
Peu après qu’il ait commencé à rouler, j’ai entendu une voix me chuchoter à l’oreille : " Tu devrais être enterré devant la tombe de ta mère. " Je n’y ai pas prêté attention, et la voix a répété: " Enterré devant la tombe de ta mère. "


Ma mère est décédée il y a moins d’un an. J’ai dit dans mon cœur : " Je ne mourrai pas. Maître me protégera ! "


Lorsque nous avons passé le premier village, je me sentais vraiment mal et ne pouvais pas aller plus loin. Le pratiquant m’a conduit chez ma sœur. On a dû me soulevé de la moto et m'aider à entrer dans la maison. Ma sœur était choquée et avait du mal à me reconnaître. Mon visage était couvert de sang, et ma voix avait changé. Mon beau-frère voulait appeler une ambulance, mais j’ai refusé. " Je n’ai pas besoin d’aller à l’hôpital. Quelques jours et j’aurais récupéré. Je vais bien! "


Ma sœur m’a aidé à me changer. J’étais sur le lit, incapable de m’asseoir ou de m’allonger. J’étais à bout de souffle et me sentais très mal. Peu après j’ai entendu une autre voix me chuchoter à l’oreille : " La rate a éclaté. "


J’ai répondu : " Si ma rate a éclaté, le Maître m'en donnera une nouvelle! " Peu après, ma rate n’était plus douloureuse.


Mon beau-frère, curieux, s'est rendu sur les lieux de l'accident avec quelques personnes du village. Ils ont vu le ravin avec la longue pente raide et un ruisseau au fond, plein de grosses pierres. Ils ont tous pensé qu'il était incroyable que j'aie pu survivre et remonter jusqu'à la route.


À la maison, je me suis couché sur le lit sans pouvoir bouger. Mon cou était enflé et plus épais que ma tête, ma voix est devenue aiguë, et il y avait du sang dans mes urines. Je ne pouvais pas lire le Fa , alors j’ai écouté les conférences du Maître.


Le troisième jour, j'ai essayé de me lever plusieurs fois, mais je n'y arrivais toujours pas. Le quatrième jour, je n'avais plus de sang dans les urines. Un pratiquant m'a aidé à sortir du lit, et j'ai utilisé deux bâtons pour me stabiliser avec beaucoup d'efforts. Mon bassin était engourdi et gonflé, et je ne pouvais que traîner ma jambe gauche pour me déplacer.


J’ai continué à marcher jusqu’à midi sans arrêt, j’étais fatigué et en sueur. La pensée de me coucher m’est venue à l’esprit, et immédiatement, je suis devenu vigilant. Je ne cessais de me répéter de ne pas arrêter de marcher. J’ai continué de marcher jusqu’à 15 h 00. Le cinquième jour, j’ai tenté de pratiquer les exercices de Falun Dafa et j’ai pu faire la plupart des mouvements. Ce jour-là, de nombreux pratiquants sont venus me voir pour m’encourager.


Alors que j’étais sur le point d’aller me coucher, j’ai commencé à avoir le souffle coupé, et mon estomac se gonflait. J’ai réalisé que les forces anciennes forces voulaient prendre ma vie, alors j’ai immédiatement nié la persécution. Je suis sorti du lit et j’ai écouté une des conférences du Maître. J’ai aussi fait les exercices pendant une heure et émis des pensées droites avant de retourner au lit.


Je me suis levé à 3 h 00 du matin et j’ai fait les cinq séries d’exercices. J’étudiais chaque jour, deux à trois conférences de cultivation
et lisais les articles de partages d'expériences de Minghui. J’ai aussi regardé en moi pour me débarrasser de mes attachements et améliorer mon xinxing, ne laissant aucune excuse au mal pour me persécuter.


Un pratiquant m’a invité à étudier le Fa, pratiquer les exercices, et émettre ensemble des pensées droites à son domicile. Chaque jour, mon corps s'améliorait. Une semaine plus tard, ce pratiquant m’a demandé si je pouvais l’aider à distribuer des documents de clarification des faits, et j’ai accepté.


Réfléchir sur moi-même
Je me suis complètement rétabli en 17 jours et j'ai repris mes activités quotidiennes pour aider le Maître à sauver les êtres.


Le Maître Compatissant m’a protégé et donné une seconde vie. Lorsque les accidents se sont produits, j’ai sincèrement appelé le Maître à l’aide. Il nous protège toujours et nous chérit vraiment plus que nous-nous chérissons nous-mêmes !


Suite à ces expériences, j'ai maintenant une meilleure compréhension de la cultivation de Dafa.


Premièrement, les choses peuvent prendre une tournure fondamentale, peu importe le type de tribulations ou de conflits nous rencontrons, tant que nous croyons complètement en le Maître et le Fa. Lorsque nous rencontrons des tribulations, cela peut vraiment montrer le degré de notre foi. Nous disons souvent que nous croyons en Maître, mais regardons-nous vraiment à l'intérieur de nous-mêmes comme il nous a dit de le faire ? Si nous ne trouvons pas nos attachements, nous ne regardons pas vraiment à l'intérieur.


Le Maître nous a dit :

    « Je suis disciple de Li Hongzhi, je refuse tous les autres arrangements, je n’en reconnais aucun, alors elles n’osent plus agir, dans ce cas tout peut être résolu. Si vous pouvez vraiment arriver à le faire, mais non pas seulement prononcer avec les lèvres, que par vos actes vous réussissiez à le faire, Maître vous soutiendra certainement. » Enseignement du Fa au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003

Face à de grandes tribulations, si un pratiquant peut sincèrement demander l’aide du Maître, toutes ces tribulations s’évanouiront.

Le Maître a dit aussi :


Pendant la cultivation, nous devons nous débarrasser de la peur de la mort, ce qui est comme enlever un vêtement. Si nous y parvenons, le mal n'osera plus nous menacer. Notre aspiration à la vie éternelle n'est que la notion égoïste et l'attachement à la gloire et à l'intérêt personnel dans ce monde. Ce n'est que lorsque nous pouvons nous cultiver en suivant les normes de Dafa pour devenir des êtres désintéressés et altruistes que nous pouvons vraiment devenir des êtres éternels.


[Note de l'éditeur : Les points de vue exprimés dans cet article représentent les opinions de l'auteur, qui en est seul responsable. Les lecteurs doivent évaluer les mérites de l'article par eux-mêmes].


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Traduit de l'anglais
Version anglaise :
How I Miraculously Survived Two Serious Accidents | Falun Dafa - Minghui.org

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.