Des raisons plus profondes pour lesquelles les gens souffrent

Illustration de Le Rossignol et l'Empereur de Chine, de Hans Christian Andersen d'Andersen


La médecine occidentale et la médecine traditionnelle chinoise ont des explications sur les causes des diverses maladies mais de nombreuses cultures croient également qu’il existe des raisons plus profondes pour lesquelles les gens souffrent de maladies. En Orient, il y a la croyance que les relations karmiques dictent que le bien est récompensé et le mal puni. En Occident il y a le dicton : “On récolte ce qu’on sème.”


Les cultures orientales et occidentales ont toutes deux noté la relation de cause à effet entre les actions des gens et les conséquences et le destin qui en découlent. Comme nous pouvons le voir dans les trois exemples ci-dessous, cela s'est vérifié depuis les temps anciens jusqu'à nos jours.

 
Une histoire de la dynastie Qing
Xiao Dou Peng (Little Beans Canopy) est une collection de romans courts de la dynastie Qing. Il y a une histoire à propos de la grand-mère de Ki Kejiu, qui a été capable de parler trois jours après sa naissance. Elle a raconté à sa famille sa vie précédente.


Dans sa vie précédente, elle était un homme du nom de Chen. En tant que magistrat du comté de Hongdong, province du Shanxi, Chen gouvernait d’une main de fer et aimait torturer les gens. Alors qu’il était encore un jeune homme, il est tombé de cheval et est mort. Après sa mort, il a rencontré le roi de l’enfer dans le monde souterrain et a été condamné à renaître en tant que femme dans sa prochaine vie, avec une espérance de vie de 23 ans. Au cours de cette nouvelle vie, Chen devait souffrir pour payer pour les pêchés de sa vie précédente.


Lorsque la grand-mère de Li (la réincarnation de Chen dans cette vie) a eu environ 7 ans, un fonctionnaire du nom de Wang est passé devant sa maison. Elle l’a reconnu comme un des étudiants qui avait passé l’examen impérial pour devenir un fonctionnaire avec elle dans sa vie précédente. Ils ont discuté tous deux de nombreuses choses qu’elle avait faites dans sa vie passée en tant que Chen. Wang savait que Chen était bon en peinture et lui a demandé de peindre quelque chose. Mais ses mains étaient handicapées et elle ne pouvait plus peindre.


En grandissant, elle a contracté plusieurs maladies, qui ont laissé des cicatrices permanentes sur son visage, ainsi qu’une tumeur sur son cou.


Son mari la maltraitait et elle a beaucoup souffert. Elle est morte d’une hémorragie massive à l’âge de 23 ans.


Paralysie et tuberculose des os
Edgar Cayce (1877-1945), un prophète américain, a été l’un des plus célèbres clairvoyants américains. Il pouvait diagnostiquer les gens sous hypnose et de voir les causes profondes de leurs maladies. Au cours de sa vie, Cayce a examiné 14.306 cas et a découvert que les maladies étaient causées par les mauvaises actions des gens dans leur passé. Lorsque les gens commettaient des méfaits, ils accumulaient beaucoup de karma, qui les accompagnait dans leurs réincarnations, et ne pouvait être évité ni éliminé—il devait être remboursé.


Un exemple était celui d’un jeune homme qui s’était brisé le dos dans un accident de voiture à l’âge de 16 ans. En conséquence, il était paralysé à partir de la cinquième vertèbre et se déplaçait en fauteuil roulant. À l'âge de 23 ans, sa mère demande à Cayce d'interpréter la cause de sa maladie.


Sous hypnose, Cayce a retracé les vies antérieures du jeune paralysé. Dans l'une d'elles, il était soldat dans l'Empire romain à l'époque où les chrétiens étaient persécutés. Il prenait plaisir à regarder la torture des chrétiens et y participait également. Parce que supprimer les croyants justes a créé un karma de péché, il a porté la dette karmique avec sa réincarnation dans cette vie. Aucun bon médecin, aucun traitement ni aucune rééducation ne pouvait le guérir dans cette vie.*


Dans un autre cas, une jeune fille souffrait d'une tuberculose de la hanche et avait de fortes douleurs. Cayce a examiné ses vies antérieures et a constaté qu'elle était autrefois une aristocrate dans l'Empire romain sous le règne de Néron. Néron ordonna que les chrétiens soient jetés dans l'arène et déchirés par les lions. En voyant une jeune fille se faire déchiqueter par les lions à cause de sa foi, elle avait ri sans pitié, prenant plaisir à la souffrance des martyrs. Sa tuberculose osseuse dans cette vie était sa punition pour s'être moquée de la souffrance des chrétiens dans cette vie-là.


La confession d’un homme méchant
La persécution religieuse continue à ce jour. Par exemple le Falun Gong (connu aussi sous le nom de Falun Dafa), un système de méditation basé sur le principe de Vérité -Bonté-Tolérance, est persécuté depuis 1999 par le Parti communiste chinois (PCC). En raison de la propagande diffamatoire massive du PCC, de nombreux Chinois sont hostiles aux pratiquants de Falun Gong.


Un article publié sur le site Minghui parlait d’un homme qui souffrait d’un accident vasculaire cérébral, d’atrophie cérébelleuse et de chorée. Il souffrait énormément et ne pouvait pas prendre soin de lui-même. Dans l’article, il a avoué que tout cela était dû aux pêchés qu’il avait lui-même généré.


Né en 1952, l'homme était un adolescent lorsque la Révolution culturelle a commencé en 1966. Influencé par la haine et la rébellion fomentées par le mouvement, il est devenu vicieux et a même osé maudire et battre sa propre mère. Après son mariage, il a abusé physiquement de sa femme. Il n'a pas aidé à élever les enfants ou à faire les tâches ménagères et a continué à battre sa femme ainsi que les enfants.


Sa femme était si déprimée qu’elle a envisagé à plusieurs reprises de se suicider. Mais elle ne pouvait pas abandonner son fils et sa fille. Qu’adviendrait-il d’eux si elle n’était plus là pour les protéger d’un père violent ? Elle a continué à travailler dur pour soutenir financièrement sa famille et élever ses enfants. Son mari dépensait ses propres revenus en alcool et cigarettes, ne contribuant pas aux dépenses familiales. Il ne se souciait de personne, se battant constamment avec ses collègues, ses voisins et les membres de sa famille.


Sa femme a ensuite commencé à pratiquer le Falun Dafa, et c'est seulement à ce moment-là que sa vie a changé pour le mieux et que le bonheur est revenu dans son cœur. Il a essayé par tous les moyens de l'empêcher de pratiquer. Après qu'il ait détruit ses livres de Falun Dafa en 1998, elle a divorcé et est partie avec les enfants.


Il a subi un premier accident vasculaire cérébral en 2013, puis un infarctus du tronc cérébral. Hospitalisé à de multiples reprises, il a fini par devenir handicapé et par avoir besoin de soins constants. Lorsque son ex-femme a appris son état pitoyable, elle et leur fille se sont relayées pour s'occuper de lui pendant cinq ans.


En mars 2020, il a remarqué une raideur dans ses membres et avait de nouveau du mal à avaler. Il avait peur d'avoir un autre accident vasculaire cérébral. Son ex-femme lui a parlé de certains des miracles que les personnes qui pratiquaient le Falun Dafa avaient expérimentés et l'a exhorté à réciter "Falun Dafa est bon, Vérité-Bonté-Tolérance est bon”, (Falun Dafa Hao-Zhen-Shan-Ren Hao ).


L’homme a récité les phrases toute la nuit et était rétabli le lendemain matin. Depuis, il récite les phrases quotidiennement. Il s’est sincèrement repenti de ses méfaits passés et a promis de se débarrasser de ses mauvaises habitudes pour devenir une bonne personne.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Traduit de l'anglais
https://en.minghui.org/html/articles/2021/3/25/191567.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.